Grenoble : près de 500 personnes dans les rues pour une vélorution contre « l’urbanisation agressive »

sep article

 

REPORTAGE VIDEO – Pour la troisième fois en moins d’un an, des centaines de cyclistes ont défilé dans les rues de Grenoble pour une vélorution, ce samedi 17 avril 2021. Lors de cette mobilisation, activistes écologistes et simples citoyens ont dénoncé « l’urbanisation agressive » dans l’agglomération. Tout en pointant du doigt la responsabilité, ou du moins le silence, de la Ville et de la Métropole de Grenoble dans des projets d’artificialisation des sols.

 

 

« C’est dur de pas­ser devant ce ter­rain main­te­nant, avec les murs qui montent », lâche Titi. Derrière ses lunettes noires rondes, ses yeux s’embrument lors­qu’il évoque les jar­dins de la Buisserate. Ou plu­tôt ce qu’il en reste. En sep­tembre der­nier, il nous avait fait visi­ter les lieux, s’é­mer­veillant alors devant ces 5 000 m² de ter­rain recou­vert de ver­dure, de fleurs et d’arbres frui­tiers.

 

Depuis, la barbe a poussé sur son visage. À Saint-Martin-le-Vinoux, en lieu et place des jar­dins, une barre d’im­meuble est en train de sor­tir de terre. Un pro­jet immo­bi­lier, un de plus, dans la Métropole. C’est pour lut­ter contre cette « urba­ni­sa­tion agres­sive » que plus de 500 per­sonnes se sont ras­sem­blées, samedi 17 avril 2021 à Grenoble, lors d’une vélo­ru­tion.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
13547 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. ah ah ah ah ah
    les urbains veulent vivre à la cam­pagne.… qu’ils y aillent !
    mais peu ou pas de choses à occu­per la bas… peu ou pas d’aide à per­ce­voir.
    Ce qui est fou c’est que le fond est juste (faire plus de parc.…) mais la forme est tel­le­ment repous­sante que c’est l’ef­fet inverse.
    Nantes était une super ville, ils ont fait de sous, ca a per­mis de déve­lop­per le cultu­rel. Et la ZAD et cette popu­la­tion d’al­ter ont tout pourri.
    Grenoble même che­min

    sep article
  2. sep article
  3. 1 , l’é­tat du monde demande une réduc­tion dras­tique des nais­sances et de la popu­la­tion, le reste n’est que ges­ti­cu­la­tions et lit­té­ra­ture !

    2, si on n’aime pas les voi­tures, il ne faut pas vivre en ville et s’en prendre aux tra­vailleurs qui ne peuvent se payer le luxe de s’en pas­ser !

    3, Se dire contre les formes d’op­pres­sion et har­ce­ler ceux qui ne font pas comme vous en yaka­fau­con et dik­tat, ça s’ap­pelle com­ment ?

    sep article
  4. LK

    18/04/2021
    11:42

    C’est une blague ? Grenoble, la ville où il y a plus de pistes cyclables que de voies de cir­cu­la­tion (avec tous les bou­chons que ça entraîne), des vélos et trot­ti­nettes de la métro à tous les coins de rues (et autant de places de par­king payées par le contri­buable qui dis­pa­raissent)… C’est du fou­tage de gueule !

    sep article
  5. E. PPPiolle n’est jamais allé défendre les jar­dins de la Buisserate. Du coup, il fait dire à sa com’ que « Personne n’a demandé à Éric de se décla­rer sur le sujet ». MDR alors que le mec donne son avis sur tout sans qu’on lui demande rien.
    Juste à côté à la petite Esplanade, il veut cou­per tous les pla­tanes pour faire pous­ser des tours de béton. Dommage que cette manif ne dénonce pas ça.

    sep article