La ville et la Métropole de Grenoble réclamaient 90 000 € de frais dans le cadre de recours déposés contre la démolition du 10-20 galerie de l'Arlequin

Démolition du 10 – 20 gale­rie de l’Arlequin : les col­lec­ti­vi­tés révisent à la baisse le mon­tant des frais de jus­tice réclamé

Démolition du 10 – 20 gale­rie de l’Arlequin : les col­lec­ti­vi­tés révisent à la baisse le mon­tant des frais de jus­tice réclamé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – La ville et la Métropole de Grenoble récla­maient 90 000 euros de frais de jus­tice dans le cadre de trois recours dépo­sés par des habi­tants et deux asso­cia­tions contre le pro­jet de renou­vel­le­ment urbain de La Villeneuve. Une somme fina­le­ment rame­née à 6 000 euros après que les requé­rants aient accusé publi­que­ment les deux col­lec­ti­vi­tés de les museler.

10-20 galerie de l'Arlequin, des habitants de Villeneuve déposent un recours contre la délibération sur le protocole de relogement, voté par la Ville de Grenoble et la Métropole de Grenoble, mettant aussi en cause l'ex groupe SNI Habitat, désormais CDC Habitat © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Des habi­tants de La Villeneuve ont en juillet 2018 déposé un recours contre la déli­bé­ra­tion sur le pro­to­cole de relo­ge­ment, voté par la Ville de Grenoble et la Métropole de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La ville et la Métropole de Grenoble révisent à la baisse le mon­tant des frais de jus­tice récla­més dans le cadre de trois recours inten­tés par vingt-trois habi­tants de La Villeneuve et de deux asso­cia­tions devant le tri­bu­nal administratif.

Les deux col­lec­ti­vi­tés deman­daient en effet 2 000 euros par requé­rant, soit la somme totale de 90 000 euros. La somme récla­mée a fina­le­ment été rame­née à 2 000 euros par dos­sier, soit un total de 6 000 euros *.

Alors que les requé­rants récla­maient pour cha­cun d’eux et cha­cune des pro­cé­dures la somme de 500 euros, l’a­vo­cat des deux col­lec­ti­vi­tés avait appli­qué « la même logique » mais à hau­teur de 2 000 euros « consi­dé­rant les frais enga­gés par nos col­lec­ti­vi­tés », sou­lignent le pré­sident de la Métropole de Grenoble Christophe Ferrari et l’ad­jointe au maire de Grenoble Maud Tavel dans leur réponse.

Habitants et asso­cia­tions accu­saient les deux col­lec­ti­vi­tés de vou­loir les museler

Le 8 juillet der­nier, plu­sieurs habi­tants de ce quar­tier de la ville de Grenoble ainsi que l’as­so­cia­tion des rési­dents du 10 – 20 de l’Arlequin et Droit au loge­ment 38 s’é­taient dans une lettre ouverte adres­sée aux élus de la ville de Grenoble et de la Métropole et relayée par Place Gre’net émus de la somme récla­mée, accu­sant les deux col­lec­ti­vi­tés de vou­loir les museler.

Rassemblement des militants contre les démolitions à la Villeneuve, de l'association des résidents du 10/20 Galerie de l'Arlequin, et du Droit au logement (DAL) 38, lundi 6 novembre 2017, devant la mairie de Grenoble. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Rassemblement des mili­tants contre les démo­li­tions à la Villeneuve, de l’as­so­cia­tion des rési­dents du 10/20 Galerie de l’Arlequin, et du Droit au loge­ment (DAL) 38, lundi 6 novembre 2017, devant la mai­rie de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Placegrenet​.fr

Les requé­rants pointent des man­que­ments graves dans la conduite du pro­jet de renou­vel­le­ment urbain de La Villeneuve, qui les a conduit à sai­sir la justice.

Ainsi, la concer­ta­tion régle­men­taire n’a selon eux pas été réa­li­sée dans les règles. « Par exemple, le dos­sier de concer­ta­tion et le registre d’expression ont tota­le­ment dis­paru du Patio la der­nière semaine de concer­ta­tion empê­chant ainsi les habi­tants concer­nés d’y por­ter leurs remarques et de faire entendre leur voix ».

En ques­tion aussi, le pro­to­cole de relo­ge­ment voté par les élus de la ville de Grenoble puis les conseillers métro­po­li­tains. Pour les requé­rants, celui-ci a été adopté « sans aucune concer­ta­tion avec l’association repré­sen­ta­tive des loca­taires du 10 – 20 gale­rie de l’Arlequin ».

Mais aussi la non-appli­ca­tion d’une déli­bé­ra­tion votée en 2013 par la ville de Grenoble. Délibération « qui a per­mis à SCIC Habitat d’acheter à la société dau­phi­noise pour l’ha­bi­tat le 10 – 20 gale­rie de l’Arlequin au quart du prix du mar­cheé( 250€ le m2) et de se voir attri­buer 39 loge­ments dans une opé­ra­tion immo­bi­lière, sous réserve de réha­bi­li­ta­tion de l’immeuble du 10/20, enga­ge­ment qui, à ce jour, n’a jamais été tenu ».

PC

* Dans tous les cas, il appar­tient au juge admi­nis­tra­tif et lui seul de fixer le mon­tant des frais de jus­tice à payer par les per­sonnes condamnées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Sécheresse : la Ville de Grenoble interdit l'accès au parc Guy-Pape. Sécheresse. DR
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Grenoble face au phénomène d'ilots de chaleur, entre critiques de l'opposition et perspectives de la municipalité
Voirie et espaces verts : la Ville de Grenoble fait face à l’a­lerte séche­resse de niveau 4

FLASH INFO - Tout comme l'ensemble des localités du sud du département de l'Isère, la Ville de Grenoble est concernée par l'alerte sécheresse de niveau Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Massilia Sound System au festival Cabaret Frappé de Grenoble de 2021 © Muriel Beaudoing
La Ville de Grenoble dévoile sa poli­tique cultu­relle pour la période 2022 – 2026

FOCUS - L'adjointe à la culture Lucille Lheureux a présenté, jeudi 7 juillet, la politique culturelle 2022-2026 de la Ville de Grenoble, adoptée en conseil Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin