Multi-énergies : Chamrousse entend devenir la première « station de ski intelligente » de France avec Engie solutions

sep article

 

FOCUS – Engie solutions et Chamrousse ont récemment signé un contrat de réseau électrique multi-énergies d’une durée de vingt-cinq ans. Un projet qualifié d’« exemplaire » alliant énergies renouvelables locales, pilotage intelligent et mobilité verte. L’accord vise ainsi à répondre aux enjeux de transition énergétique et écologique de la commune, qui entend devenir la première station de ski “intelligente” de France.

 

 

Le secteur du Recoin à Chamrousse bénéficiera du contrat multi-énergie signé avec Engie solutions. DR

Le secteur du Recoin à Chamrousse bénéficiera du contrat multi-énergie signé avec Engie solutions. DR

« Renouveler, redynamiser et faire de la station de ski un “hyper-lieu” de montagne, actif pendant les quatre saisons et connecté à la métropole grenobloise. » Telle est l’ambition de la commune de Chamrousse, qui a récemment signé avec Engie solutions un contrat de réseau multi-énergies pour une durée de vingt-cinq ans.

 

En l’occurrence, un projet de smart grid énergétique1Un réseau de distribution de l’électricité intelligent qui s’inscrit dans la mutation urbaine de la station pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et écologique. « Une approche globale pour une nouvelle offre d’hébergement et de services de haut niveau », vante l’énergéticien. Le tout en maîtrisant et en modérant l’empreinte énergétique, notamment électrique, du secteur du Recoin.

 

En effet, la commune de Chamrousse a lancé depuis 2014 un projet de restructuration et de réaménagement de son centre-village. Avec ce projet alliant « énergies renouvelables locales, pilotage intelligent et mobilité verte », Chamrousse compte bien devenir la première station de ski “intelligente” de France.

 

 

La biomasse pour éviter le rejet de 72 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère

 

Leader de la transition zéro carbone, Engie solutions vante son « modèle énergétique unique en montagne ». Un modèle qui s’articule « autour d’un bouquet (mix) énergétique vertueux et d’un pilotage global intelligent et évolutif des installations et des services », indique le groupe. « Chamrousse optimisera ainsi l’usage de ses ressources [en verdissant] son énergie.Tout en proposant un environnement de vie attractif et agréable », vante-t-il.

 

Concrètement, Engie solutions a proposé à la commune de Chamrousse un réseau de chaleur alimenté par le bois, énergie locale et durable, en vue de remplacer le fioul. Un réseau de près de deux kilomètres alimentera ainsi en chauffage et en eau chaude sanitaire l’équivalent de 1 125 logements. Soit 87 % des besoins en chaleur.

 

© Engie solutions

© Engie solutions

 

De quoi « améliorer significativement l’impact environnemental », explique Engie solutions. Et pour cause : un tel recours à la biomasse « devrait permettre d’éviter l’émission de plus de 72 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère sur toute la durée du contrat ».

 

Ce n’est d’ailleurs pas le seul avantage de la nouvelle installation, qui sera en service d’ici 2022. Outre la pérennisation de la filière bois dans le département, la solution devrait aussi permettre de créer des emplois locaux. Par ailleurs, l’architecture de la future chaufferie bois est étudiée pour s’intégrer dans son environnement et permettra « la réalisation d’un parking de près de 300 places », assure Engie solutions.

 

 

Un cercle vertueux de production et d’autoconsommation collective électrique

 

Côté services aux usagers, le projet se veut aussi ambitieux et compte bien s’appuyer sur la mobilité verte électrique et l’hydrogène. Engie solutions prévoit ainsi la mise en place d’une station hydrogène d’une capacité de 40 kg/j permettant d’alimenter les véhicules, vélos et navettes de la station. De plus, onze bornes électriques seront installées d’ici 2025 pour couvrir, à l’horizon 2030, les besoins des navettes et de la flotte des services techniques.

 

© Engie solutions

© Engie solutions

 

Autre objectif : déployer une vaste opération d’autoconsommation collective2L’autoconsommation est un nouvel usage croissant qui consiste à consommer tout ou partie de l’énergie que l’on produit. Elle est collective si les parties prenantes sont liées entre elles au sein d’une personne morale (association, coopérative, copropriété…).,  notamment sur la Zac et les remontées mécaniques. Avec la mise en place de près de 9 500 m2 de panneaux photovoltaïques, Engie solutions prévoit en effet une production annuelle d’énergie avoisinant les 900 MWh.

 

 

Suivre et piloter en temps réel et par anticipation tous les flux du Recoin

 

Ce projet multi-énergies devrait par ailleurs permettre de suivre et de piloter en temps réel et par anticipation tous les flux du Recoin. Ce grâce à la mise en place « d’un écosystème digital de pilotage prédictif, accessible aux abonnés du service », explique Engie solutions.

 

Chamrousse ambitionne de devenir la première station intelligente quatre saisons de France. © Aktis Architecture

Chamrousse ambitionne de devenir la première station intelligente quatre saisons de France. © Aktis Architecture

Engie va en outre accompagner la commune de Chamrousse pour ses futurs usages, au titre de la “smart city” (ou ville intelligente), notamment en assurant une veille technologique.

 

Au final, cette solution vise à garantir « une chaleur à un prix compétitif et stable avec une réduction significative de la facture énergétique de l’ordre de 28 % ».

 

Sans oublier, l’effet vitrine induit pour Engie solutions, qui « souhaite faire de ce partenariat une référence pour l’économie des territoires de montagne ».

 

Joël Kermabon

 

1 Un réseau de distribution de l’électricité intelligent

 

2 L’autoconsommation est un nouvel usage croissant qui consiste à consommer tout ou partie de l’énergie que l’on produit. Elle est collective si les parties prenantes sont liées entre elles au sein d’une personne morale (association, coopérative, copropriété…).

 

Comptoir de prêt retour : reprise du prêt de documents dans les bibliothèques municipales de Grenoble le 27 mai 2020
commentez lire les commentaires
13422 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Ping : Chamrousse entend devenir une “station de ski intelligente” – Place Gre’net – SOLAR CENTRE

  2. Mouais je suis pas sur… Quel soit la première… Par exemple artouste dans les Pyrénées plus de forfait plastique et du coup prix du forfait moins cher… Station alimentée par de l’électricité hydroélectrique… Et surtout peu de canon a neige et peu de remontée car bien placé pour accéder a tout le domaine et pas des entrecroisées de remontées… ca c’est un peu plus durable… Pour les 4 saisons

    sep article
    • JK

      05/05/2020
      20:11

      Bonsoir

      À la différence de ce qui est prévu à Chamrousse (un mix énergétique), il semble que la station d’Artouste ait fait le choix d’une énergie renouvelable 100 % verte mais ne reposant pas sur un bouquet multi-énergies « intelligent ».

      sep article
  3. sep article
  4. Ping : Chamrousse entend devenir une « station de ski intelligente » | Place Gre’net | L'Agence veille pour vous