Actualité

Parler Bambin

Municipales : large éven­tail de choix à Vif où le jeu reste ouvert

Municipales : large éven­tail de choix à Vif où le jeu reste ouvert

FOCUS – Cette fois encore, quatre listes sont en pré­sence au pre­mier tour des muni­ci­pales à Vif. Le maire sor­tant, Guy Genet, fait face à Véronique Duperron, Karine Maurinaux et Marie-Anne Parrot qui se repré­sente sur cette com­mune où tout peut se jouer.

Place de l'Hôtel de Ville de Vif © Communes.com

Place de l’Hôtel de Ville de Vif © Communes​.com

Historiquement, Vif a plu­tôt connu une alter­nance poli­tique bien hui­lée. Le PCF en 1977, une liste sans éti­quette en 1989, Jean Mourey (divers droite) en 1993. Qui sera réélu en 2008 après le man­dat de Brigitte Perillié, elle-même au PS.

Enfin, le maire sor­tant, Guy Genêt, avait brisé l’al­ter­nance en fai­sant réélire une liste de droite (UMP-LR) juste après celle de Jean Mourey. Il se repré­sente à la tête de la liste « Ensemble, Soyons Vif ».

Même si celle-ci a été renou­ve­lée de moi­tié, les dix pre­miers de la liste sont actuel­le­ment au conseil muni­ci­pal. Face à lui, Brigitte Perillié ne se repré­sente pas. C’est Marie-Anne Parrot qui repré­sente la gauche, à la tête de « Vif, notre ter­ri­toire pour demain ». Celle-ci intègre la liste conduite en 2014 par l’ancienne maire. Quand bien même en 2014, Marie-Anne Parrot condui­sait sa propre liste sans éti­quette (22,54 %).

Une nou­velle liste sans éti­quette fait son appa­ri­tion, « L’Essentiel pour Vif », menée par Karine Maurinaux. Enfin, la liste Lutte Ouvrière de Véronique Duperron vient com­plé­ter ce tableau. Les Vifois auront donc ce dimanche un panel de choix consé­quent. Qu’en est-il des dif­fé­rences entre les listes ?

Écologie et solidarité

Marie-Anne Parrot © Ville-vif.fr

Marie-Anne Parrot © Ville​-vif​.fr

Une fois n’est pas cou­tume, les listes ne se battent pas sur le même ter­rain. Ainsi, Marie-Anne Parrot se pré­sente comme la « can­di­date de l’écologie et de la soli­da­rité ».

Au pro­gramme, trans­ports éco­lo­giques, végé­ta­li­sa­tion, urba­nisme aéré… La can­di­date, qui a créé à Vif un club de connais­sance et de pro­tec­tion de la nature il y a quelques années, met l’en­vi­ron­ne­ment au cœur de ses valeurs.

Par ailleurs, son équipe pré­voit de créer un adjoint à la tran­si­tion citoyenne. Celui-ci aurait pour mis­sion d’être à l’é­coute des habi­tants. L’idée serait éga­le­ment de pou­voir trans­mettre les demandes des citoyens de Vif à la Métropole. Le tout avec une large place accor­dée aux avis des associations.

Continuer la poli­tique de grands tra­vaux à Vif

Outre un pro­gramme « validé à 90 % » à l’issue de son man­dat, Guy Genêt vise, quant à lui, plu­tôt une poli­tique de grands tra­vaux. A savoir, deux gros chan­tiers : une média­thèque et un ter­rain de foot.

Guy Genêt © Ville-vif.fr

Guy Genêt © Ville​-vif​.fr

Le grand chan­tier de ce man­dat, c’é­tait le musée Champollion, qui va être inau­guré sous peu. Des tra­vaux impor­tants de réno­va­tion des rues de la ville ont été menés et s’a­chèvent en 2020 ; des par­kings ont été créés près de la gare. Le maire sor­tant sou­haite éga­le­ment pou­voir atti­rer des méde­cins dans la ville.

Cependant, Guy Genêt ne s’est pas occupé que du patri­moine. L’équipe de gauche, au tra­vers de leur blog « Vivre ensemble Vif » a cri­ti­qué en décembre le maire actuel sur la ques­tion de la construc­tion de logements :

« En cette fin de man­dat, l’équipe muni­ci­pale actuelle cède lar­ge­ment aux sirènes des pro­mo­teurs immo­bi­liers. […] Plusieurs pro­grammes de construc­tion sont pré­vus comme celui qui verra jour sur le tène­ment de l’ancien couvent de la visi­ta­tion. Cet empla­ce­ment en entrée de ville qui appar­te­nait à la muni­ci­pa­lité aurait pu accueillir tout autre type de pro­jet au ser­vice du col­lec­tif. »

« Les tra­vailleurs d’abord ! »

Véronique Duperron © Lutte Ouvrière

Véronique Duperron © Lutte Ouvrière

Véronique Duperron, qui était éga­le­ment can­di­date aux régio­nales 2015, s’in­té­resse aux tra­vailleurs. Fidèle aux valeurs de Lutte Ouvrière, elle se refuse aux pro­messes élec­to­rales et veut résoudre les pro­blèmes vitaux : « Un emploi, un toit ».

Elle sou­haite éta­blir « une muni­ci­pa­lité de luttes », faire de Vif un réel « ter­rain d’ex­pé­ri­men­ta­tion dans un contexte de luttes natio­nales ». Mettre en avant les « classes labo­rieuses », empê­cher les expul­sions, réqui­si­tion­ner les loge­ments vides. Et la gra­tuité des trans­ports en com­mun sur la com­mune… payés par « les patrons ».

Budget et sécu­rité avant tout pour Vif

La pre­mière page du pro­gramme de Karine Maurinaux annonce une cou­leur dif­fé­rente. Sur le plan du bud­get tout d’a­bord : « Ne pas aug­men­ter les impôts » et « recou­rir aux par­te­na­riats public-privé ».

Karine Maurinaux © Le Dauphiné Libéré

Karine Maurinaux © Le Dauphiné Libéré

La can­di­date, alors pré­si­dente de l’as­so­cia­tion « Contamination eau sud agglo », s’é­tait bat­tue en 2016 pour faire annu­ler « la fac­ture de la honte ». De l’eau potable qui ne l’é­tait plus, suite à la pol­lu­tion bac­té­rio­lo­gique du cap­tage de l’Echaillon.

Dans un deuxième temps c’est la sécu­rité qui est au cœur de ce pro­gramme. « Lutter contre les formes de délin­quances, contre les actes d’in­ci­vi­lité »… Et ce en créant notam­ment un comité de pilo­tage avec la gen­dar­me­rie natio­nale, en aug­men­tant les effec­tifs de la police et en déployant la vidéo-protection.

Le thème est d’ailleurs rapi­de­ment abordé par Guy Genêt dans son pro­gramme. Pour le moment, une dizaine de camé­ras sont ins­tal­lées dans les rues de Vif. Son pro­jet serait d’en ins­tal­ler deux ou trois nou­velles par an.

Laure Gicquel

Laure Gicquel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Troisième circonscription: Émilie Chalas revendique des soutiens de gauche, sur une “circo” aux candidatures multiples... et (parfois) discrètes
Troisième cir­cons­crip­tion de l’Isère : une “circo” aux can­di­da­tures mul­tiples… et par­fois très discrètes

FOCUS - À dix jours du premier tour des élections législatives anticipées, une campagne peu ordinaire se déroule sur la troisième circonscription de l'Isère. Le Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

François Bayrou à Voiron pour sou­te­nir Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date à sa réélec­tion dans la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Le président du MoDem François Bayrou s'est rendu à Voiron, mercredi 19 juin 2024, pour soutenir Élodie Jacquier-Laforge, députée sortante de la 9e Lire plus

Sur la première circonscription de l'Isère, le candidat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à "l'union des droites républicaines"
Sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère, le can­di­dat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à « l’u­nion des droites républicaines »

FLASH INFO - Alexandre Lacroix annonce officiellement sa candidature aux élections législatives sur la première circonscription de l'Isère, dans un communiqué en date du mardi 18 juin Lire plus

Alain Carignon demande à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire (présumée) Piolle-Martin
Alain Carignon demande à être dési­gné par­tie civile dans le cadre de l’af­faire (pré­su­mée) Piolle-Martin

FLASH INFO - Le conseiller municipal d'opposition de Grenoble Alain Carignon annonce demander à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire Piolle-Martin. Soit Lire plus

Treize maires de la 2e cir­cons­crip­tion de l’Isère appellent à sou­te­nir Cyrielle Chatelain, can­di­date du Nouveau Front populaire

FOCUS - À l'approche des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet 2024, treize maires de gauche de la deuxième circonscription de l'Isère ont Lire plus

Flash Info

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !