L’Université Grenoble-Alpes maintient son estimation d’un million d’euros de dégradations et porte plainte

L’Université Grenoble-Alpes maintient son estimation d’un million d’euros de dégradations et porte plainte

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Après avoir estimé “à chaud” les dégradations du Centre de langues vivantes à un million d’euros, l’Université Grenoble-Alpes persiste et signe dans son estimation. Tout en annonçant une remise en état a minima du bâtiment à hauteur de 600 000 euros, pour permettre une réouverture d’ici janvier 2019 au plus tard.

 

 

Le 25 mai, le Centre de langues vivantes (CLV) sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères était déblo­qué après plu­sieurs semaines d’oc­cu­pa­tion par des étu­diants oppo­sés au Plan uni­ver­sité du gou­ver­ne­ment. Découvrant un bâti­ment méti­cu­leu­se­ment tagué et dégradé, le direc­teur géné­ral des ser­vices de l’Université Grenoble-Alpes (UGA) Joris Benelle évo­quait alors des dégâts repré­sen­tant un coût de plus d’un mil­lion d’euros.

 

Le Centre de langues vivantes tagué après occupation. DR L'Université de Grenoble maintient son estimation d'un million d'euros de dégradations au CLV et table sur des travaux a minima pour une réouverture rapide.

Le Centre de langues vivantes tagué après occu­pa­tion. DR

 

Plusieurs jours après les faits, l’UGA confirme à peu de choses près cette esti­ma­tion “à chaud”. « Le mon­tant d’une remise en état com­plète et à neuf de l’é­qui­pe­ment s’é­lève à un mil­lion d’eu­ros », écrit ainsi l’Université, expli­quant se baser sur « un coût de remise en état com­pris entre 300 € et 500 € le m2, soit entre 810 000 € et 1 350 000 € pour 2 700 m2 ». Une four­chette pour le moins large, donc.

 

 

Une remise en état a minima pour 600 000 euros

 

Toutefois, l’UGA indique encore avoir pro­cédé à une autre esti­ma­tion, « mini­male » cette fois, du coût d’une remise en état « décente » du CLV. Et ceci afin de per­mettre une réou­ver­ture pour le mois de jan­vier 2019 au plus tard, espère-t-elle.

 

Le Centre de langues vivantes tagué après occupation. DR L'Université de Grenoble maintient son estimation d'un million d'euros de dégradations au CLV et table sur des travaux a minima pour une réouverture rapide.

Le Centre de langues vivantes tagué après occu­pa­tion. DR

 

La somme avan­cée est cette fois très pré­cise : 606 420 € TTC, pour « effa­cer toutes les traces de dégra­da­tions visibles et répa­rer une par­tie des consé­quences sur la struc­ture du bâti­ment ». Une remise en état a minima, semble donc évo­quer l’UGA, alors qu’une réno­va­tion com­plète du CLV à hau­teur de 1,3 mil­lions d’eu­ros était d’ores et déjà pro­gram­mée pour 2020.

 

 

L’UGA annonce avoir déposé plainte

 

En quelques jours, la ques­tion du CLV a concen­tré beau­coup de ten­sions, entre condam­na­tions des dégâts et appel de l’État à sou­te­nir l’UGA. Mais aussi autour de la contes­ta­tion du chiffre avancé par l’Université, notam­ment sur les réseaux sociaux, par des mili­tants accu­sant le pré­sident de l’UGA Patrick Lévy de vou­loir détour­ner l’at­ten­tion des reven­di­ca­tions. Tout en sus­pec­tant les médias, Place Gre’net inclus, de faire de la « pro­pa­gande » en « pren[ant] pour argent comp­tant » les décla­ra­tions de l’Université.

 

Occupation du bâtiment de la présidence par les étudiants de l'UGA, le 3 Avril 2018. © Léa Raymond - Place Gre'net

Occupation du bâti­ment de la pré­si­dence par les étu­diants de l’UGA, le 3 Avril 2018. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Une ten­sion qui ne risque pas de retom­ber de sitôt puisque l’UGA annonce avoir porté plainte contre les per­sonnes res­pon­sables des dégra­da­tions, dési­gnées comme « des actes qui portent atteinte aux biens publics ».

 

La plainte n’a rien d’une sur­prise : en avril, l’Université avait déjà déposé plainte suite aux dégra­da­tions sur­ve­nues durant l’oc­cu­pa­tion du bâti­ment de sa pré­si­dence. Et se voyait déjà repro­cher de cher­cher à détour­ner l’at­ten­tion des reven­di­ca­tions, tout en essayant de cri­mi­na­li­ser le mou­ve­ment étudiant.

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Rassemblement des étudiants contre les suppressions d'emploi et la réforme "Trouver mon Master" le 16 décembre 2021 devant la Présidence de l'Université Grenoble Alpes
Université Grenoble Alpes : des étudiants protestent contre les suppressions de postes et la plateforme « Trouver mon Master »

EN BREF - Une vingtaine d’étudiants et de militants syndicaux se sont rassemblés devant la présidence de l’Université Grenoble Alpes, ce jeudi 16 décembre 2021. Lire plus

Accusations d'islamophobie à Sciences Po: relaxe (quasi) générale pour les étudiants en conseil de discipline
Accusations d’islamophobie à Sciences Po : relaxe (quasi) générale pour les étudiants en conseil de discipline

FLASH INFO — Une relaxe quasi-générale. C'est ce qui ressort des décisions rendues le 25 novembre par la section disciplinaire de l’Université Clermont-Auvergne, en charge Lire plus

La secrétaire d'État à la Biodiversité Bérangère Abba en visite à l'Université Grenoble-Alpes le 25 novembre
La secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba en visite à l’Université Grenoble-Alpes le 25 novembre

FLASH INFO — La secrétaire d'État chargée de la Biodiversité Bérangère Abba se rend à Grenoble jeudi 25 novembre 2021. Un déplacement placé sous le Lire plus

Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble a signé une convention de partenariat sur les signalements d’agressions sexistes ou sexuelles le monde étudiant avec l’Université Grenoble-Alpes, Grenoble École de management, la DDSP de l'Isère et d’autres établissements d'enseignement supérieur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Étudiants victimes de violences sexuelles et sexistes : une convention signée entre le parquet de Grenoble et plusieurs établissements

FOCUS - Le parquet de Grenoble et plusieurs établissements d'enseignement supérieur grenoblois ont signé, ce 15 octobre 2021, une convention régissant la prise en charge Lire plus

La Région bannit l'écriture inclusive, et l'UNI Grenoble demande à l'UGA de faire de même
La Région bannit l’écriture inclusive, et l’UNI Grenoble demande à l’UGA de faire de même

FLASH INFO — La Région Auvergne-Rhône-Alpes dit non à l'écriture inclusive. Prenant notamment le contrepied de la Ville de Grenoble qui, en novembre 2019, a Lire plus

Corine Lemariey, la nouvelle présidente de l’établissement public de coopération culturelle (EPCC)-CSTI Grenoble-Alpes avait dévoilé le programme de la Fête de la Science à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de La Casemate. © Joël Kermabon - Place Gre'net
30e édition de la Fête de la Science : un anniversaire placé sous le signe « de l’émotion de la découverte » jusqu’au 11 octobre en Isère

EN BREF - La 30e édition de la Fête de la Science qui a démarré ce vendredi 1er octobre 2021 a pris ses quartiers en Lire plus

Flash Info

|

26/01

12h09

|

|

26/01

0h05

|

|

25/01

18h00

|

|

25/01

16h54

|

|

25/01

11h45

|

|

24/01

19h00

|

|

24/01

14h56

|

|

24/01

12h09

|

|

23/01

23h39

|

|

22/01

16h03

|

Les plus lus

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Action de désobéissance civile de femmes en burkini à la piscine des Dauphine de Grenoble, vendredi 17 mai DR

Abonnement| Pétition pro-burqini : la majorité d’Eric Piolle refuse de s’engager… après un processus de médiation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin