Local de la Clef de Sol en face de la Caserne de Bonne

Huit groupes de musique “expul­sés” de la clé de sol, reprise en main par le ges­tion­naire de la Belle électrique

Huit groupes de musique “expul­sés” de la clé de sol, reprise en main par le ges­tion­naire de la Belle électrique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE - Huit groupes de musique semi-professionnels qui répétaient jusqu'alors au sein de La Clé de sol à Grenoble, gérée par l'association Hadra, ont appris quinze jours avant qu'ils devraient avoir quitté les lieux le 1er juillet prochain. En cause : la reprise en main de ce bâtiment public par MixLab, gestionnaire de La Belle électrique, suite à un appel à projets lancé par la Ville de Grenoble. Un manque d'anticipation et de "respect" qui ulcère les groupes en question, tandis que les acteurs du dossier se renvoient la balle.

 

 

Les huit groupes de rock-métal hébergés jusqu'alors à la Clé de sol n'en reviennent toujours pas : le 1er juillet, ils devront tous avoir libéré ce bâtiment public, situé au 51 boulevard Gambetta, à proximité de la caserne de Bonne. Problème : ils ont appris cette décision vendredi. Difficile de s'organiser juste avant la saison des festivals et alors que certains avaient des projets d'enregistrement dans les tuyaux…

 

Les huit groupes sur le départ… © Music'ngre

Les huit groupes sur le départ… © Music'ngre - tous droits réservés

 

Tout a commencé le 14 juin, lorsque les groupes de musique qui répétaient dans les sous-sols de la Clé de sol ont reçu un mail de Frédéric Lapierre, directeur de La Belle électrique, leur annonçant qu'ils devraient avoir quitté les lieux le 1er juillet. La raison ? MixLab, l'association qui gère la salle de musiques actuelles, reprend en main la Clé de sol suite à un appel à projets lancé par la Ville de Grenoble.

 

 

"Expulsé comme une merde"

 

Frédéric Lapierre explique dans cet échange privé qui a été rendu public par un des destinataires : "À court terme, nous allons devoir vider l'ensemble du bâtiment afin de faire quelques travaux (nécessaires semble-t-il !). Donc que vous libériez les locaux. À moyen terme, les trois studios devraient être utilisés sur des accompagnements de groupes et des ateliers. Un sur des usages MAO [musique assistée par ordinateur, ndlr], deux sur des formations “classiques”. Sur ces deux derniers, l'un serait dédié aux groupes accompagnés par MixLab, l'autre sur des courtes résidences de création. » Une décision tardive, dont personne ne veut porter la responsabilité…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Inauguration de la salle La Belle électrique à Grenoble
La Belle élec­trique va deve­nir une coopé­ra­tive réunis­sant sala­riés, usa­gers, ins­ti­tu­tions, par­te­naires et por­teurs de projet

FOCUS - Le conseil municipal de Grenoble de ce 7 février 2022 a adopté la délibération portant sur la création d’une société coopérative d’intérêt collectif Lire plus

L'association MixLab s'inquiète pour son avenir aux commandes de La Belle électrique, la Ville rassure
Mixlab, ges­tion­naire de La Belle élec­trique, sous ten­sion après la volte-face de la Ville de Grenoble

  FOCUS — Aux commandes de La Belle électrique depuis ses débuts, l'association MixLab pensait bien engagée la reconduction de sa délégation de service public Lire plus

L'association MixLab s'inquiète pour son avenir aux commandes de La Belle électrique, la Ville rassure
Lourdes pertes et manque de visi­bi­lité : La Belle Électrique inquiète pour la rentrée

  FOCUS – Report ou annulation de concerts, programmation estivale inédite et nouveau chef cuisinier… Frédéric Lapierre, directeur de La Belle Électrique, et Olivier Dähler, Lire plus

Après le concert exceptionnel en décembre dernier, journée portes ouvertes exceptionnelle ce 17 juin au Ciel, l'emblématique salle de spectacle à Grenoble.
Après La Clé de sol, Le Ciel : Grenoble pour­suit la redis­tri­bu­tion des salles de répétition

DÉCRYPTAGE - À Grenoble, le petit jeu de la redistribution des salles de répétition dédiées aux musiques actuelles continue. Après La Clé de sol attribuée Lire plus

MixLab gestionnaire de La Belle Electrique, est désormais aux manettes d'une autre salle grenobloise : la Clé de sol. Tremplin pour la labellisation ?
MixLab aux manettes de la Clé de sol : un oppor­tun trem­plin vers la label­li­sa­tion Smac ?

DÉCRYPTAGE - Après avoir obtenu la gestion par délégation de service public de La Belle électrique, MixLab est désormais aux manettes d'une autre salle : Lire plus

Les groupes gre­no­blois “expul­sés” de la Clé de Sol font leurs valises : « Ils se sont fou­tus de notre gueule »

FOCUS – Clap de fin pour les groupes grenoblois qui répétaient dans le sous-sol du local la Clé de Sol. Reprise en main par Mixlab, Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Un comité de sou­tien mené par Franck Longo pour la réélec­tion d’Émilie Chalas dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin