Quel avenir pour la crèche Saint-Bruno de Grenoble, “remplacée” par la crèche Anthoard ?

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

 

DÉCRYPTAGE – Envolées, les 200 places en crèche promises dans Grenoble par la municipalité d’Eric Piolle. On s’achemine vers une trentaine de places créées. De fait, la Ville a largement communiqué sur l’ouverture, pour cette rentrée, de la crèche Anthoard d’une capacité de 66 places dans le quartier Saint-Bruno. Mais vient en revanche de fermer très discrètement celle de Saint-Bruno de 60 places, jugée trop ancienne et peu adaptée. Des qualificatifs que réfutent d’anciennes professionnelles de l’établissement qui soupçonnent une opération immobilière, tout comme le conseiller municipal d’opposition Guy Tuscher.

 

 

La future crèche se trouve dans une ancienne église aujourd'hui désacralisée © Florent Mathieu - Place Gre'net

La crèche Anthoard se trouve dans une ancienne église aujourd’hui désacralisée. © Florent Mathieu – Place Gre’net

C’est au sein du quartier Saint-Bruno de Grenoble, au croisement de la rue Anthoard et de la rue d’Alembert, que la nouvelle crèche Anthoard ouvre ses portes. Les jeunes enfants y seront accueillis dans des conditions optimales, assure la Ville, avec une salle de psychomotricité, des dortoirs à proximité des unités de vie et une cour extérieure.

 

Le tout dans un environnement propice à « la santé environnementale ». Et accessible à tous les publics, dans un esprit de « lutte contre les inégalités ». Ce alors que la moitié des familles accueillies dans les crèches se situent en-dessous du seuil de pauvreté, est-il rappelé.

 

Le bâtiment, une ancienne église construite dans les années 1970 par la Mission catholique italienne, vient ainsi “remplacer” la crèche Saint-Bruno, située rue Henri-Le-Châtelier.

 

 

Une trentaine de places créées, loin des 200 annoncées

 

Inauguration de la crèche Charrel, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Inauguration de la crèche Charrel, en mai 2017 à Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Un « déménagement » qui s’inscrit dans le Plan crèche de la Ville de Grenoble, comprenant la construction ou la réhabilitation de cinq crèches sur le territoire de la commune. Le tout pour un coût global de 6 millions d’euros, en partenariat avec la Caf de l’Isère.

 

Quatre crèches ont ainsi d’ores et déjà ouvert leurs portes : les équipement d’accueil du jeune enfant (EAJE) Charrel, Milles-Pattes, Les Loupiots et, pour cette rentrée, Anthoard. Suivra cet hiver la crèche Châtelet.

 

Ce plan crèche créera une trentaine de nouvelles places. Autrement dit, nettement moins que les 200 nouvelles places annoncées dans le programme d’Eric Piolle (point 9) et réaffirmées en début de mandat par Élisa Martin, la première adjointe chargée du parcours éducatif.

 

Élisa Martin, première adjointe chargée du parcours éducatif et de la tranquillité publique, dans son bureau de l'hôtel de ville de Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Élisa Martin, première adjointe chargée du parcours éducatif et de la tranquillité publique. © Paul Turenne – placegrenet.fr

« Notre programme s’étale jusqu’à la fin du mandat et, d’ici là, du foncier va être rendu disponible », assurait alors l’élue qui reconnaissait le manque criant de places de crèches à Grenoble. C’était avant la cure d’amaigrissement imposée par le plan d’économies, alias plan de sauvegarde des services publics locaux, validé par cette dernière.

 

D’où le plan B mis au point en 2016 par la Ville et le centre communal d’action sociale (CCAS) : le dénommé “plan crèche”. Celui-ci, plus modeste, a surtout vocation à améliorer les conditions d’accueil de certains équipements, en créant quelques places. Sans toutefois régler le problème de la pénurie, qui serait désormais un des enjeux… du prochain mandat (cf. encadré).

 

 

Quid de la crèche Saint-Bruno ?

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
5180 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Il y a tellement d’engagements de campagnes d’Eric Piolle non tenus, on ne les comptent plus. Des mensonges par contre ça ne manque pas.

    sep article