Crise sanitaire : Éric Piolle appelle à reporter la vente de la Clinique mutualiste

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO – Le maire de Grenoble appelle à reporter la vente du Groupement hospitalier mutualiste de Grenoble, jugé « indécent » en pleine crise sanitaire. Éric Piolle considère ainsi que le GHM, même privé, remplit une mission stratégique de service public. Une manière de remettre dans la course le projet de Scic lancé par un collectif de salariés et d’usagers ?

 

 

« Notre santé n’est pas à vendre. » Tel est le mes­sage d’Éric Piolle, maire de Grenoble, alors que la vente du Groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste (GHM) reste d’ac­tua­lité en cette période de crise sani­taire.

 

En février 2020, le pro­jet de Scic pro­posé par un col­lec­tif de sala­riés, d’u­sa­gers et de syn­di­cats était exclu des dis­cus­sions. Trois repre­neurs res­taient alors can­di­dats. La déci­sion de l’ac­tuel pro­prié­taire Adrea doit être ren­due avant l’été.

 

Manifestation des porteurs de projet de la Scic devant la Clinique d'Alembert © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Manifestation des por­teurs de pro­jet de la Scic devant la Clinique d’Alembert. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Pour Éric Piolle, le Groupement mutua­liste est hau­te­ment stra­té­gique et « par­ti­cipe au ser­vice public ». Établissements pri­vés sans but lucra­tif, la Clinique des Eaux-Claires, la Clinique d’Alembert et le Centre Daniel-Hollard repré­sentent plus de 400 lits, un ser­vice d’ur­gence, de chi­rur­gie, d’obs­té­trique… C’est aussi « le pre­mier centre de can­cé­ro­lo­gie de la région », rap­pelle le maire de Grenoble.

 

 

Le maire demande un report de la vente du GHM

 

« Pour l’ins­tant, nous ne savons pas quel va être l’ac­teur choisi, mais il n’est pas impos­sible que ce soit vendu à un acteur privé lucra­tif », s’in­quiète l’élu. Pour qui il « serait indé­cent de vendre cette cli­nique pen­dant la crise sani­taire ». C’est pour­quoi Éric Piolle appelle au report de la déci­sion de vente, « afin que toutes les solu­tions puissent être étu­diées ». En comp­tant sur le sou­tien de la Métropole… voire d’Olivier Véran, ministre de la Santé.

 

Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble © GHM

Groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste de Grenoble. © GHM

 

Une ten­ta­tive de repla­cer dans la course le pro­jet de Scic ? L’élu rap­pelle en effet que la Ville comme la Métropole de Grenoble sou­te­naient le pro­jet de reprise du col­lec­tif. Son rejet ne s’est pas fait en dou­ceur : mécon­tents, les por­teurs du pro­jet ont lancé un appel à boy­cot­ter la mutuelle Adrea. Et orga­nisé une mani­fes­ta­tion le mer­credi 11 mars, en ral­liant à leur cause le média­tique député France insou­mise François Ruffin.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3721 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.