Illumination des halles Sainte-Claire à Grenoble : un nouveau souffle pour le marché couvert ?

sep article



REPORTAGE VIDÉO – L’inauguration de la mise en lumière des halles Sainte-Claire s’est déroulée ce jeudi 2 mai dès la tombée de la nuit. Ainsi se concrétise une des étapes du projet de valorisation du bâtiment mené par la Ville de Grenoble, en lien avec l’Union de défense des intérêts des commerçants (Udic). L’objectif ? Promouvoir autant que redynamiser la vie de cette figure de proue « emblématique de la gastronomie grenobloise ». 

 

 

De gauche à droite aux halles Sainte-Claire : Pascal Clouaire, Emmanuel Lenoir et Éric Piolle. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Pascal Clouaire, Emmanuel Lenoir et Éric Piolle. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce jeudi 2 mai, aux alen­tours de 20 heures, près d’une cen­taine de per­sonnes se pressent autour d’un impo­sant et allé­chant buf­fet de dégus­ta­tion dressé le long des halles Sainte-Claire. Un orchestre de jazz assure l’am­biance, tan­dis que les com­mer­çants du mar­ché cou­vert peau­finent la pré­sen­ta­tion des pro­duits des­ti­nés à réga­ler le public.

 

Dans la petite foule, de nom­breux élus engagent des dis­cus­sions avec des repré­sen­tants de l’Union de défense des inté­rêts des com­mer­çants (Udic). Et pour cause : les loca­taires des halles sont les tout pre­miers concer­nés par l’i­nau­gu­ra­tion de la mise en lumière du « ventre de Grenoble » pré­vue à la tom­bée de la nuit.

 

 

Une première étape pour le projet de valorisation des halles Sainte-Claire

 

La Ville a en effet sou­haité mettre en valeur « l’élégance du bâti­ment et atti­rer les regards et atten­tions sur lui », explique-t-elle. Dorénavant, au cré­pus­cule, un habit de lumière enve­lop­pera la struc­ture en den­telles des halles Sainte-Claire. Ce grâce à l’ap­port d’une bat­te­rie de diodes élec­tro­lu­mi­nes­centes de cou­leur bleu dont la lumière épouse « les formes struc­tu­relles et embrasse les détails orne­men­taux », décrit, un brin lyrique, la muni­ci­pa­lité.

 

Illumination des halles Sainte-Claire. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

De quoi don­ner un vrai coup de pro­jec­teur sur ce bâti­ment his­to­rique de 145 ans, ins­crit au patri­moine depuis 2007. Cette pre­mière étape du pro­jet glo­bal de valo­ri­sa­tion engagé depuis 2016 par la Ville de Grenoble et l’Adic vise ainsi à pro­mou­voir les mar­chés de plein vent et l’achat ali­men­taire de proxi­mité.

 

Retour en images sur le dérou­le­ment de cette soi­rée d’i­nau­gu­ra­tion mêlant musique, illu­mi­na­tion patri­mo­niale et gas­tro­no­mie.

 

 

 

Une réduction de 44 % de la pollution lumineuse

 

Cette illu­mi­na­tion des halles Sainte-Claire s’ins­crit éga­le­ment dans une démarche plus glo­bale. Celle du plan de moder­ni­sa­tion de l’é­clai­rage public engagé dès sep­tembre 2015 par la muni­ci­pa­lité grâce à la régie Grenoble lumière. L’ambition de la Ville ? Réduire sa fac­ture d’éner­gie à hau­teur de 50 % pour répondre aux enjeux de la tran­si­tion éner­gé­tique. Et pour cause, l’é­clai­rage public repré­sente 1 360 tonnes de CO2 émises par an.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Un objec­tif qui passe notam­ment par un inves­tis­se­ment de 17,6 mil­lions d’euros sur huit ans pour réno­ver 84 % de son parc de points lumi­neux et réduire de 50 % sa consom­ma­tion éner­gé­tique.

 

Mais aussi par la sup­pres­sion, d’ores et déjà effec­tive, de 3 000 lampes au mer­cure. Quant à la pol­lu­tion lumi­neuse, sur l’ob­jec­tif d’une réduc­tion de 80 %, 44 % sont déjà réa­li­sés.

 

Le tout en assu­rant un taux de dis­po­ni­bi­lité ins­tan­tané des ins­tal­la­tions de plus de 98,5 %. Ainsi, en quatre ans, « 30 % d’économies d’énergies ont été réa­li­sées sur l’éclairage public, soit 700 000 euros par an », se féli­cite la muni­ci­pa­lité.

 

Enfin, le Plan lumière, qui s’appuie sur l’emploi local, a per­mis la réa­li­sa­tion de 10 000 heures d’in­ser­tion via des struc­tures telles que BH tech­no­lo­gies, Ulisse ou encore l’Agence lumière.

 

Joël Kermabon

 

commentez lire les commentaires
4659 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Trois stands ont fermé depuis le nou­veau plan de non accès au centre ville. C’est du jamais vu mais dans son dis­cours le maire se défausse sur inter­net. Comme si le fro­mage affiné ou le pois­son frais se ven­daient en ligne …

    sep article
  2. il y a de quoi être en colère contre le nou­veau plan de dépla­ce­ment qui n’a pas été anti­cipé. mais là c’est superbe. je ne sais pas si ça fera reve­nir les clients ? En tout cas bravo aux com­mer­cants de st claire pour cette magni­fique illu­mi­na­tion qui embel­lit notre ville.

    sep article
  3. Je tue le com­merce à Grenoble avec Cvcm et ensuite j’illu­mine ses maga­sins, je suis ? Je suis ?

    sep article
  4. Le semi éclai­rage qui règne aujourd’­hui à Grenoble n’est pas de nature à don­ner confiance aux Grenoblois, visi­teurs et tou­ristes, quand à la valo­ri­sa­tion du patri­moine de notre ville de nuit dont beau­coup de rues font par­tie inte­grante, c’est affli­geant.

    sep article