Martine Comte, présidente du Codase, Eric Vaillant, procureur, Anne Auclair, présidente du tribunal judiciaire, Martine Kohly, vice-présidente du Département en charge de l’enfance, de la famille, de la jeunesse et des sports, et Pierre Bejjaji, conseiller métropolitain délégué à la prévention de la délinquance et à la prévention spécialisée, ont signé, le 15 décembre 2021, au Codase, deux conventions pour la mise en œuvre de stages de responsabilisation pour les auteurs de violences conjugales et les parents défaillants. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Grenoble : La jus­tice peut désor­mais impo­ser des stages de res­pon­sa­bi­li­sa­tion pour les auteurs de vio­lences conju­gales et les parents défaillants

Grenoble : La jus­tice peut désor­mais impo­ser des stages de res­pon­sa­bi­li­sa­tion pour les auteurs de vio­lences conju­gales et les parents défaillants

FOCUS – Deux conven­tions pour la mise en œuvre de stages de res­pon­sa­bi­lité paren­tale et de res­pon­sa­bi­li­sa­tion du conjoint violent ont fait l’ob­jet d’une signa­ture ce mer­credi 15 décembre 2021 au siège du Comité dau­phi­nois d’ac­tion socio édu­ca­tive (Codase). Le par­quet de Grenoble, le tri­bu­nal judi­ciaire, la Métropole et le Département entendent ainsi offi­cia­li­ser et péren­ni­ser ces stages, orga­ni­sés depuis mars 2021 par l’as­so­cia­tion. Et qui sont ordon­nés par la jus­tice au titre de peine ou d’al­ter­na­tive aux poursuites.

C’était une demande de longue date du pro­cu­reur de la République de Grenoble. Dès son inves­ti­ture, début 2019, Éric Vaillant avait émis le sou­hait de mettre en place des stages de res­pon­sa­bi­li­sa­tion pour les auteurs de vio­lences conju­gales et les parents défaillants.

Ce mer­credi 15 décembre 2021, au siège du Codase, le magis­trat a enfin pu signer, aux côtés des repré­sen­tants du tri­bu­nal judi­ciaire, de la Métropole et du Département, les deux conven­tions res­pec­tives pour leur mise en œuvre.

Martine Comte, pré­si­dente du Codase, Eric Vaillant, pro­cu­reur, Anne Auclair, pré­si­dente du tri­bu­nal judi­ciaire, Martine Kohly, vice-pré­si­dente du Département en charge de l’en­fance, de la famille, de la jeu­nesse et des sports, et Pierre Bejjaji, conseiller métro­po­li­tain délé­gué à la pré­ven­tion de la délin­quance et à la pré­ven­tion spé­cia­li­sée, ont signé les deux conven­tions, ce mer­credi 15 décembre 2021, au Codase. © Manuel Pavard – Place Gre’net

L’événement visait sur­tout à offi­cia­li­ser et péren­ni­ser un dis­po­si­tif exis­tant depuis mars 2021. De fait, le Codase a déjà orga­nisé quelques stages, dans cha­cun des deux domaines, au cours de l’an­née 2021. Mais le che­min pour y par­ve­nir aura été par­ti­cu­liè­re­ment long et semé d’embûches.

« Sans le Département et la Métropole, on ne pour­rait pas mettre en place ces stages, qui sont abso­lu­ment indispensables »

« Aujourd’hui, on signe la conven­tion mais on a tra­vaillé des­sus pen­dant très long­temps », confirme Éric Vaillant. « Ça fait trois ans que je suis là et j’en ai parlé au Codase dès mon arri­vée. » Problème, à l’é­poque, le par­quet comme l’as­so­cia­tion « se heurtent aux moyens ». « Un stage coûte 2000 euros pour dix per­sonnes », pré­cise le pro­cu­reur. « Or, la jus­tice ne peut don­ner qu’une tren­taine d’eu­ros par per­sonne, donc envi­ron 300 euros pour dix par­ti­ci­pants. »

Éric Vaillant a donc dû aller taper à la porte des col­lec­ti­vi­tés pour trou­ver des finan­ceurs. Avec suc­cès. « Sans le Département et la Métropole, on ne pour­rait pas mettre en place ces stages, qui sont abso­lu­ment indis­pen­sables », souligne-t-il.

Très forte hausse des vio­lences intra­fa­mi­liales entre 2019 et 2020, du fait du confinement

Pour Pierre Bejjaji, conseiller métro­po­li­tain délé­gué à la pré­ven­tion de la délin­quance et à la pré­ven­tion spé­cia­li­sée, il y avait de toute façon urgence. « Les vio­lences intra­fa­mi­liales ont très for­te­ment aug­menté entre 2019 et 2020, du fait du confi­ne­ment », déplore-t-il. Parmi elles, les vio­lences conju­gales, qui « touchent trois fois plus les femmes que les hommes », repré­sentent la majo­rité des faits.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Eric Vaillant procureur protocole prélévement organes
Violences faites aux femmes : le pro­cu­reur de Grenoble plaide pour des stages de responsabilisation

  FOCUS - Le procureur de Grenoble Éric Vaillant souhaite la mise en place de stages de responsabilisation pour les auteurs de violences conjugales, faits Lire plus

Environ 1 200 personnes ont participé à une marche aux flambeaux à Grenoble à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus d’un mil­lier de mani­fes­tants pour la Journée inter­na­tio­nale contre les vio­lences faites aux femmes

REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de personnes ont défilé aux flambeaux ce jeudi 25 novembre 2021 à Grenoble, à l'occasion de la Journée internationale Lire plus

L'association Passible demande plus de moyens pour la prise en charge des auteurs de violences conjugales
Violences faites aux femmes : la Métro donne la parole à un ex-auteur de violences

  FLASH INFO – Faire de la prévention en s'adressant aux auteurs de violences plutôt qu'aux victimes? C'est le choix de la Métropole de Grenoble, Lire plus

Pour Eric Vaillant, procureur à Grenoble, le trafic de stupéfiants a pris une telle ampleur qu'il est impossible à éradiquer.
Violences conju­gales : le pro­cu­reur de Grenoble tape du poing sur la table pour récla­mer plus de moyens

  FOCUS - Dans un long communiqué, le procureur de Grenoble Éric Vaillant (re)met le dossier des violences conjugales sur la table. Il réclame plus Lire plus

Aide aux vic­times : le nou­veau dis­po­si­tif en Isère met davan­tage l’ac­cent sur les vio­lences conjugales

  EN BREF - Lionel Beffre, préfet de l'Isère, et Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble, ont approuvé, ce mardi 24 septembre, un nouveau Lire plus

Rassemblement des collectifs féministes Gilets jaunes 38 et Nous TouStes38 place Victor Hugo le 3/09
Grenelle contre les vio­lences conju­gales : deux col­lec­tifs fémi­nistes gre­no­blois ont fait entendre leur voix

  EN BREF - Ce 3 septembre 2019 marquait l'ouverture du Grenelle consacré à la lutte contre les violences conjugales. L'occasion pour les collectifs féministes Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !