Rassemblement des collectifs féministes Gilets jaunes 38 et Nous TouStes38 place Victor Hugo le 3/09

Grenelle contre les vio­lences conju­gales : deux col­lec­tifs fémi­nistes gre­no­blois ont fait entendre leur voix

Grenelle contre les vio­lences conju­gales : deux col­lec­tifs fémi­nistes gre­no­blois ont fait entendre leur voix

EN BREF – Ce 3 sep­tembre 2019 mar­quait l’ou­ver­ture du Grenelle consa­cré à la lutte contre les vio­lences conju­gales. L’occasion pour les col­lec­tifs fémi­nistes Femmes gilets Jaunes 38 et Nous Toustes38 d’ef­fec­tuer une action coup de poing en fin d’a­près-midi place Victor-Hugo. Pour rap­pel, 101 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints depuis le début de l’année.

Silhouette de cadavre dessinée à la craie par des militantes féministes

Silhouette de cadavre des­si­née à la craie par des mili­tantes fémi­nistes © Marie Coiffard

La place Victor-Hugo s’est trans­for­mée, pour quelques heures, en véri­table scène de crime, ce mardi 3 sep­tembre en fin d’après-midi.

Aux alen­tours de 17 h 30, les mili­tantes fémi­nistes des col­lec­tifs Femmes gilets Jaunes 38 et Nous Toustes38 ont com­mencé par déployer une ban­de­role rouge-sang au titre par­ti­cu­liè­re­ment évo­ca­teur : 1 mil­lion = 4,50 euros par victime.

Des sil­houettes des­si­nées à la craie sym­bo­lisent les cadavres de femmes allon­gées sur le sol, avec un ruban de signa­li­sa­tion cer­clant l’en­semble de la place. « Nous vou­lions être le plus visibles pos­sible », pré­cise Pauline Coiffard, mili­tante au sein de Nous Toustes 38, pré­sente à cette action. Un évé­ne­ment qui marque le début du Grenelle contre les vio­lences conju­gales se dérou­lant jus­qu’au 25 novembre prochain.

Un manque de moyens selon les col­lec­tifs féministes

L’objectif est de « mon­trer au grand public ce que ça repré­sente, les vio­lences conju­gales, les fémi­ni­cides ». Si la tenue de ce gre­nelle est un signe « posi­tif », Pauline Coiffard regrette tou­te­fois qu’il ait fallu « attendre deux ans » alors que la thé­ma­tique a été éri­gée en prio­rité par le gou­ver­ne­ment. Principale crainte de cette mili­tante : un énième « coup de com” » de l’exécutif.

Rassemblement des collectifs féministes Gilets jaunes 38 et Nous TouStes38 place Victor Hugo le 3/09

Rassemblement des col­lec­tifs fémi­nistes Femmes gilets jaunes 38 et Nous TouStes 38 place Victor-Hugo à Grenoble, le 3 sep­tembre 2019. DR

Car si le gou­ver­ne­ment se montre volon­taire sur le sujet, Pauline ne constate pas d’a­mé­lio­ra­tions, bien au contraire. « Beaucoup d’as­so­cia­tions ont vu leurs sub­ven­tions réduites, voire cou­pées ». Et c’est là que le bât blesse. « C’est for­cé­ment une ques­tion de moyens » s’ex­clame Pauline Coiffard. D’où le hash­tag #1milliardpas1million.

« Les solu­tions existent déjà ! »

Leurs reven­di­ca­tions ? Elles ne cessent de les cla­mer « tout au long de l’an­née ». Car « les solu­tions, on les connaît depuis long­temps ». Créer des places d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence (le gou­ver­ne­ment a annoncé la créa­tion de 1 000 places sup­plé­men­taires), for­mer et sen­si­bi­li­ser les per­son­nels de santé, de police et de jus­tice, faire davan­tage de pré­ven­tion chez les jeunes…

« Mais, faute de moyens suf­fi­sants, le plan­ning fami­lial inter­vient de moins en moins dans les écoles », déplore Pauline Coiffard. D’où le scep­ti­cisme ambiant au sein des col­lec­tifs fémi­nistes présents.

« Depuis 2012, les dif­fé­rents gou­ver­ne­ments ont mis en place cinq plans contre les vio­lences faites aux femmes. Résultat : elles ne font qu’aug­men­ter ! », fait obser­ver la militante.

Une marche déjà pré­vue le 25 novembre, jour de clô­ture du Grenelle

En atten­dant de juger les deux mois et demi de tables ronde du Grenelle contre les vio­lences conju­gales, les col­lec­tifs Femmes gilets Jaunes 38 et Nous Toustes38 conti­nuent à s’or­ga­ni­ser pour mener d’autres d’ac­tions de sen­si­bi­li­sa­tion auprès du grand public.

Une réunion de ren­trée est ainsi pré­vue le 10 sep­tembre pro­chain dans les locaux du plan­ning fami­lial. Pauline Coiffard invite d’ailleurs toute per­sonne inté­res­sée par ces pro­blé­ma­tiques à y par­ti­ci­per. Avec, en ligne de mire, la jour­née inter­na­tio­nale pour l’é­li­mi­na­tion de la vio­lence à l’é­gard des femmes, le 25 novembre prochain.

Thomas Courtade

TC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

L'éditeur Gallimard Jeunesse célèbre le 25e anniversaire des aventures de Harry Potter. Les romans restent des bestsellers ! © Warner Bros. France
Deux librai­ries gre­no­bloises célèbrent l’an­ni­ver­saire de Harry Potter samedi 4 février

EN BREF - Harry Potter vient d'avoir 25 ans. Pour marquer le coup, à Grenoble, deux librairies (la Fnac Victor-Hugo et Momie) prévoient de célébrer Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !