Reprise de la clinique mutualiste : les trois candidats pré-sélectionnés, le projet de coopérative écarté

sep article



 

FIL INFO – Les trois candidats à la reprise du groupe hospitalier mutualiste de Grenoble ont été sélectionnés. Si l’on ne connaît pas leurs noms, deux proposent de reprendre la clinique mutualiste sous le même statut, soit un établissement de santé privé d’intérêt collectif. Le troisième opte pour un partenariat public-privé. Dans tous les cas, maternité, urgences et oncologie sont maintenus dans l’offre de soins.

 

 

Les représentants de la SCIC ont tenu une conférence de presse ce lundi 10 février devant les locaux du groupe hospitalier mutualiste. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

La cli­nique mutua­liste à vendre ? L’offre de la société coopé­ra­tive n’a pas été rete­nue. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Trois can­di­dats ont été pré-sélec­tion­nés pour reprendre le groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste de Grenoble (GHM), après la ces­sion annon­cée des parts de la mutuelle Adrea-Aesio.

 

Si les noms des can­di­dats rete­nus pour ce pre­mier tour res­tent pour l’heure confi­den­tiels, deux can­di­dats ont pro­posé que le GHM reste, comme il l’é­tait jusque-là, un éta­blis­se­ment de santé privé d’in­té­rêt col­lec­tif (Espic). Le troi­sième a fait le choix d’un grou­pe­ment de coopé­ra­tion sani­taire avec un par­te­na­riat public-privé.

 

 

Le projet de coopérative écarté

 

La pro­po­si­tion de société coopé­ra­tive d’in­té­rêt col­lec­tif por­tée en der­nière minute par des Grenoblois et des pro­fes­sion­nels de santé n’a, quant à elle, pas été rete­nue.

 

Les membres de la SCIC dénoncent un mélange des genres entre le GHM et la SCIMI, société propriétaire des murs. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Les membres de la Scic dénon­çant un mélange des genres entre le GHM et la Scimi, pro­prié­taire des murs. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

« Leur dos­sier pro­po­sait une véri­table ambi­tion col­lec­tive mais il n’of­frait mal­heu­reu­se­ment pas de garan­ties suf­fi­santes pour assu­rer l’ac­ti­vité, notam­ment sur le mon­tage juri­dique et finan­cier et le res­pect des délais néces­saires pour garan­tir une déci­sion de ces­sion avant l’été », jus­ti­fie le bureau de l’u­nion mutua­liste pour la ges­tion du GHM dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Urgences, maternité et oncologie maintenus dans l’offre de soins

 

De quoi ras­su­rer sur le deve­nir de la cli­nique mutua­liste, et notam­ment sur la péren­nité des urgences comme du pôle can­cé­ro­lo­gie ? Les capa­ci­tés finan­cières n’ont pas été le seul cri­tère qui a pesé dans le choix des trois can­di­dats, assure le ges­tion­naire.

 

La clinique d'Alembert à Grenoble, qui appartient au groupement hospitalier mutualiste, vendue demain au privé ? © Patricia Cerinsek

La cli­nique d’Alembert à Grenoble, qui appar­tient au grou­pe­ment hos­pi­ta­lier mutua­liste. © Patricia Cerinsek

 

« L’emploi et le main­tien de l’en­semble du péri­mètre de l’ac­ti­vité incluant l’on­co­lo­gie, la mater­nité et les urgences » ont éga­le­ment été étu­diées, pré­cise Denis Philippe, admi­nis­tra­teur du GHM et vice-pré­sident délé­gué d’Adrea Mutuelle.

 

Le choix défi­ni­tif du repre­neur devrait être acté avant l’été. D’ici là, les trois can­di­dats vont avoir accès à l’en­semble des élé­ments finan­ciers et orga­ni­sa­tion­nels, afin de com­plé­ter et d’ar­gu­men­ter leur dos­sier.

 

Patricia Cerinsek

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
3849 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.