Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.

Center parcs de Roybon : cadeaux et facilités à tous les étages pour Pierre & Vacances

Center parcs de Roybon : cadeaux et facilités à tous les étages pour Pierre & Vacances

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENQUÊTE – Alors que les opposants au Center parcs de Roybon en Isère multiplient les recours, tout semble être mis en œuvre au plus haut niveau de l’État pour faciliter la bonne marche du projet porté par Pierre & Vacances. Le 3 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe a ainsi modifié la loi pour que l’autorisation de défrichement soit prolongée de deux ans. Le temps que le Conseil d’État se prononce sur la légalité du projet après avoir revu la définition des zones humides au cœur du dossier judiciaire ? Retour sur le sauvetage d’État d’une multinationale lancée dans une fuite en avant sans fin.

 

Défrichage sur le chantier du Center Parcs de Roybon dans la forêt des Avenières en Chambaran compensation zones humides © Zad Roybon

Défrichage sur le chan­tier du Center Parcs de Roybon. © Zad Roybon

Alors qu’à Paris, le Conseil d’État ne s’est tou­jours pas pro­noncé sur le sort du Center parcs de Roybon, en stand-by depuis la déci­sion de la cour d’ap­pel de Lyon d’annu­ler le pro­jet, en Isère, rien ne semble arrê­ter Pierre & Vacances.

 

Le 9 juillet, le pré­fet a ainsi pro­longé jus­qu’au 12 juillet 2020 l’au­to­ri­sa­tion de défri­che­ment préa­lable aux tra­vaux de ce centre de vacances de mille cot­tages prévu sur 200 hec­tares dans la forêt des Chambarans. Déjà, en juin 2015, un décret signé de Manuel Valls et Stéphane Le Foll avait pro­longé la durée légale de l’au­to­ri­sa­tion de défri­che­ment jus­qu’en juillet 2018.

 

À l’au­tomne 2014, une fois l’au­to­ri­sa­tion signi­fiée et les recours des oppo­sants reje­tés par le Conseil d’État, l’auto-pro­clamé lea­der euro­péen des rési­dences de tou­risme et des centres de vacances avait retourné près de la moi­tié des terres visées par le pro­jet. Avant d’être stoppé net par les zadistes. Depuis, la zone est tou­jours occu­pée. Impossible de défri­cher ? Qu’à cela ne tienne, l’au­to­ri­sa­tion a, à chaque approche de la date butoir, été prolongée.

 

 

Les délais de l’autorisation de défrichement rallongés une seconde fois

 

Le 3 juillet 2018, le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’Agriculture Stéphane Travers ont ainsi changé la loi et un article du code fores­tier, ral­lon­geant les délais de pro­ro­ga­tion de trois à cinq ans. De quoi épar­gner à Pierre & Vacances une nou­velle enquête publique.

 

Avocats lisant leurs notes de plaidoirie lors de l'audience au tribunal administratif de Grenoble jugeant les recours des opposants au Center Parcs de Roybon - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Tribunal admi­nis­tra­tif de Grenoble. © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

 

Continuez la lecture

Il vous reste 90 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La cour administrative d'appel de Lyon a ordonné une nouvelle expertise afin de réévaluer les zones humides détruites, par le Center parcs de Roybon.
Une nouvelle expertise pour le Center parcs de Roybon ? Délibéré le 21 mai

FIL INFO - La cour administrative d'appel de Lyon dira le 21 mai si elle ordonne ou non une expertise afin d'y voir plus clair Lire plus

Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.
Center parcs de Roybon : les zones humides, enjeu des nouveaux recours

  DÉCRYPTAGE - Les recours en justice continuent de pleuvoir sur le Center parcs de Roybon, en Isère. Au cœur du dossier : les zones Lire plus

Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.
L’ONF obligé de communiquer ses échanges avec Center parcs ? L’arrêt du Conseil d’État attendu début mars

FIL INFO - L'Office national des forêts refuse depuis trois ans de communiquer à la fédération régionale des associations de protection de la nature (Frapna) Lire plus

L'Agence de l'eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan
L’Agence de l’eau investit 27 millions dans la région, dont un million pour le Grésivaudan

FLASH INFO - L'Agence de l'eau a investi 27,1 millions d’euros entre avril et juin 2020 sur 357 projets dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.   L’agence de Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin