Le sénateur Guillaume Gontard appelle à un plan pour la Transition des territoires de montagne

Le sénateur Guillaume Gontard appelle à un plan pour la Transition des territoires de montagne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO — Le sénateur de l’Isère Guillaume Gontard appelle à un « grand plan pour la Transition des territoires de montagne ». Objectif ? Faire face à la « double crise économique et écologique » que connaissent les communes des montagnes. Des territoires « dont les capacités de résilience sont considérables », décrit le parlementaire.

 

Guillaume Gontard ne compte pas parmi les élus qui contestent la fer­me­ture des remon­tées méca­niques. « Compte tenu de la situa­tion sani­taire actuelle , [elle] est com­pré­hen­sible », estime-t-il. Tout en consi­dé­rant que « les pistes de tra­vail du gou­ver­ne­ment, si elles se confirment, appor­te­ront un peu d’oxygène aux ter­ri­toires de mon­tagne ». Autant d’aides néces­saires à ses yeux, « face au désastre éco­no­mique et social qui s’annonce ».

 

Le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard appelle à un plan de Transition pour les territoires de montagne © Public Sénat

Le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard appelle à un plan de Transition pour les ter­ri­toires de mon­tagne © Public Sénat

Reste que la crise éco­no­mique « ne doit pas effa­cer la crise éco­lo­gique et l’urgence cli­ma­tique », pour­suit le séna­teur éco­lo­giste. Et ceci « pré­ci­sé­ment là où le cli­mat se réchauffe deux fois plus que la moyenne natio­nale, entraî­nant des dérè­gle­ments irré­ver­sibles ».

 

Les ter­ri­toires de mon­tagne sont en effet, en moyenne, plus tou­chés par le réchauf­fe­ment cli­ma­tique que les plaines. Avec des consé­quences lourdes, notam­ment sur l’en­nei­ge­ment.

 

La mon­tagne doit-elle défi­nir un nou­veau modèle, éco­no­mique comme envi­ron­ne­men­tal ? « La situa­tion actuelle confirme la néces­sité d’engager cette réflexion et nous offre l’opportunité de valo­ri­ser les atouts de ces ter­ri­toires », juge en tout cas Guillaume Gontard. Une idée que le par­le­men­taire, en tant que pré­sident du groupe éco­lo­giste au Sénat, a sou­mis à Emmanuel Macron. Le pré­sident se serait « mon­tré sen­sible à cette idée », conclut le séna­teur isérois.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Affiche du festival Game O'vert ? organisé par l'association Together For Earth
Nouvelle édition du festival Game O’vert jusqu’au 26 mars avec Together for earth Grenoble

  FLASH INFO - Le festival Game O’vert a lieu du 17 au 26 mars 2021, à l'initiative de la fédération d’associations étudiantes écologiques Together Lire plus

Réchauffement climatique : la part des activités humaines « très sous-estimée » selon des chercheurs grenoblois

  FOCUS – Grâce aux glaces du Groenland, des chercheurs de l’Institut des géosciences de l’environnement ont contribué à déterminer avec précision la part des Lire plus

Transition écologique : cinq « candidats-maires » dont Éric Piolle signent un engagement commun

  FIL INFO — Cinq « candidats-maires » écrivent engager leurs villes, en réalité leur campagne, autour de dix engagements sur la transition écologique et « l'urgence climatique ». Lire plus

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Deux nouvelles marches pour le climat à Grenoble les vendredi 13 et samedi 14 mars

  FIL INFO — Avec ou sans Greta Thunberg, la marche pour le climat des lycéens est toujours d'actualité à Grenoble, vendredi 13 mars. Rendez-vous Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
STMicro Crolles : retour sur des rejets très discrets de gaz à effet de serre… en pleine alerte pollution

  DÉCRYPTAGE - Quelles quantités de CF4, gaz à effet de serre très puissant, se sont échappées de l'usine STMicro à Crolles, fin janvier ? Lire plus

Convoi assemblé au-dessus de la base de Cap Prud'homme sur le continent Antarctique, juste avant le départ du raid ASUMA (Improving the accuracy of the surface mass balance of Antarctica). ASUMA est un programme ANR/IPEV dans le cadre duquel un raid scientifique est parti le 1er décembre 2016 depuis le point D10, à quelques kilomètres de la base française de Dumont d’Urville en Antarctique, en direction du centre du continent. Le but de ce programme est notamment de mieux connaître l’évolution actuelle de la neige accumulée en surface de l’Antarctique d’une année sur l’autre. Ceci permettrait de diminuer l’incertitude sur son régime actuel et sur son impact possible sur le niveau des mers. Le raid ASUMA a lieu dans une zone encore largement inconnue d’un point de vue scientifique, car très peu de mesures y ont été faites au sol. Il s’agit d’une zone de transition entre la côte et le plateau Antarctique. UMR5001 Institut des Géosciences de l'Environnement 20170034_0011
Des chercheurs de Grenoble en Antarctique pour mieux prévoir la montée des océans

FIL INFO - Des chercheurs grenoblois du CNRS et de l'Université Grenoble-Alpes seront aux côtés de confrères italiens et australiens dans une expédition sur le Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin