Pour motif de travaux, le stationnement sera « temporairement » gratuit à Grenoble pendant les fêtes de Noël

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Ce lundi 5 novembre en conseil municipal, la Ville de Grenoble a voté la gratuité temporaire du stationnement, sur tout Grenoble, à l’occasion des festivités de Noël, afin de compenser le désagrément occasionné par les travaux en centre-ville pour les commerçants. La plupart des groupes d’opposition approuvent cette mesure, contrairement au groupe Ensemble à gauche et à Europe Écologie – Les Verts Grenoble qui s’est fendu d’un communiqué.

 

 

Pendant les fêtes de Noël, les voitures pourront se garer gratuitement à Grenoble en soirée. La mesure fait bondir EELV, groupe auquel appartient le maire.Place Victor Hugo, décembre 2017

Le mar­ché de Noël sous la neige.

Pendant la période des fêtes, les auto­mo­bi­listes vont pou­voir se garer gra­tui­te­ment à Grenoble, du lundi 3 décembre 2018 au ven­dredi 11 jan­vier 2019 inclus.

 

Cette gra­tuité du sta­tion­ne­ment s’ap­pli­quera uni­que­ment en semaine, du lundi au ven­dredi, entre 17 heures et 19 heures.

 

Objectif affi­ché par la Ville de Grenoble ? Maintenir l’at­trac­ti­vité des com­merces de centre-ville et du mar­ché de Noël pen­dant les fêtes, en dépit d’im­por­tants tra­vaux de voi­rie.

 

Le public visé ? « Les visi­teurs du centre-ville et les tra­vailleurs pen­du­laires ». Ces der­niers pour­ront « res­ter plus lon­gue­ment en soi­rée et pro­fi­ter ainsi des com­merces, attrac­tions et res­tau­rants, notam­ment en semaine autour de la période du mar­ché de Noël », exposent les deux por­teurs de la déli­bé­ra­tion, Jacques Wiart, conseiller muni­ci­pal délé­gué Déplacements et Logistique urbaine, et Pascal Clouaire, adjoint au com­merce. Cette pro­po­si­tion de sta­tion­ne­ment gra­tuit a été accep­tée par la majo­rité « après de longues trac­ta­tions », tient à sou­li­gner l’as­so­cia­tion Label Ville, qui reven­dique la pater­nité de l’i­dée (*).
 

 

Cette décision « n’a aucun sens » pour Europe Écologie – Les Verts 

 

Votée ce lundi 5 novembre en conseil muni­ci­pal, la déli­bé­ra­tion a été approu­vée par la plu­part des groupes poli­tiques, même si le Rassemblement de gauche et de pro­grès, dans l’op­po­si­tion, aurait, pour sa part, trouvé logique que la gra­tuité du sta­tion­ne­ment soit élar­gie au week-end.

 

Le Rassemblement des citoyens – Solidarité et écologie (RCSE) du Département lui reprochent d’avoir biaisé les résultats d’un sondage réalisé en 2016.Trams sur le cours Jean Jaurès à Grenoble. La gratuité des transports en question - SMTC Semitag © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Trams sur le cours Jean Jaurès à Grenoble. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

Pour le week-end pré­ci­sé­ment, ce sont des tarifs pré­fé­ren­tiels en trans­port en com­mun qui prennent le relais, a expli­qué Pascal Clouaire.

 

Reste encore au Syndicat mixte des trans­ports en com­mun  (SMTC) de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise à mettre au point ces tarifs.

 

La Ville de Grenoble et le SMTC viennent de rater une belle occa­sion de tes­ter les trans­ports en com­mun gra­tuits, pour­fendent de leur côté les deux colis­tiers de la majo­rité, réunis dans le groupe d’op­po­si­tion Ensemble à gauche.

 

Quant au groupe poli­tique EELV, cette déci­sion heurte au plus haut point ses convic­tions. « Au vu des enjeux cli­ma­tiques et de pol­lu­tion de l’air, inci­ter à prendre la voi­ture pour venir au centre de Grenoble n’a aucun sens », affirme le groupe poli­tique auquel appar­tiennent le maire Eric Piolle et bien d’autres élus de la majo­rité. L’idée ne serait pas anti-éco­lo­gique, se défend pour sa part Pascal Clouaire. D’après lui, par cette ini­tia­tive, les bou­chons aux entrées et sor­ties de Grenoble s’en trou­ve­ront réduits aux heures de pointe. 

 

SC

 

(*) L’article a été modi­fié le 8 novembre 2018

commentez lire les commentaires
6176 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. N’en déplaise aux deux amis de « ensemble à gauche », les trans­ports gra­tuits ont déjà été tes­tés lors de pics de pol­lu­tion … et ça marche.
    J’aimerais donc que non seule­ment cette gra­tuité soit appli­quée pen­dant la période des fêtes de fin d’an­née mais aussi tous les jours de l’an­née.

    sep article
  2. Vu que le pro­gramme de #Piolle n’est qu’un tissu de pro­messes non tenues, à par celle de pour­rir la vie des #Grenoblois, rien d’é­ton­nant à ce que ses amis ver­datres le tacle.

    sep article