Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Grenoble fait des recommandations pour lutter contre la prolifération du moustique tigre

sep article

Le moustique tigre (Aedes albopictus), qui s’est propagé en France métropolitaine depuis 2004, est désormais présent dans 33 départements, dont l’Isère. Le petit insecte à la coloration contrastée noire et blanche y prolifère depuis 2012. En particulier en zone urbaine, dans de petites quantités d’eau.

 

 

Particulièrement nuisible, le moustique tigre pique surtout à l’extérieur des habitations durant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule. Il peut par ailleurs être vecteur de maladies (dengue et chikungunya) s’il est lui-même contaminé. D’où une prudence recommandée aux personnes se rendant dans des zones où circulent ces virus, ou en revenant.

 

 

Ôter l’eau des lieux de ponte ou de repos du moustique tigre

 

 

La Ville de Grenoble suggère une « action citoyenne » et des « gestes simples » de la part de la population pour lutter contre la reproduction de ce désagréable envahisseur. Car les produits anti-moustiques ne suffisent pas. Il est nécessaire de supprimer les lieux de ponte ou de repos du moustique tigre.

 

Il est donc demandé de supprimer les gîtes larvaires potentiels par l’élimination de toute eau stagnante à son domicile ou autour, l’entretien des espaces extérieurs et l’évacuation des feuilles mortes. Il convient également de vider les vases et les soucoupes des pots de fleurs (ou de les remplir de sable humide).

 

Une femelle moustique tigre gorgée de sang. DR

Une femelle moustique tigre gorgée de sang. DR

 

Pensez aussi à supprimer ou à vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l’eau dans les jardins, ainsi qu’à retourner les arrosoirs. Ou encore, à couvrir (à l’aide d’une moustiquaire ou d’un tissu fin) les bidons de récupération d’eau de pluie pour les rendre inaccessibles aux moustiques.

 

Enfin, la Ville conseille de prévoir une pente suffisante pour que l’eau de pluie ne stagne pas dans les gouttières, et de les curer pour favoriser une bonne évacuation. Sans oublier de ranger à l’abri tous les objets susceptibles de contenir de l’eau, tels que pneus, bâches plastique, jeux d’enfants, mobiliers de jardin, pieds de parasols et autres.

 

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3336 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.