Test d’un plateau piéton sur les quais de Grenoble : l’union des habitants du centre-ville s’inquiète et réagit

sep article



 

EN BREF – L’expérimentation d’un plateau piéton au niveau du pont Saint-Laurent menée par la Ville de Grenoble fait des vagues. L’union des habitants du centre-ville s’inquiète de la mise hors service des feux tricolores et du bouton-poussoir régulant le trafic. Pour l’UHCV qui exige leur rétablissement, le piéton ne doit pas être « la variable d’ajustement des mobilités douces ».

 

 

Privilégier la priorité aux piétons. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Priorité aux pié­tons. © Joël Kermabon – Place Gre’net

La période post-confi­ne­ment ini­tiée le 11 mai der­nier remet les dépla­ce­ments urbains au-devant de la scène. Bien que la reprise d’ac­ti­vité n’at­teigne pas encore son niveau habi­tuel – chô­mage par­tiel et télé­tra­vail obligent –, la cir­cu­la­tion auto­mo­bile reprend du ter­rain. Et, sans être nos­tal­gique du confi­ne­ment, on pour­rait regret­ter une ville silen­cieuse et ses dépla­ce­ments consi­dé­ra­ble­ment faci­li­tés. Notamment ceux des pié­tons qui, durant un temps, regar­daient à peine à gauche et à droite pour tra­ver­ser, insou­ciants des feux tri­co­lores.

 

Et c’est là que le bât blesse. Ainsi une habi­tante d’un des quais de la rive-gauche a‑t-elle récem­ment mani­festé un double mécon­ten­te­ment. Utilisatrice de sa voi­ture pour aller tra­vailler, elle regrette que « les quais et seule­ment [eux] soient embou­teillés ». Mais aussi une récente ini­tia­tive de la Ville de Grenoble concer­nant les pié­tons : la mise hors ser­vice des feux tri­co­lores équi­pés d’un bou­ton-pous­soir, au niveau du pont Saint-Laurent sur la rive gauche de l’Isère.

 

 

« Quelle considération y a‑t-il pour les piétons dans cette ville ? »

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
6352 visites | 12 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 12
  1. @Bigdams38. Vous me don­nez trop d’importance en fai­sant de moi le centre de votre dés­in­té­rêt assorti de pro­pos insul­tants.
    Car le vrai sujet est celui des embou­teillages orga­ni­sés et des pié­tons sacri­fiés pour que les vélos ne mettent pas pied à terre. Celui là ne vous dérange mani­fes­te­ment pas. Moi oui, je suis pié­ton et je refuse de conti­nuer d’être vic­time de cette poli­tique égoïste et sec­taire, « la variable d’a­jus­te­ment des mobi­li­tés douces » comme l’ar­ticle le dit très jus­te­ment.

    sep article
  2. @desintox, pas besoin d être poli­tisé pour com­men­ter.
    Je lis depuis long­temps les com­men­taires et quand on en arrive à un tel niveau d achar­ne­ment sur qua­si­ment chaque article, ça finit par don­ner envie de répondre.
    Contrairement à vous, je ne passe ma vie sur ce site et ras­su­rez vous je n en ai pas l inten­tion.

    Pour une per­sonne qui dénonce en per­ma­nence la dic­ta­ture de Piolle, c est mar­rant de vous qu une per­sonne qui ne pense pas comme vous ne soit pas bien­ve­nue ou membre de l’e­quipe de Piolle.
    Le sec­ta­risme a de beaux jours devant lui.

    sep article
    • JK

      23/05/2020
      19:08

      Bonsoir Bigdams38

      Bien que vous décla­riez que vous n’a­vez pas l’in­ten­tion de pas­ser votre vie sur notre site d’in­for­ma­tion, nos jour­na­listes espèrent néan­moins que vous conti­nue­rez à les lire 😉

      sep article
  3. D’une manière plus géné­rale, la Ville de Grenoble (donc la Metro) déve­loppe une poli­tique dédiée aux bien-por­tants, aux seuls bien-por­tants.
    La Ville s’est-elle inqui­tée des dif­fé­rentes patho­lo­gies qui excluent le recours au vélo ? Non. Ni l’âge et sa pyra­mide démo­gra­phque par­ti­cu­lière à Grenoble, ni les acci­dents (certes tran­si­toires pour la plu­part), ni ces mala­dies orphe­lines ou auto-immunes entrai­nants des han­di­caps cer­tains mais non visibles, ne sont consi­dé­rées. Tout est fait pour la per­sonne agile, encore agile, alors même que l’é­noncé ci-des­sus exclut le 1/4, voire le tiers des rési­dents gre­no­blois.
    Où sont les rues pie­tonnes réser­vées aux pié­tons ? Où sont les trot­toirs réser­vés aux pié­tons ? Où sont les feux qui per­met­taient de tra­ver­ser en toute tran­quillité cer­tains axes ? L’ignorance des « choses de la vie » qui réduit la mobi­lité d’une part crois­sante de la popu­la­tion est une igno­rance cou­pable. Cette inca­pa­cité d’a­voir une vue glo­bale pour la ville (où est la poli­tique bud­gé­taire maté­ria­li­sant la polique de la Ville ?) est la marque de fabrique de l’ac­tuelle muni­ci­pa­lité.

    sep article
  4. Toujours un plai­sir de lire Pierre Isère ou desin­tox sur ce site !
    Quelque soit la déci­sion prise, on a le droit a un superbe texte anti-Piolle par­fois accom­pa­gné d articles men­son­gers ou incom­plets.

    Je com­prends la frus­tra­tion de voir le résul­tat du pre­mier tour des élec­tions, mais aussi incroyable que cela puisse paraître, beau­coup de gre­no­blois ne sont pas effa­rés par la « dic­ta­ture des pas­tèques  » …

    Visiblement vos mul­tiples com­men­taires par­fois contra­dic­toires entre eux n ont pas l effet escompté sur l opi­nion public.
    C est pas faute d d’es­sayer !

    sep article
    • @Bigdams38. Bizarrement, on se pas­sait très bien de vous sur ce site. Aussi incroyable que cela puisse paraître, beau­coup de gre­no­blois ne sont pas d’accord avec les embou­teillages orga­ni­sés et les pié­tons sacri­fiés pour que les vélos ne mettent pas pied à terre. Visiblement ça vous gêne qu’on le dise puisque vous êtes sorti de nulle part (ou de « Grenoble en com­mun » ?) pour calom­nier. Retournez‑y ! Avec plai­sir. Merci.

      sep article
  5. rien dis­cu­ter ici. Les pas­tèque pseudo-écolo gre­no­bloises n’é­coutent per­sonne. Ce sont des gau­chistes radi­caux, leur seule moti­va­tion c’est l’i­déo­lo­gie, pas la santé ou la sécu­rité des habi­tants. La seule solu­tion c’est les virer par la voie élec­to­rale

    sep article
  6. Piétons qui aimez que les vélos vous roulent sur les pieds et faire de grands signes aux voi­tures pour qu’elles s’arrêtent à temps, remer­ciez l’écologie à la gre­no­bloise, celle de quelques-uns qui se foutent com­plè­te­ment de votre g*.
    Mais puisque le maire va à vélo, plus d’automobilistes, plus de pié­tons, tout le monde doit être comme lui. Ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas il s’en fiche, la sup­pres­sion de ce feu le prouve. Voilà l’altruisme selon le pseudo « arc huma­niste », c’est « Grenoble en com­mun » pour LUI. Egoïsme révol­tant.

    sep article
  7. les feux n’ont jamais pro­tégé les pié­tons (et n’ont d’ailleurs pas été inventé pour cela), ils pro­voquent des accé­lé­ra­tions des auto­mo­bi­listes et autres motos pour être sur d’a­voir le vert. Oui cet amé­na­ge­ment est très bien à la fois pour les cyclistes débu­tants ou experts mais aussi pour les pié­tons qui ne sont plus rasés par des moto­ri­sés à grande vitesse sur le trot­toi des quais rive gauche et qui sont prio­ri­taires aux débou­chés de la pas­se­relle St Laurent et n’ont plus à attendre des dizaines de secondes que les auto­mo­bi­listes grâce au feu rouge leur laisse l’im­mense pri­vi­lège de tra­ver­ser. Concernant la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, j’ai observé ven­dredi 11 mai au soir entre 17h30 et 19h une cir­cu­la­tion auto­mo­bile fluide avec quelques rete­nus quand un auto­mo­bi­liste fait un cré­neau pour sta­tion­ner.

    sep article