Burkini interdit dans les piscines à Grenoble : un collectif de femmes appelle à la désobéissance civile

sep article



FOCUS – Alors que le règlement intérieur des piscines municipales à Grenoble interdit le port du burkini pour des raisons d’hygiène, un collectif de femmes entend bien accéder aux bassins de la piscine des Dauphins, vendredi 17 mai. Membres de l’Alliance citoyenne, elles mettent ainsi la pression sur le maire écologiste, à un an des élections municipales. Leur objectif ? Le pousser à changer les règles, et ainsi permettre aux femmes musulmanes de se baigner intégralement vêtues.

 

 

DR

Vendredi 17 mai, un col­lec­tif de femmes s’est donné ren­dez-vous devant la pis­cine muni­ci­pale des Dauphins à Grenoble. Objectif ? Pouvoir accé­der aux bas­sins en bur­kini.

 

Membres de l’Alliance citoyenne, ces mili­tantes s’é­taient déjà fait connaître, le 5 avril der­nier, en pre­nant la tête d’une action dans les rues du centre-ville pour défendre le port du voile dans les pis­cines muni­ci­pales, les écoles ou encore les hôpi­taux. L’association L’Alliance citoyenne, née à Grenoble, orga­nise ainsi régu­liè­re­ment des évé­ne­ments pour inter­pel­ler les acteurs poli­tiques et le grand public sur des situa­tions qu’elle juge anor­males ou injustes. Elle s’est notam­ment fait remar­quer par des opé­ra­tions choc pour récla­mer des tra­vaux dans les loge­ments sociaux.

 

Un peu plus d’un mois après leur « course pour la liberté », ces femmes remettent donc le cou­vert. Et entendent bien pous­ser les portes d’un des éta­blis­se­ments aqua­tiques de la ville. Objectif de cette action de déso­béis­sance civile ? Faire modi­fier les règle­ments inté­rieurs des pis­cines de Grenoble pour que l’ac­cès aux bas­sins soit auto­risé aux maillots de bain les plus cou­vrants.

 

 

En septembre dernier, les élus grenoblois avaient fait volte-face

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
11857 visites | 26 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 26
  1. une loi incom­prise ? Vous vous fou­tez de notre gueule ? Une per­sonne n’é­tant pas capable de com­prendre la LOI ne devrait pas être en pos­ses­sion d’un permi de conduire, par exemple, car ça témoi­gne­rait d’un QI extrê­me­ment bas, à la limite de débi­lité cli­nique

    sep article
  2. « Je suis mal à l’aise parce que c’est inter­dit par le règle­ment et là, aujourd’hui, on nous dit de ne pas l’appliquer » explique à “Libération » un Maitre Nageur de cette pis­cine de Grenoble.

    sep article
    • Qu’aurait-il pu faire pour faire res­pec­ter le règle­ment puis­qu’il n’é­tait pas ques­tion d’ap­pe­ler la police (et heu­reu­se­ment …) ? A 2 maitres nageurs expul­ser une dizaines de musul­manes remon­tées comme des hor­loges ?

      sep article
    • ça, c’est la France gérée par des gau­chistes, où même les flics sont com­plè­te­ment démo­ra­li­sées, car on leur inter­dit d’ap­pli­quer la LOI. Face à l’im­puis­sance de police, rien à deman­der à ce fonc­tion­naire de la pis­cine. On n’a pas encore oublié que le « maire » de cette ville s’est soli­da­risé avec les petites délin­quants tués sur le pont Catane par cause de leur propre bêtise. Eric Piolle n’a pas trouvé rien de plus intel­li­gent (si on peut par­ler de lui dans ce contexte) et a pré­féré plu­tôt dénon­cer « les vio­lences poli­cières » !

      sep article
  3. Pour une fois, chère Caro, 200% d’ac­cord avec vous. Il y a là une ligne rouge à ne pas fran­chir. J’espère seule­ment que la muni­ci­pa­lité, dont vous êtes un fervent et inlas­sable sou­tien (ce qui est votre droit le plus absolu et me semble faire par­tie du « jeu » démo­cra­tique), se fen­dra d’un com­mu­ni­qué pour dénon­cer le coup de force.

    sep article
  4. sep article
  5. Une dizaine de musul­manes sou­te­nues pas l’inenarable Alliance citoyenne a mis les menaces à exé­cu­tion et a voulu se bai­gner avec la tenue fétiche du bur­quini. J’espere que ces musul­manes rigo­ristes se sont fait virer pour non res­pect du règle­ment inté­rieur

    sep article
  6. Ses per­sonnes de l’Alliance citoyenne ne savent pas de quoi elles parlent, elle font de la poli­tique, et il est fort à craindre que leur action soit en réa­lité un marche pied arrangé avec et pour le « Maire » de Grenoble, à suivre.

    sep article
    • Dans la mesure ou une infrac­tion connue,interdite par la loi,
      n’est pas sanc­tion­née ‚elle ne peut plus être consi­dé­rée comme
      illé­gale, puis­qu’elle fait par­tie des « Us et cou­tumes » …

      sep article
  7. Je m’a­vise qu’il est pos­sible que j’ai mal com­pris Kaplan qui vou­lait peut-être dire qu’à la place du bur­kini exis­taient bon­nets de bain et com­bi­nai­sons de plon­gée.… sauf que ces der­nières ne sont pas auto­ri­sées par­tout, voire inter­dites.
    Mille excuses à Kaplan dans ce cas.
    Mais sur ce sujet nous trou­vons beau­coup de per­sonnes qui usent de com­pa­rai­sons dou­teuses et vont jus­qu’à par­ler de dis­cri­mi­na­tion, d’in­to­lé­rance, d’at­teinte aux liber­tés.
    En par­ti­cu­lier l’auto nom­mée « Alliance citoyenne » dont les inten­tions sont pour le moins troubles.

    sep article
  8. les bon­nets de bain et les com­bi­nai­sons de plon­gée ca existe

    sep article
    • Analogie inepte. Je porte un bon­net de bain dans toutes les pis­cines, y com­pris celles où ça n’est pas obli­ga­toire (celles de Grenoble en par­ti­cu­lier), et des lunettes et même un pince-nez.
      Aucun de ces acces­soires n’est un signe reli­gieux osten­ta­toire, à ce que je sache.

      sep article
  9. Mince ! pre­mière fois que tout le monde est d’ac­cord !
    Soit nous sommes tous des blancs entre 30 et 50 ans, soit nous tou­chons enfin à un sujet « rubi­con »

    sep article
  10. Rejet et pos­ture poli­tique disent elles ? C’est à elles mêmes que leur accu­sa­tion s’ap­plique.

    sep article
  11. Où on va??
    La pro­vo­ca­tion et le nom res­pect de la citoyen­neté.
    J espère for­te­ment que le maire de Grenoble ne cédera pas à cette reven­di­ca­tion.
    Tout acte reli­gieux doit res­ter dis­cret.
    Stop mare d avoir à s adap­ter

    sep article
  12. A Gilce
    Il ne faut pas des cours. Il faut de la police qui enforce les LOIS fran­çaises. C’est tout

    sep article
    • Bonjour,
      Il faut les deux. Une loi incom­prise peut être vue comme injuste. Cordialement,

      sep article
      • une loi incom­prise ? Vous vous fou­tez de notre gueule ? Une per­sonne n’é­tant pas capable de com­prendre la LOI ne devrait pas être en pos­ses­sion d’un permi de conduire, par exemple, car ça témoi­gne­rait d’un QI extrê­me­ment bas, à la limite de débi­lité cli­nique

        sep article
  13. L’administration de la pis­cine doit apel­ler la police et jeter dehors toutes les per­sonnes qui mettent en cause le règle­ment de l’établissement

    sep article
  14. Il fau­drait vrai­ment des cours inten­sifs de laï­cité dès le plus jeune âge pour que cette notion soit com­prise et par­ta­gée, per­met­tant d’in­té­grer tout le monde dans la République, y com­pris celles et ceux qui sont arri­vés bien après la consé­cra­tion de ce prin­cipe fon­da­teur de notre République et qui osent culpa­bi­li­ser les Français en les trai­tant d’in­to­lé­rants et d’is­la­mo­phobes ! La laï­cité, c’est dans les deux sens et c’est donc AUSSI le devoir fait à chacun(e) de ne pas impo­ser ses convic­tions et sym­boles reli­gieux aux autres et à l’Etat ! La laï­cité, ce n’est pas la liberté reli­gieuse qui pri­me­rait sur les autres liber­tés ! En effet, comme dans tout Etat de droit, un sub­til équi­libre est trouvé entre les dif­fé­rentes liber­tés ; il s’a­git donc ici d’é­qui­li­brer liberté reli­gieuse, neu­tra­lité de l’Etat et liberté de conscience ! Ce que n’ont visi­ble­ment pas com­pris ces per­sonnes ! En appe­lant à la déso­béis­sance civile, elles appellent clai­re­ment à un non res­pect de le règle com­mune et refusent de s’in­té­grer à la com­mu­nauté natio­nale ! Encore une fois : 1) il y a une quin­zaine d’an­nées, qua­si­ment aucune musul­mane ne por­tait le voile et ne cachait son corps pour se bai­gner !
    2) il faut arrê­ter de crier à l’is­la­mo­pho­bie : en aucun cas ces per­sonnes ne sont empê­chées de pra­ti­quer leur culte à par­tir du moment où elles res­pectent la règle com­mune, comme pour tout citoyen ! Se bai­gne­rait-on avec une kippa ? Nu ? En sou­tane ? Où fixe-t-on la limite, Mesdames ? Dans une mos­quée, dois-je reti­rer mes chaus­sures, ou puis-je appe­ler à la déso­béis­sance civile en gar­dant mes bas­kets ? Allons, Mesdames. Par ailleurs, on peut être musul­mane ET non voi­lée ET on peut donc accep­ter de reti­rer sa tenue reli­gieuse dans cer­taines cir­cons­tances, cer­taines le font très bien ! Ainsi, si ces per­sonnes décident de se bai­gner en bur­kini, alors je me bai­gne­rai nu devant elles car je ne vois pas pour­quoi le non res­pect des règles s’ap­pli­que­rait à elles mais pas aux autres, les­quels pour­raient reven­di­quer la même liberté en matière de tenue ves­ti­men­taire !
    4) Déroger à la laï­cité, c’est accep­ter l’es­ca­lade des reven­di­ca­tions ; ce qui équi­vaut à terme à sup­pri­mer la laï­cité, ce qui nous expose à ce qu’un groupe impose ses vues à tous les autres, voire impose une reli­gion ! D’où l’exis­tence de ce prin­cipe, lequel garan­tit la liberté de conscience en ce qu’il per­met d’é­vi­ter qu’un groupe impose ses convic­tions reli­gieuses et per­sé­cute tous les autres ! En cela la laï­cité GARANTIT la liberté de conscience et reli­gieuse plu­tôt qu’elle n’op­pri­me­rait les peuples ! N’avez-vous pas saisi que l’exis­tence de ce prin­cipe, dont la phi­lo­so­phie remonte bien avant vous c’est à dire à l’his­toire longue et tumul­tueuse de notre pays, nous a per­mis à ce jour 114 ans de paix civile, ce qui est loin d’être le cas pour tous les pays ? Qu’en France, cha­cun est libre de pra­ti­quer son culte, mais, comme pour toute liberté, la liberté de conscience de toutes et tous néces­site quelques res­tric­tions afin que l’exer­cice de cette liberté ne porte pas atteinte à la liberté des autres ? Si le prin­cipe de laï­cité était sup­primé, et que disons, les chré­tiens impo­saient une théo­cra­tie, ces per­sonnes vou­draient-elles voir leur culte inter­dit et être per­sé­cu­tées ? La laï­cité per­met de se pré­mu­nir contre ce désordre.
    Et bien moi je leur dis : si elles ne sont pas contentes, qu’elles aillent prendre des leçons de tolé­rance en Arabie Saoudite !

    sep article
    • Je suis d’ac­cord, c’est la porte ouverte à l’obs­cu­ran­tisme.

      sep article
    • Bien d’ac­cord avec vous sauf sur un point essen­tiel : ce n’est pas de la reli­gion, c’est de l’is­la­misme poli­tique.

      sep article
      • Nous sommes d’ac­cord ! Les isla­mistes uti­lisent TOUJOURS la reli­gion à des fins poli­tiques, c’est même leur rai­son d’être ! Et ils ins­tru­men­ta­li­se­ront tou­jours la liberté (la leur, pas celle des autres) pour par­ve­nir à leurs fins !

        sep article
  15. L’alliance citoyenne n’a rien d’une alliance. Elle devrait s’ap­pe­ler « désal­liance » à mon­ter les uns contre les autres ! Les femmes en bur­kini vont aussi deman­der des heures d’ou­ver­ture spé­ciale pour elles ? Il n’y a aucune rai­son que la muni­ci­pa­lité, garante de l’é­ga­lité entre les citoyens et citoyennes, pri­vi­lé­gie une reli­gion au détri­ment des convic­tions des fré­quen­ta­teurs des bas­sins.
    Les femmes voi­lées et/ou en bur­kini se stig­ma­tisent toute seules. Beaucoup de femmes musul­manes se com­portent abso­lu­ment comme des femmes d’un pays laïc, sans impo­ser leur reli­gion qui doit res­ter dans le domaine privé.

    sep article
    • Je suis d’ac­cord, c’est la porte ouverte à l’obs­cu­ran­tisme.
      Si cer­tains vou­draient désta­bi­li­ser la société, ils ne s’y pren­draient pas autre­ment

      sep article
  16. C’est quoi qu elle com­prenne pas dans  » inter­dic­tion pour des rai­sons d’hy­giene  » ? Les cale­çons ont tou­jours etait inter­dit dans les pis­cines pour les meme rai­sons, et per­sonne n’est venu faire chier.

    Si elles sont pas contente qu’elle aille dans des pays qui l’au­to­rise.

    sep article