La réunion public animée par monsieur Barral, élu de l'opposition et fondateur de l'association Gières Ensemble © Antoine Beau

Gières Ensemble redoute des pro­blèmes de cir­cu­la­tion liés à la den­si­fi­ca­tion urbaine mais le maire se veut rassurant

Gières Ensemble redoute des pro­blèmes de cir­cu­la­tion liés à la den­si­fi­ca­tion urbaine mais le maire se veut rassurant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Alors que la consul­ta­tion sur le Plan local d’urbanisme inter­com­mu­nal (PLUi) est sur le point de s’a­che­ver, la contes­ta­tion monte à Gières. L’asso­cia­tion Gières Ensemble orga­ni­sait ainsi une réunion publique le jeudi 16 mai dans une salle de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Salette. L’occasion pour Thierry Barral et Daniel Finazzo, élus d’opposition, d’ex­po­ser leur désac­cord « sur la vision por­tée par le res­pon­sable à l’urbanisme de la mai­rie de Gières concer­nant l’avenue de la Gare, l’avenue d’Uriage et le déve­lop­pe­ment sub­ur­bain autour des voies prin­ci­pales de communication ».

Gières, rue de la plaine, 17 h 50, ce jeudi 16 mai. Situation cocasse : la cir­cu­la­tion est tota­le­ment blo­quée. De nom­breuses voi­tures s’en­tassent, en double file ou même sur la route, tan­dis que les parents viennent cher­cher leurs enfants sco­la­ri­sés à l’école Jean-Bosco.

Exceptionnellement, ce jeudi, l’arrière-cour de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Salette a été réqui­si­tion­née pour un pro­jet sco­laire. C’est aussi ici que se tient la réunion publique orga­ni­sée par Gières Ensemble pour par­ler des pro­blèmes de cir­cu­la­tion et d’aménagement urbain de la ville. De quoi entrer direc­te­ment dans le vif du sujet.

Le sec­teur de la Gare et l’avenue d’Uriage parmi les points noirs

Thierry Barral, élu de l’opposition, accueille un à un les citoyens mobi­li­sés pour l’occasion, au nombre d’une dizaine. Puis déroule son pro­pos : « Il y a une contra­dic­tion entre les nou­veaux règle­ments d’urbanisme (PLUI) et les objec­tifs du Projet d’aménagement et de déve­lop­pe­ment durable (PADD) ». Le PLUI donne la com­pé­tence en matière d’urbanisme à la Métropole. Et non pas à Gières, comme c’é­tait le cas aupa­ra­vant avec le PLU.

En outre, la mai­rie ne donne pas assez la parole aux élus et aux citoyens, selon ce den­tiste de for­ma­tion. Certains habi­tants auraient ainsi le sen­ti­ment de ne pas être écou­tés. Surtout pour ce qui concerne la cir­cu­la­tion. Les rues sont étroites à Gières et le pas­sage dif­fi­cile, voire dan­ge­reux. Parmi les sec­teurs les plus pro­blé­ma­tiques, figurent la gare et l’avenue d’Uriage. Dernier fait en date : un acci­dent de bus sur­venu le 27 mars, à proxi­mité du pôle d’échanges multimodal.

« La rue de la Gare va saturer »

Dégradation du pay­sage. Trottoirs défon­cés. Voilà le constat par­tagé par tous les par­ti­ci­pants de la réunion. Et puis, il y a ces « immeubles qui fleu­rissent » pour reprendre l’expression de Thierry Barral. Trop hauts et trop près de la route.

La réunion public animée par monsieur Barral, élu de l'opposition et fondateur de l'association Gières Ensemble © Antoine Beau

La réunion public ani­mée par M. Barral, élu de l’op­po­si­tion et fon­da­teur de l’as­so­cia­tion Gières Ensemble. © Antoine Beau

Trop de tra­fic pour peu d’espace. Dans l’arrière-salle de Notre-Dame de la Salette, une voix s’é­lève. Celle de Grégory Truchet, kiné­si­thé­ra­peute qui habite rue de la gare. « Il y a trois rétré­cis­se­ments où ça ne se croise pas, et on rajoute trois loge­ments ?, inter­roge-t-il. La rue de la gare va satu­rer. »

Puis, la dis­cus­sion se foca­lise sur la construc­tion d’un Ehpad, qui vien­drait ren­for­cer le trop-plein sur ce même secteur.

Qu’en pense le maire de Gières, Pierre Verri ? Nous le lui avons demandé. « Tout le monde sait que dans un Ehpad les gens ne viennent pas en voi­ture, même s’il y a des visites, rétorque-t-il. Et puis, il y a une offre de sta­tion­ne­ment plei­ne­ment suf­fi­sante à proxi­mité, avec un par­king et un parc relais. » Le maire se dit par ailleurs fier de ce pro­jet. Et fait remar­quer que la com­mune a, en paral­lèle, « beau­coup déve­loppé les moyens de trans­port en com­mun », très uti­li­sés selon lui.

Enfin, la mai­rie assure avoir déjà édicté des règles concer­nant la hau­teur des édi­fices et la dis­tance à la route. Et ce, depuis que le Plan local d’urbanisme a été révisé, en 2014. Cette révi­sion res­pecte bien le PADD, selon le maire, et a déjà été prise en compte : « Monsieur Barral réclame quelque chose qui est déjà écrit dans le PLUI », iro­nise-t-il.

« Monsieur Barral est en campagne »

Pierre Verri, maire de Gières, est le candidat PS dans cette deuxième circonscription. Il tente de succéder au député socialiste sortant Michel Issindou. © DR

Pierre Verri, maire de Gières. DR

Pour le maire, pas de doute : les citoyens ont été consul­tés par le biais de com­mis­sions et de visites de quar­tiers. Et ce der­nier de repro­cher à l’opposition des confu­sions et de l’inexpérience. « On a sou­vent des ques­tions en conseil muni­ci­pal qui sont hors des com­pé­tences de la com­mune », observe-t-il.

Pierre Verri rap­pelle notam­ment que la voi­rie relève des déci­sions la métro­pole depuis le 1er jan­vier 2015 (loi Maptam). Avant de conclure : « Monsieur Barral est en cam­pagne. » Sous-entendu, pour les muni­ci­pales, de plus en plus pré­sentes dans les esprits.

En atten­dant, Thierry Barral et Daniel Finazzo lancent un appel aux Giérois. Ces der­niers sont ainsi invi­tés à envoyer des pho­tos et à pro­po­ser des recours dans le cadre de la consul­ta­tion sur le PLUi. Fermeture du gui­chet en ligne ce ven­dredi 24 mai.

Antoine Beau, cor­res­pon­dant à Gières
 

Précisions de l’as­so­cia­tion Gières Ensemble (ajout le 3 juin 2019 à 10 h 30)

Afin d’é­vi­ter toute confu­sion sus­cep­tible de jeter le dis­cré­dit sur une asso­cia­tion qui pro­meut la soli­da­rité autour d’ob­jec­tifs par­ta­gés, l’as­so­cia­tion Gières Ensemble tient à pré­ci­ser qu’elle ne s’op­pose pas au pro­jet de construc­tion d’un Ehpad – contrai­re­ment à l’in­té­rêt com­mun de soli­da­rité inter-géné­ra­tion­nelle –, mais à la construc­tion de loge­ments construits autour de cet Ehpad.

Ce besoin de soli­da­rité, auquel nous adhé­rons, se tra­duit, selon les mêmes pro­ces­sus, à
consi­dé­rer l’u­sage des trans­ports en com­mun sur un même plan d ‘éga­lité et de néces­sité ! La pré­ser­va­tion de la qua­lité de l” air ainsi que nos modes de consom­ma­tion des trans­ports sont des enjeux quo­ti­diens qui obéissent à la notion dis­tance temps.

Pour en reve­nir aux dépla­ce­ments, le rap­port mathé­ma­tique entre le temps de par­cours et la dis­tance par­cou­rue consti­tue pour l’u­sa­ger, un cri­tère pri­mor­dial à ne pas négli­ger, mais visi­ble­ment com­pro­mis par une sub­ur­ba­ni­sa­tion des voies à des­ti­na­tion de la gare.

Cet enjeu est si pri­mor­dial et sup­plante celui à bâtir dans les zones réser­vés aux espaces de cen­tra­lité. Comme affirmé par le légis­la­teur, les Plans d’Aménagement et Développement Durable (PADD) et Plan de Déplacement Urbain (PDU), textes issus des Grenelles de l’en­vi­ron­ne­ment, sup­plantent tous deux juri­di­que­ment et hié­rar­chi­que­ment l’é­la­bo­ra­tion des PLUi communaux. »

A ce titre, et fort de ce qui pré­cède, l” asso­cia­tion Gières Ensemble est fon­dée à être le porte-voix d’en­jeux qui dépassent la tem­po­ra­lité d’un man­dat, et la dimen­sion géo­gra­phique com­mu­nale et reprend à son compte l’ob­jec­tif d’a­mé­lio­rer l’at­trac­ti­vité des trans­ports col­lec­tifs et d’as­su­rer une cir­cu­la­tion apai­sée. Il est pré­cisé, en page 51, 2ième débat mai 2018 PADD, que « les ESPACES DE CENTRALITÉ * sont des lieux pri­vi­lé­giés de cette coha­bi­ta­tion apai­sée des dif­fé­rents modes de dépla­ce­ments »… que sont ces espaces ?

* ESPACE DE CENTRALITÉ : « Gières Gare Université ». « EHPAD » « Services publics » « Crèches »

PS : le pro­jet d’un EHPAD à proxi­mité de la gare de Gières a été porté una­ni­me­ment en Conseil muni­ci­pal à ce titre (voir votes en conseil muni­ci­pal). Les autres pro­pos réduc­teurs, sem­blant avoir été tenus par Monsieur le Maire et sor­tant des élé­ments sta­tuaires de l’as­so­cia­tion, ne sau­raient appe­ler de com­men­taires de l’as­so­cia­tion et n’en­gagent que leur auteur.

M. Thierry Barral, pré­sident de Gières Ensemble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AB

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La métro­pole de Grenoble de nou­veau dis­tin­guée pour son réseau de cha­leur urbain

  FOCUS - La Métropole de Grenoble obtient le label "Écoréseau de chaleur" pour la troisième année consécutive. L'occasion pour l'intercommunalité de vanter les avantages Lire plus

Extorsions avec vio­lence à Gières : deux mineurs mis en cause

  FLASH INFO - Deux mineurs mis en cause dans plusieurs affaires d’extorsions et de violences survenues à proximité de la gare de Gières, dans Lire plus

Sylvain Stamboulian (à gauche) et son colistier Timothée Jaussoin, présente la candidature de Gières Avenir Village Citoyen pour les municipales 2020. © Anissa Duport-Levanti
Trois Giérois déposent un recours devant le Conseil d’État pour contes­ter le résul­tat des élec­tions municipales

  FLASH INFO - Trois Giérois dont deux élus du groupe Gières Avenir ont décidé de déposer un recours devant le Conseil d’État. Ils contestent Lire plus

Manifestation à Gières pour sauver la maison Besserve et s'opposer à un projet de construction de logements
Manifestation à Gières samedi 10 octobre pour « sau­ver » la mai­son Besserve de la destruction

  FLASH INFO – "Sauvegardons notre biodiversité, notre patrimoine et notre climat". Tel est le message porté par le collectif Sauvons la maison Besserve, qui Lire plus

Une piste de pumptrack inaugurée à la plaine des sports
Vélo, ska­te­board, trot­ti­nette… une piste de pump­track inau­gu­rée sur la plaine des sports de Gières

  EN BREF - Une piste de pumptrack, parcours en boucle fermée, comprenant bosses et virages relevés, a été inaugurée le 9 juillet dernier à Lire plus

En Isère, des élus dénoncent l'aberration et l'incohérence du maintien de l'installation des nouveaux maires dans leurs fonctions. Et refusent de siéger.
Contestée par les élus qui refu­saient de sié­ger, l’ins­tal­la­tion des nou­veaux maires est reportée

  FOCUS - En Isère, des élus dénonçaient l'aberration et l'incohérence du maintien de l'installation des nouveaux maires dans leurs fonctions en raison des mesures Lire plus

Flash Info

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin