Éric Piolle lors de la réalisation de la photo de son affiche de campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle réélu maire de Grenoble avec une très large avance, sur fond d’abs­ten­tion record

Éric Piolle réélu maire de Grenoble avec une très large avance, sur fond d’abs­ten­tion record

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Sans sur­prise, Éric Piolle a été réélu maire de Grenoble avec une très large avance sur ses adver­saires. De quoi garan­tir à Grenoble en com­mun une majo­rité plus que confor­table au conseil muni­ci­pal. Reste une abs­ten­tion record, très supé­rieure à celle obser­vée lors du pre­mier tour. Résultat ? Si le maire sor­tant a décro­ché un score plus élevé que celui de 2014, il obtient en réa­lité… moins de voix ! 

La sur­prise est mince : les urnes donnent Éric Piolle grand gagnant des élec­tions muni­ci­pales de Grenoble 2020, avec une confor­table avance sur ses adver­saires. Le maire sor­tant tota­lise en effet 53,14 % des suf­frages expri­més. Loin devant Alain Carignon avec 23,44 %, Émilie Chalas avec 12,50 % et Olivier Noblecourt avec 10,93 %.

Éric Piolle est réélu maire de Grenoble avec une (très) confortable avance sur ses adversaires © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle est réélu maire de Grenoble avec une (très) confor­table avance sur ses adver­saires © Joël Kermabon – Place Gre’net

De quoi garan­tir une majo­rité écra­sante pour la liste Grenoble en com­mun. Qui béné­fi­ciera ainsi de 46 élus au conseil muni­ci­pal, contre sept pour les par­ti­sans d’Alain Carignon. Et trois pour l’é­quipe d’Émilie Chalas comme pour celle d’Olivier Noblecourt. 28 élus Grenoble en com­mun sié­ge­ront éga­le­ment au conseil métropolitain.

Des résul­tats écrits dès le pre­mier tour

Alain Carignon et Chérif Boutafa. Le syndicaliste est en position pour devenir conseiller municipal d'opposition. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Alain Carignon et Chérif Boutafa. Le syn­di­ca­liste est en posi­tion pour deve­nir conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Au soir du pre­mier tour le 15 mars 2020, Éric Piolle était déjà arrivé très lar­ge­ment en tête avec un score de 46,67 %.

De quoi écra­ser ses adver­saires ? Le résul­tat du maire sor­tant repré­sen­tait plus du double de celui d’Alain Carignon (19,80 %)… et plus du triple de ceux d’Émilie Chalas (13,75 %) et d’Olivier Noblecourt (13,31 %).

Quant aux trois autres listes can­di­dates, aucune n’ob­te­nait un score suf­fi­sant pour mena­cer la domi­na­tion d’Éric Piolle… ou sim­ple­ment peser sur le second tour.

La liste “alter­na­tive” La Commune est à nous enre­gis­trait ainsi 3,23 %, celle de Mireille d’Ornano 2,01 %, et celle de Lutte ouvrière 1,20 %.

Éric Piolle réélu à Grenoble avec une abs­ten­tion record

L’abstention, pour sa part, culmi­nait à 57,75 %. Rien d’é­ton­nant, alors que la crise sani­taire débu­tait et que les mesures de confi­ne­ment étaient immi­nentes. Si l’é­pi­dé­mie marque le pas sur Grenoble, les élec­teurs n’ont pas pour autant retrouvé le che­min des urnes dans la capi­tale des Alpes. Au contraire, l’abs­ten­tion pro­gresse for­te­ment pour atteindre un (nou­veau) taux record de… 64,17 % (supé­rieur au taux d’abs­ten­tion natio­nal d’en­vi­ron 60 %).

L'abstention a battu tous les records à Grenoble le dimanche 28 juin 2020 © Léa Meyer - Place Gre'net

L’abstention a battu tous les records à Grenoble le dimanche 28 juin 2020. © Léa Meyer – Place Gre’net

Concrètement ? sur les 86 581 élec­teurs ins­crits à Grenoble, seuls 31 024 sont effec­ti­ve­ment allés voter. Et parmi eux, 594 ont déposé un bul­le­tin blanc ou nul dans l’urne. Au final, si Éric Piolle affiche un score bien supé­rieur à celui obtenu en 2014 (40,02 %), il obtient en réa­lité… moins de voix. 19 677 le 30 mars 2014, contre 16 169 le 28 juin 2020.

Une défi­cience popu­laire qui touche évi­dem­ment les autres can­di­dats. Autoproclamé « pre­mier oppo­sant » au soir du pre­mier tour, Alain Carignon n’a obtenu les voix que de 7 133 Grenoblois. Émilie Chalas a décro­ché 3 803 bul­le­tins, et Olivier Noblecourt 3 325. Le tout pour une com­mune de plus de 150 000 habitants…

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

îlot Marceline de l'écoquartier Flaubert, à Grenobe, vendredi 24 septembre 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecoquartier Flaubert : un modèle d’« urba­nisme à la grenobloise » ?

DÉCRYPTAGE - La Ville de Grenoble vient de donner son feu vert à la construction de trois nouveaux ensembles de logements sur l’écoquartier Flaubert. Construits Lire plus

Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d'opposition de Grenoble
Olivier Noblecourt démis­sionne de son poste de conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion de Grenoble

FLASH INFO — Jeu de chaises musicales au sein de l'opposition grenobloise à l'occasion de la rentrée 2021? Alors que le groupe Un nouveau regard Lire plus

La Papothèque de Grenoble au bord de l'expulsion par le bailleur social Actis?
La Papothèque de Grenoble au bord de l’ex­pul­sion suite à des impayés avec le bailleur social Actis

  FOCUS - La Papothèque de Grenoble est de nouveau en délicatesse avec Actis. Après avoir purgé ses dettes une première fois, l'association d'accompagnement et Lire plus

la belle électrique © Denis Morin
Des échanges sur­vol­tés autour de La Belle élec­trique au conseil muni­ci­pal de Grenoble

  FOCUS – La Belle électrique déchaîne les passions à Grenoble. Plus précisément, la décision de la Ville de casser la procédure de renouvellement de Lire plus

COUV Enfant écrivant sur un cahier. Soutien scolaire de l'association "Ecole ici et maintenant" apporté aux enfants du campement des Alliés à Grenoble, pendant le déconfinement, mai 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Soutien sco­laire aux enfants décro­cheurs : l’a­men­de­ment d’Olivier Noblecourt rejeté à Grenoble

  FIL INFO - Proposé lors du conseil municipal du 25 juillet 2020, l'amendement d'Olivier Noblecourt, leader du groupe Nouvel Air socialistes et apparentés (Nasa), Lire plus

COUV Hakim Sabri présentant le compte administratif 2019 lors du conseil municipal du 25 juillet 2020 © Joël Kermabon - Place Gre'net
Dette “bidouillée”, masse sala­riale “non maî­tri­sée”, ser­vices publics “sacri­fiés” :la ges­tion de Grenoble… vive­ment critiquée

  DÉCRYPTAGE - Lors de ce deuxième conseil municipal, samedi 25 juillet, consécutif aux élections, la nouvelle assemblée sortie des urnes s’est penchée sur la Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin