Quel avenir pour la crèche Saint-Bruno de Grenoble, “remplacée” par la crèche Anthoard ?

sep article



 

DÉCRYPTAGE – Envolées, les 200 places en crèche promises dans Grenoble par la municipalité d’Eric Piolle. On s’achemine vers une trentaine de places créées. De fait, la Ville a largement communiqué sur l’ouverture, pour cette rentrée, de la crèche Anthoard d’une capacité de 66 places dans le quartier Saint-Bruno. Mais vient en revanche de fermer très discrètement celle de Saint-Bruno de 60 places, jugée trop ancienne et peu adaptée. Des qualificatifs que réfutent d’anciennes professionnelles de l’établissement qui soupçonnent une opération immobilière, tout comme le conseiller municipal d’opposition Guy Tuscher.

 

 

La future crèche se trouve dans une ancienne église aujourd'hui désacralisée © Florent Mathieu - Place Gre'net

La crèche Anthoard se trouve dans une ancienne église aujourd’­hui désa­cra­li­sée. © Florent Mathieu – Place Gre’net

C’est au sein du quar­tier Saint-Bruno de Grenoble, au croi­se­ment de la rue Anthoard et de la rue d’Alembert, que la nou­velle crèche Anthoard ouvre ses portes. Les jeunes enfants y seront accueillis dans des condi­tions opti­males, assure la Ville, avec une salle de psy­cho­mo­tri­cité, des dor­toirs à proxi­mité des uni­tés de vie et une cour exté­rieure.

 

Le tout dans un envi­ron­ne­ment pro­pice à « la santé envi­ron­ne­men­tale ». Et acces­sible à tous les publics, dans un esprit de « lutte contre les inéga­li­tés ». Ce alors que la moi­tié des familles accueillies dans les crèches se situent en-des­sous du seuil de pau­vreté, est-il rap­pelé.

 

Le bâti­ment, une ancienne église construite dans les années 1970 par la Mission catho­lique ita­lienne, vient ainsi “rem­pla­cer” la crèche Saint-Bruno, située rue Henri-Le-Châtelier.

 

 

Une trentaine de places créées, loin des 200 annoncées

 

Inauguration de la crèche Charrel, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Inauguration de la crèche Charrel, en mai 2017 à Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Un « démé­na­ge­ment » qui s’ins­crit dans le Plan crèche de la Ville de Grenoble, com­pre­nant la construc­tion ou la réha­bi­li­ta­tion de cinq crèches sur le ter­ri­toire de la com­mune. Le tout pour un coût glo­bal de 6 mil­lions d’eu­ros, en par­te­na­riat avec la Caf de l’Isère.

 

Quatre crèches ont ainsi d’ores et déjà ouvert leurs portes : les équi­pe­ment d’ac­cueil du jeune enfant (EAJE) Charrel, Milles-Pattes, Les Loupiots et, pour cette ren­trée, Anthoard. Suivra cet hiver la crèche Châtelet.

 

Ce plan crèche créera une tren­taine de nou­velles places. Autrement dit, net­te­ment moins que les 200 nou­velles places annon­cées dans le pro­gramme d’Eric Piolle (point 9) et réaf­fir­mées en début de man­dat par Élisa Martin, la pre­mière adjointe char­gée du par­cours édu­ca­tif.

 

Élisa Martin, première adjointe chargée du parcours éducatif et de la tranquillité publique, dans son bureau de l'hôtel de ville de Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Élisa Martin, pre­mière adjointe char­gée du par­cours édu­ca­tif et de la tran­quillité publique. © Paul Turenne – placegrenet.fr

« Notre pro­gramme s’étale jusqu’à la fin du man­dat et, d’ici là, du fon­cier va être rendu dis­po­nible », assu­rait alors l’é­lue qui recon­nais­sait le manque criant de places de crèches à Grenoble. C’était avant la cure d’a­mai­gris­se­ment impo­sée par le plan d’é­co­no­mies, alias plan de sau­ve­garde des ser­vices publics locaux, validé par cette der­nière.

 

D’où le plan B mis au point en 2016 par la Ville et le centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS) : le dénommé “plan crèche”. Celui-ci, plus modeste, a sur­tout voca­tion à amé­lio­rer les condi­tions d’accueil de cer­tains équi­pe­ments, en créant quelques places. Sans tou­te­fois régler le pro­blème de la pénu­rie, qui serait désor­mais un des enjeux… du pro­chain man­dat (cf. enca­dré).

 

 

Quid de la crèche Saint-Bruno ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
5736 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Il y a tel­le­ment d’en­ga­ge­ments de cam­pagnes d’Eric Piolle non tenus, on ne les comptent plus. Des men­songes par contre ça ne manque pas.

    sep article