À Grenoble et Chambéry, Greenpeace et ANV-Cop21 dénoncent le projet de forage de Total sur l’Amazone

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Une dizaine de militants de Greenpeace et d’Action non violente Cop21 se sont donné rendez-vous samedi 22 septembre place Victor-Hugo pour dénoncer le projet de forage à l’embouchure de l’Amazone par le groupe Total. Une action menée en parallèle dans trente autres villes de France, dont Chambéry. 

 

 

À Grenoble et Chambéry, comme dans trente autres villes de France, des mili­tants de Greenpeace et d’ANV-Cop21 (Action non vio­lente) ont mené samedi 22 sep­tembre une action sym­bo­lique contre un pro­jet de forage à l’embouchure du fleuve de l’Amazone par Total. Un forage qui ferait peser des risques sur l’é­co­sys­tème du Récif de l’Amazone, et que le groupe pétro­lier compte bien réa­li­ser mal­gré quatre refus suc­ces­sifs de l’a­gence envi­ron­ne­men­tale du Brésil.

 

Une banderole déployée devant la fontaine de la place Victor-Hugo de Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Banderole déployée devant la fon­taine de la place Victor-Hugo de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Le Récif de l’Amazone, com­posé notam­ment de coraux, d’éponges et d’algues, est un éco­sys­tème vul­né­rable et encore lar­ge­ment méconnu », décrit ainsi l’ONG. Celle-ci redoute des consé­quences dra­ma­tiques, en cas par exemple de fuites ou de marées noires. Non seule­ment pour le Récif, insiste-t-elle, mais éga­le­ment pour les mil­liers de per­sonnes qui vivent sur les proches côtes guya­naises et bré­si­liennes.

 

 

Des actions à Grenoble et à Chambéry

 

À Grenoble, une dizaine de mili­tants se sont ainsi donné ren­dez-vous à 10 heures place Victor-Hugo pour déployer face à son bas­sin d’eau une ban­de­role indi­quant : « Le Récif de l’Amazone n’est pas une pompe à pétrole ». Et dif­fu­ser des tracts dési­gnant Total comme « menace offi­cielle du Récif de l’Amazone ». Au même moment, des mili­tants cham­bé­riens déli­vraient le même mes­sage devant la fon­taine de la place des Éléphants.

 

Un message sans ambiguïtés pour dénoncer le projet de Total © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un mes­sage sans ambi­guï­tés pour dénon­cer le pro­jet de Total. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Si l’ac­tion se vou­lait visuelle et spec­ta­cu­laire, le peu de pas­sages en un samedi matin sur la place Victor-Hugo aura quelque peu contra­rié le carac­tère péda­go­gique du mou­ve­ment. Les membres de Greenpeace ou d’ANV-Cop21 auront tou­te­fois pu s’en­tre­te­nir avec quelques per­sonnes, afin de les sen­si­bi­li­ser aux risques que repré­sente selon eux le pro­jet de Total. Un pro­jet que Greenpeace com­bat âpre­ment depuis mai 2017.

 

FM

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1795 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article