Alain Carignon repart en campagne avec des “zoom débats” quotidiens

sep article



 

FIL INFO — Le candidat Alain Carignon et son collectif de la Société civile se remettent en selle face à la perspective d’un second tour des élections municipales le dimanche 28 juin. Le collectif annoncent la tenue de « zoom débats » en ligne, tous les jours du lundi au vendredi. Tandis que le candidat (re)lance les hostilités en critiquant les aménagements de la municipalité et en appelant à « sauver le piéton grenoblois ».

 

 

Une cam­pagne qui redé­marre ? Alors que la date du second tour des élec­tions muni­ci­pales est fixée (sauf avis contraire lié à la crise sani­taire) au 28 juin, le can­di­dat Carignon et son col­lec­tif de la Société civile se remettent en selle. Quand bien même, estiment-ils, « le scru­tin ne se déroule pas dans des condi­tions satis­fai­santes pour la démo­cra­tie, favo­ri­sant ainsi le maire sor­tant ». Une cri­tique déjà for­mu­lée par Alain Carignon peu avant le choix de la date.

 

Des « zoom débats » pour le candidat Alain Carignon. Alain Carignon entourés de huit de ses colistiers © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alain Carignon entouré de huit de ses colis­tiers. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

La réponse de la Société civile ? Des « zoom débats » autour de son can­di­dat. Avec un pre­mier ren­dez-vous fixé mer­credi 27 mai de 18 h 30 à 20 heures, puis des réunions quo­ti­diennes du lundi au ven­dredi entre 19 heures et 20 heures, « ani­mées par Alain Carignon et des colis­tiers ». Si le pre­mier débat « s’adresse plus spé­cia­le­ment aux sou­tiens de la liste », les autres seront acces­sibles via une page du compte YouTube du can­di­dat.

 

 

« Sauver le piéton grenoblois »

 

Tout en se défen­dant de cher­cher la polé­mique, le conseiller muni­ci­pal Alain Carignon n’a pas man­qué de cri­ti­quer l’ac­tion de la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise durant la crise sani­taire comme en période de décon­fi­ne­ment. Dernier exemple en date ? Le can­di­dat cri­tique ver­te­ment, comme l’a fait l’u­nion des habi­tants du centre-ville (UHCV) l’ex­pé­ri­men­ta­tion d’un pla­teau pié­ton au niveau de la rive gauche des quais de l’Isère.

 

Alain Carignon critique vertement les aménagements piéton sur la rive gauche des quais de Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Alain Carignon cri­tique ver­te­ment les amé­na­ge­ments pié­tons sur la rive gauche des quais de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Pris sans aucune concer­ta­tion, le nou­vel amé­na­ge­ment prouve que le pié­ton gre­no­blois est bien une variable d’ajustement des dépla­ce­ments et pas la pré­oc­cu­pa­tion cen­trale », déclare Alain Carignon. En repre­nant à son compte le voca­bu­laire même de l’u­nion des habi­tants. Et sans oublier de citer « la poli­tique de sup­pres­sion des feux tri­co­lores rues Lesdiguières, Ampère, cours Berriat, place Championnet », jugée dan­ge­reuse pour les pié­tons.

 

« Le dra­ma­tique acci­dent dont a été vic­time hier une femme ren­ver­sée par un cycliste en tra­ver­sant sur un pas­sage pié­ton de l’avenue Jean-Perrot témoigne de ces dan­gers mul­tiples », pour­suit le can­di­dat. Lundi 25 mai, un livreur à vélo a en effet per­cuté une per­sonne âgée, gra­ve­ment bles­sée, comme le relate France 3. De quoi ame­ner le can­di­dat à appe­ler à « un plan qui valo­rise et pro­tège ce mode de dépla­ce­ment le plus éco­lo­gique qui soit ».

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2274 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.