Coup de chaud dans le Rhône : EDF arrête un réacteur de la centrale nucléaire de Saint-Alban

sep article

FIL INFO – EDF annonce avoir arrêté plusieurs réacteurs de centrales nucléaires, dont l’un de la centrale de Saint-Alban en Isère. Motif ? L’eau du Rhône, utilisée pour refroidir les réacteurs avant d’être versée de nouveau dans le fleuve, atteint une température dangereuse pour sa flore et sa faune. Le fournisseur d’énergie doit donc éviter le rejet d’une eau encore plus chaude.

 

 

Le coup de chaud que connaît la France et qui devrait s’étendre jusqu’en milieu de semaine prochaine a des conséquences sur l’activité des centrales nucléaires. Ainsi, EDF annonce-t-elle avoir arrêté plusieurs réacteurs : deux de la centrale de Bugey dans l’Ain, et un de la centrale de Saint-Alban en Isère.

 

Centrale nucléaire de Saint-Alban © EDF

Centrale nucléaire de Saint-Alban. © EDF

 

Le réacteur de Saint-Alban avait déjà été mis à l’arrêt le 1er août, avant un retour à la normale le lendemain. Mise en service en 1986, après sept ans de travaux, la centrale de Saint-Alban fournit environ 30 % des besoins en électricité de la région Rhône-Alpes (chiffres de 2014). Toutefois, assure EDF, la fermeture de l’un de ses réacteurs ne devrait pas entraîner de risque de “pénurie”, l’activité des entreprises étant réduite durant l’été.

 

 

Le Rhône en surchauffe

 

Pour quelle raison EDF a-t-elle décidé l’arrêt d’un réacteur ? Pour des motifs environnementaux, fait valoir l’entreprise. La centrale utilise en effet l’eau du Rhône pour refroidir ses réacteurs, une eau qu’elle reverse par la suite dans le fleuve. Or, la température du Rhône atteignant les 28 degrés ces derniers jours, sa flore et sa faune pourraient souffrir du rejet d’une eau encore plus chaude dans leur environnement aquatique.

 

Fleuve tranquille, le Rhône n'en souffre pas moins des fortes chaleurs lui aussi. DR

Fleuve tranquille, le Rhône n’en souffre pas moins des fortes chaleurs. DR

 

Si la température du Rhône devait continuer à augmenter, EDF n’exclut pas d’arrêter le deuxième réacteur de Saint-Alban, ce qui mettrait totalement fin à l’activité de la centrale. En attendant un retour à des seuils de chaleur moins dangereux.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1904 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.