Elu en 2014, Philippe Lorimier vise un second mandat consécutif à Crolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net

Trottinettes et vélos électriques en location montrent patte verte à Grenoble

Trottinettes et vélos électriques en location montrent patte verte à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Les premières trottinettes électriques en location arriveront à Grenoble ce premier week-end de juillet. Elles seront accompagnées de vélos à la fin de l’été. Ces nouveaux services de mobilité visant « à diminuer le recours à la voiture individuelle » répondent à des conditions strictes imposées par la métropole.

 

 

Des trottinettes et des vélos électriques seront bientôt disponibles à la location. Des services soumis à des conditions strictes imposées par la métropole. 

Deux opé­ra­teurs, Tier pour les trot­ti­nettes et Pony pour les vélos, ont été choi­sis pour être les par­te­naires de la métro­pole vers davan­tage de mobi­lité douce. © Thomas Imbert – Place Gre’net

 

La métro­pole de Grenoble passe le cap. Deux ser­vices de loca­tion élec­trique, Tier Mobility pour les trot­ti­nettes dès samedi 4 juillet et Pony pour les vélos fin août, vont être déployés à Grenoble, sur le domaine uni­ver­si­taire et à Inovallée à Meylan. Les deux entre­prises ont cha­cune pré­vues d’installer 500 véhi­cules cet été, un nombre qui devrait pas­ser à 1 000 dans les pro­chains mois.

 

Une arri­vée tar­dive en com­pa­rai­son à d’autres villes en France qui ont déjà adopté ces ser­vices de mobi­lité alter­na­tifs il y a plu­sieurs années. Ils s’étaient jusque-là confron­tés au scep­ti­cisme du maire Éric Piolle. S’il recon­naît aujourd’hui que cette offre “répond à un besoin”, c’est un cahier des charges strict qu’ont dû rem­plir les par­te­naires choisis.

 

 

Partage de l’espace public entre trottinettes, vélos et voitures

 

Des trottinettes et des vélos électriques seront bientôt disponibles à la location. Des services soumis à des conditions strictes imposées par la métropole. 

Christophe Ferrari, pré­sident de la métro­pole, Catherine Bolze, conseillère régio­nale, Yann Mongaburu, vice-pré­sident métro­po­li­tain aux dépla­ce­ments, et le maire de Grenoble Éric Piolle. © Thomas Imbert – Place Gre’net

Afin d’éviter un sta­tion­ne­ment anar­chique des véhi­cules sur les trot­toirs, des places de par­king vont être trans­for­mées en sta­tion d’ac­cueil pour les sto­cker : 205 à Grenoble, entre 30 et 50 à Meylan et sur le domaine universitaire.

 

Les opé­ra­teurs dis­po­se­ront en outre de huit heures pour débar­ras­ser la chaus­sée des véhi­cules encom­brants. Ils s’engagent, en paral­lèle, à sanc­tion­ner les uti­li­sa­teurs man­quant de civisme. De plus, cer­taines zones comme les cime­tières, cer­tains parcs et abords directs des cours d’eau seront inter­dits à la circulation.

 

Afin d’assurer une cir­cu­la­tion sécu­ri­sée, les véhi­cules seront éga­le­ment bri­dés. Pas plus de 20 Km/h pour les trot­ti­nettes (soit 5 km/h sous la limite régle­men­taire en France), tan­dis qu’elles ne pour­ront pas dépas­ser les 6 Km/h dans les zones pié­tonnes. Les vélos seront quant à eux limi­tés à 25 km/h.

 

 

Deux entreprises aux démarches écologiques

 

Pour la métro­pole, “ces nou­velles solu­tions de mobi­lité visent à dimi­nuer le recours à la voi­ture indi­vi­duelle, res­pon­sable de 17 % des émis­sions de gaz à effet de serre”. Éric Piolle assure éga­le­ment s’être mon­tré atten­tif à la qua­lité des véhi­cules : « Tout ça ne sert à rien s’il faut chan­ger la flotte tous les trois mois parce qu’il y a des dégra­da­tions ou des mal-fonc­tion­ne­ments. »

 

Des trottinettes et des vélos électriques seront bientôt disponibles à la location. Des services soumis à des conditions strictes imposées par la métropole. 

La société Tier a été choi­sie pour son modèle de trot­ti­nette robuste et ses garan­ties sociales et éco­lo­giques. © Thomas Imbert – Place Gre’net

Ainsi, l’opérateur Tier assure n’avoir qu’un taux de 0,02 % de véhi­cules dégra­dés dans les 67 villes où il est implanté en Europe.

 

Ses trot­ti­nettes ne dis­posent d’aucun fil appa­rent pou­vant être coupé et leurs roues se bloquent après uti­li­sa­tion. Un sys­tème qui devrait évi­ter qu’elles ne finissent dans les cours d’eau.

 

Quant au local de sto­ckage, il devrait être entiè­re­ment ali­menté par une élec­tri­cité verte.

 

Une démarche écolo pous­sée jusqu’au bout : Tier et Pony s’engagent aussi à ce que les véhi­cules en capa­cité de fonc­tion­ner ne soient pas jetés ou recy­clés mais remis en ser­vice dans un autre ter­ri­toire ou reven­dus à des par­ti­cu­liers en cas de renou­vel­le­ment de la flotte.

 

 

Un modèle de fonctionnement social et “solidaire”

 

Enfin, der­nière condi­tion posée par la métro­pole : l’aspect social. Là encore, les entre­prises ont dû s’engager à favo­ri­ser les emplois à temps plein à durée indé­ter­mi­née et à tra­vailler avec les entre­prises locales d’insertion. Les deux opé­ra­teurs n’auront en outre pas recours à des “jui­cers”, ces auto-entre­pre­neurs qui rechargent les véhi­cules chez eux pour une poi­gnée d’euros.

 

Il fau­dra comp­ter sur des offres entre 5,90 euros et 22 euros par mois pour les trot­ti­nettes et 9,50 euros pour les vélos (avec la pos­si­bi­lité de les ache­ter et de tou­cher 50 % des reve­nus quand on ne les uti­lise pas). Ces nou­veaux sys­tèmes de mobi­lité visent des publics variés, mais dis­posent d’une tari­fi­ca­tion soli­daire afin d’être acces­sibles à ceux qui ont en le plus besoin.

 

Thomas Imbert

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TI

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Sémitag devra verser 175 € par mois à EverCleanHand pour la location de sa borne sans contact. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Innovation : les agences Tag se dotent de bornes désinfectantes de la société meylanaise EverCleanHand

  FOCUS – Depuis la crise sanitaire liée au Covid-19, la désinfection des mains dans les transports constitue un enjeu crucial. Le réseau de transports Lire plus

UNE Transports urbains à Grenoble © Joël Kermabon
Le SMTC lance une enquête d’un an sur les habitudes de déplacements dans la région grenobloise

FIL INFO — Le SMTC lance une enquête dans la grande région grenobloise pour mieux connaître les habitudes de déplacements des habitants. D'octobre 2019 à Lire plus

Les travaux de rénovation des arrêts de bus et tramways débutent, sur fond d’entente cordiale entre le SMTC et JCDecaux

  FOCUS — Le début des travaux de rénovation des arrêts de bus et de tramways de l'agglomération grenobloise est l'occasion pour le SMTC et Lire plus

A Grenoble, à partir du 1er janvier 2020, ce n'est plus Vélogik qui exploitera le service Métrovélo mais Cykléo. De quoi mettre fin à un épisode polémique ?
Le SMTC incite les usagers des bus, trams et Métrovélos à profiter de la tarification solidaire

FOCUS - Le Syndicat mixte des transports en commun (SMTC) lance une nouvelle campagne estampillée Métromobilité, dédiée à la tarification solidaire pour les bus et Lire plus

Des élus ont-ils voulu favoriser Ebikelabs sur un marché lié au vélo électrique ? Le parquet de Grenoble passe la balle à son homologue lyonnais.
Vélo électrique (suite) : retrouvé, le dossier Ebikelabs est entre les mains du parquet financier

FIL INFO - Ebikelabs suite et pas (encore) fin. Des élus grenoblois ont-ils eu l'intention de favoriser une entreprise, Ebikelabs, dans l'attribution d'un marché d'expérimentation Lire plus

Des élus ont-ils voulu favoriser Ebikelabs sur un marché lié au vélo électrique ? Le parquet de Grenoble passe la balle à son homologue lyonnais.
Vélos électriques : à Grenoble, l’enquête préliminaire concernant Ebikelabs s’est… volatilisée

FIL INFO - Début 2017, le parquet de Grenoble avait ouvert une enquête préliminaire après la fuite de documents internes à la Métro. Des documents Lire plus

Flash Info

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin