À Grenoble : un premier conseil municipal “confiné” mais émaillé de débats

sep article

Aides aux entreprises bis - La Metro -05/2020

 

FOCUS – Le premier conseil municipal “confiné” de Grenoble s’est tenu en visioconférence lundi 20 avril. Les élus ont pu valider les actions mises en place par la Ville de Grenoble depuis les premières mesures de confinement. L’occasion pour l’élu d’opposition Guy Tuscher de demander plus à la Ville. Et pour le conseiller municipal Alain Carignon, autoproclamé « premier opposant », de la juger pusillanime.

 

 

Dans la forme comme dans le fond, le conseil municipal de Grenoble du lundi 20 avril n’a ressemblé à aucun autre. Pour la première fois de son histoire, la réunion mensuelle entre élus se déroulait entièrement en vidéo-conférence. Confinement oblige, c’est via la plateforme StarLeaf que le maire de Grenoble a fait face aux membres de la majorité comme de l’opposition. Quitte à se voir attribuer par le site de visioconférence le statut singulier de « présentateur ».

 

Éric Piolle est le « présentateur » du conseil municipal en visio-conférence de Grenoble.

Éric Piolle, « présentateur » du conseil municipal en visio-conférence de Grenoble.

 

À l’ordre du jour, une seule délibération d’administration générale : les « actions mises en place par la Ville face à la pandémie ». Les conseillers municipaux étaient ainsi invités à valider les initiatives prises par la municipalité depuis la mi-mars. Des initiatives dont les présidents des groupes politiques avaient été régulièrement informés par le maire. Qui a par ailleurs présenté ces mêmes mesures lors de ses points d’étape avec la presse.

 

 

Guy Tuscher attend plus de la Ville

 

L’union communale est-elle au rendez-vous ? Certes, aucun élu ne conteste la nécessité des actions menées par la Ville. Pour autant, Mireille d’Ornano fait preuve d’un optimisme débordant en jugeant que « devant l’adversité, il n’y a plus vraiment de divergences politiques ». Car, sans surprise, l’élu “dissident” Guy Tuscher et le candidat aux municipales de Grenoble Alain Carignon se sont tous deux rappelés au bon souvenir d’Éric Piolle.

 

Grenoble : un conseil municipal “confiné” mais animé. Guy Tuscher demande à la Ville d'aller plus loin pour les publics les plus précaires.

Guy Tuscher demande à la Ville d’aller plus loin pour les publics les plus précaires.

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Les musées du département de l
commentez lire les commentaires
3409 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Premier coup d’éclat sur le chemin du sauvetage de la planète pendant que d’autres trouvent des solutions pour approvisionner ou fabriquer des masques : la demande au préfet de pouvoir ré-ouvrir les merceries.
    Hyper impressionnant de la part d’un ex cadre en logistique.

    sep article
  2. J’adore la brosse à reliure permanente concernant le travail des « services ». J’aimerai pourtant connaître le nombre d’agents publics qui sont en arrêt maladie depuis le début du confinement, et surtout connaître le nombre d’employés municipaux en début et en fin de mandat.
    D’autre part les élus peuvent dire ce qu’ils veulent mais où se trouve l’information concernant l’état des EHPAD municipaux, la situation des centres d’hébergement, des sdf, etc.
    Au fond, cette situation doit faire plaisir aux partisans de la décroissance punitive.

    sep article