Après la gratuité du stationnement à Noël, les transports en commun gratuits le… 15 décembre

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – La gratuité du stationnement dans le centre-ville pendant les fêtes de Noël coûtera 75 000 euros à la Ville de Grenoble. Une mesure jugée incohérente et anti-écologique par le groupe d’opposition Ensemble à gauche qui y voit l’occasion ratée de tester la gratuité des transports en commun. Laquelle fait toutefois une percée, mais de manière très exceptionnelle et très… réduite.

 

 

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher du groupe Ensemble à gauche - Novembre 2018

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher du groupe Ensemble à gauche, novembre 2018. © Patricia Cerinsek

La déci­sion votée par la Ville de Grenoble de rendre le sta­tion­ne­ment tem­po­rai­re­ment gra­tuit pen­dant la période des fêtes de Noël* n’est pas du goût du groupe d’op­po­si­tion Ensemble à gauche. Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot s’en étaient émus lors du conseil muni­ci­pal. Ils reviennent à la charge.

 

Les deux élus, qui avaient demandé que leur soit trans­mis le coût d’une telle mesure, ne déco­lèrent pas. « Cette déli­bé­ra­tion est très emblé­ma­tique de la posi­tion de la mai­rie, sou­ligne Guy Tuscher, l’ex-colis­tier d’Eric Piolle. C’est une déli­bé­ra­tion contraire au pro­gramme. Elle est inco­hé­rente et inutile ».

 

 

Coût de la gratuité du stationnement dans le centre-ville : 75 000 euros

 

Cette mesure devrait coû­ter 75 000 euros à la ville, comme l’ont chif­fré les ser­vices de la mai­rie, « alors que l’on met zéro euro pour la lec­ture publique ! 75 000 euros, c’est l’é­qui­valent de deux postes de biblio­thé­caires pour une année entière ! », s’in­digne Guy Tuscher.

 

Objectif de cette mesure souf­flée par Label Ville, l’as­so­cia­tion des unions com­mer­ciales de Grenoble ? Faire pas­ser la pilule des tra­vaux du nou­veau plan de cir­cu­la­tion Cœurs de ville, cœurs de métro­pole (CVCM). Lequel vise à… déles­ter le tra­fic rou­tier dans le centre-ville de Grenoble.

 

Travaux dans le centre-ville de Grenoble à l'approche des fêtes de Noël - novembre 2018

Travaux dans le centre-ville de Grenoble à l’ap­proche des fêtes de Noël – novembre 2018 © Patricia Cerinsek

Réduire l’ex­cès de cir­cu­la­tion et, der­rière, la pol­lu­tion atmo­sphé­rique, c’est le leit­mo­tiv de la Ville. Dans un cour­rier adressé le 19 novembre au per­son­nel muni­ci­pal, le direc­teur géné­ral des ser­vices inci­tait ainsi for­te­ment les agents, tickets à dis­po­si­tion, à pri­vi­lé­gier les trans­ports en com­mun pour aller voter lors des élec­tions pro­fes­sion­nelles le 6 décembre.

 

Incohérente la mesure de gra­tuité pen­dant les fêtes de Noël, qui avait éga­le­ment fait bon­dir EELV Isère ? Bernadette Richard-Finot n’y voit rien d’autre qu’une mesure « clien­té­liste » vis-à-vis des com­mer­çants.« C’est un non-sens éco­lo­gique car, avec cette gra­tuité, ils visent les véhi­cules pen­du­laires. Or, les par­kings en centre-ville sont satu­rés toute l’an­née ! »

 

 

Les transports en commun gratuits le 15 décembre seulement

 

Pour la Ville de Grenoble, cette gra­tuité du sta­tion­ne­ment s’inscrit dans un pack de mesures por­tées avec Label Ville, la Métropole et le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC), aux côtés d’a­ni­ma­tions de Noël « ren­for­cées et pro­lon­gées », d’illu­mi­na­tions « amé­lio­rées », mais aussi de mobi­li­tés « faci­li­tées ».

 

Travaux dans le centre-ville de Grenoble à l'approche des fêtes de Noël - novembre 2018

Novembre 2018 © Patricia Cerinsek

Les trans­ports en com­mun seront en effet gra­tuits, mais seule­ment le samedi 15 décembre **. Les same­dis 1, 8 et 22 décembre, la tari­fi­ca­tion sera, elle, réduite  mais uni­que­ment pour les tickets par SMS une heure, qui seront donc valables toute la jour­née.

 

Pas de gra­tuité totale dans les trans­ports en com­mun, comme l’y enjoi­gnaient les deux élus de gauche, mais une amorce qui reste excep­tion­nelle et cir­cons­crite aux fêtes 2018. Car pas ques­tion de remettre le cou­vert en 2019. Tout du moins pas sous cette forme.

 

« Une réflexion pous­sée va être menée avec la Métropole pour tra­vailler sur une tari­fi­ca­tion des par­kings en ouvrage encore plus inci­ta­tive, chose impos­sible cette année pour cause de mise en concur­rence », ont fait savoir les ser­vices de la Ville de Grenoble.

 

PC

 

 

  • * Du lundi 3 décembre 2018 au ven­dredi 11 jan­vier 2019 inclus, du lundi au ven­dredi, entre 17 heures et 19 heures.

 

** L’article a été modi­fié suite à une pré­ci­sion du SMTC : la gra­tuité de 17 à 19 heures en semaine ne concerne que les par­kings en voi­rie.

commentez lire les commentaires
6193 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.