La trempette de femmes vêtues de burkinis dans une piscine municipale de Grenoble n'en finit pas de faire des vagues. Le maire, lui, botte en touche.

Opération burkini dans une piscine publique de Grenoble : si le maire ne se mouille pas, les réactions affluent

Opération burkini dans une piscine publique de Grenoble : si le maire ne se mouille pas, les réactions affluent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – La brève trempette de femmes vêtues de burkini dans une piscine municipale de Grenoble n’en finit pas de faire des vagues. Alors que les réactions de tous bords se multiplient, le maire de Grenoble jusque-là silencieux s’est fendu d’un simple communiqué… où il botte en touche. De quoi faire enfler un peu plus la polémique qu’il dénonce. Et poser la question de l’incursion de l’islam politique dans les affaires grenobloises.

 

 

UNE Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net

Petit groupe des femmes reven­di­quant le droit de por­ter un bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales de Grenoble. © Séverine Cattiaux- Place Gre’net

À Grenoble, l’ir­rup­tion du bur­kini dans une des pis­cines muni­ci­pales de la ville n’en finit pas de faire des vagues. Le 17 mai, une dizaine de femmes vêtues de ce maillot très cou­vrant inter­dit par le règle­ment inté­rieur, avaient pu sans dif­fi­culté accé­der jus­qu’au bas­sin d’une des pis­cines de Grenoble et s’y ébattre. Le tout avec le sou­tien de l’Alliance citoyenne, asso­cia­tion connue pour ses actions d’in­ter­pel­la­tion face aux dis­cri­mi­na­tions et injus­tices dans l’ac­cès au ser­vice public.

 

Depuis, c’est le tollé. Car l’o­pé­ra­tion, annon­cée, avait mani­fes­te­ment obtenu si ce n’est l’a­val, la clé­mence du maire éco­lo­giste de Grenoble. Ce n’est que cinq jours plus tard, ce mardi 21 mai, à quelques heures d’une ren­contre entre la Ville et les pro­ta­go­nistes de l’o­pé­ra­tion qu’Eric Piolle est sorti de son silence. Dans un com­mu­ni­qué. Et… pour ne pas prendre posi­tion. « Les condi­tions d’un dia­logue serein ne sont pas réunies pour échan­ger en bonne intel­li­gence sur ce sujet », y indique-t-il, bot­tant ainsi en touche.

 

 

Eric Piolle dénonce une « stratégie du choc et du buzz »

 

En cause ? La « polé­mique » née, selon lui, de l’o­pé­ra­tion, la « stra­té­gie du choc et du buzz », qui serait fomen­tée par l’Alliance citoyenne d’un côté et ses adver­saires poli­tiques de l’autre. Et ce, « à une semaine d’une élec­tion qui exa­cerbe les frac­tures de notre société ». 

 

Plus par­ti­cu­liè­re­ment visé ? Le chef de file de l’op­po­si­tion de droite répu­bli­caine à la Ville, et can­di­dat déclaré aux élec­tions muni­ci­pales à Grenoble en 2020. Matthieu Chamussy a en effet été le plus prompt et le plus viru­lent après l’o­pé­ra­tion menée à la pis­cine des Dauphins. Mais aussi face au “long” silence et à ce que d’au­cuns dénoncent comme le « lais­ser-faire » du maire.

 

Lui, per­siste et signe. Contre l’ac­tion – une infrac­tion au règle­ment muni­ci­pal – et contre le dis­cours qui l’accompagne.

 

Matthieu Chamussy lors du conseil municipal du 17 décembre 2018. © Place Gre'net

Matthieu Chamussy © Place Gre’net

« Ce stra­ta­gème d’inversion des rôles et des valeurs qui consiste à évo­quer un com­bat de “déso­béis­sance civile” et à se réfé­rer à la lutte conduite par Rosa Parks, pointe-t-il. Rosa Parks, per­son­na­lité emblé­ma­tique de lutte contre la ségré­ga­tion raciale, se bat­tait pour des droits uni­ver­sels et non pour frac­tu­rer la société. »

 

Contre, plus lar­ge­ment, l’i­déo­lo­gie que sous-ten­drait cette action. En l’oc­cur­rence, l’islamisme poli­tique, « qui vise, petit à petit, à impo­ser ses propres règles à la société ». Il n’est pas le seul à le pen­ser. Pour l’ex-maire de Grenoble Alain Carignon, can­di­dat lui aussi en 2020, l’o­pé­ra­tion bur­kini n’est rien d’autre qu”« une pro­vo­ca­tion orga­ni­sée par des tenants de l’islamisme inté­griste ».

 

« La tech­nique du mor­cel­le­ment de la société que favo­rise sys­té­ma­ti­que­ment la muni­ci­pa­lité en sou­te­nant toutes les reven­di­ca­tions indi­vi­duelles afin de satis­faire des clien­tèles exa­cerbe les ten­sions, éli­mine tout sen­ti­ment d’appartenance et des­tin col­lec­tif », accuse même l’ex-maire de Grenoble.

 

 

« Le maire de Grenoble a perdu toute boussole ! »

 

Contactés à plu­sieurs reprises, les ser­vices de la Ville n’ont jamais répondu à nos sol­li­ci­ta­tions. Mais la non prise de posi­tion du maire de Grenoble a aussi mis le feu aux poudres. Notamment lors­qu’il a déclaré voir « deux inter­pré­ta­tions pos­sibles de l’é­ga­lité répu­bli­caine ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble et Lyon, les actions de femmes voilées pour investir les salles de sport et faire modifier les règlements intérieurs se multiplient.
Après les piscines, des femmes voilées s’attaquent aux salles de sport à Grenoble et Lyon

  EN BREF - À Grenoble et Lyon, après les bassins des piscines municipales, des femmes voilées activistes soutenues par l'Alliance citoyenne portent désormais leurs Lire plus

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Mécontente des conditions d’enregistrement d’une émission, l’Alliance citoyenne met France 3 Alpes en demeure

  EN BREF - L'Alliance citoyenne met en demeure France 3 de lui permettre de prévisualiser un débat et un reportage consacrés à ses opérations Lire plus

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Sous le feu des critiques, Éric Piolle condamne les actions pro-burkini… tandis que la prochaine se prépare

FOCUS - Après plusieurs semaines et deux actions pro-burkini menées sur Grenoble par l'Alliance citoyenne, le maire Éric Piolle prend la parole pour condamner les Lire plus

Alors que le Sénat a voté un amendement pour interdire le port du voile aux accompagnants des sorties scolaires, des mères ont manifesté à Échirolles.
À Échirolles, des femmes s’élèvent contre l’amendement interdisant le port du voile lors des sorties scolaires

FIL INFO - Alors que le Sénat a voté un amendement qui prévoit d'interdire le port du voile aux parents accompagnant les sorties scolaires, un Lire plus

UNE Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Réunion avec les pro-burkini : la Ville de Grenoble décide… de ne rien décider pour ses piscines municipales

FOCUS - L'évolution du règlement des piscines municipales de Grenoble en faveur des maillots de bain couvrant, les fameux burkinis, n'est pas pour tout de Lire plus

Burkini interdit dans les piscines à Grenoble : un collectif de femmes appelle à la désobéissance civile

FOCUS - Alors que le règlement intérieur des piscines municipales à Grenoble interdit le port du burkini pour des raisons d'hygiène, un collectif de femmes Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin