L’école Vallier plus près de l’A480 : Area fait un chèque de 4,5 M€ à la Ville de Grenoble

sep article

Creative Mobilities Mou

FIL INFO – Faute de faire infléchir le réaménagement de l’échangeur Catane sur l’A480 pour qu’il ne passe pas trop près du square, de l’école et du gymnase Vallier, la Ville de Grenoble a obtenu d’Area 4,5 millions d’euros. Moyennant quoi, des aménagements anti-bruit et anti-pollution vont être réalisés. Suffisant ? Mieux que rien, rétorquent les écologistes.

 

 

Pour limiter les impacts du trafic sur l'école Vallier, Area met la main à la poche. Suffisant ? Faute de mieux, la ville de Grenoble s'en accommode…

© Manu Pavard

C’était une des réserves de la Ville de Grenoble au projet d’Area d’élargir l’A480 pour sa traversée de Grenoble.

L’amélioration de l’insertion urbaine et environnementale de l’échangeur Catane a certes été retenue par la commission d’enquête sur le réaménagement de l’A480 et du Rondeau. Mais en simple recommandation.

 

Avec l’extension de cet échangeur, les voies de circulation vont se rapprocher un peu plus du square, du gymnase et des écoles maternelle et primaire Vallier. De 11 à 20 mètres. Trop près pour la majorité rouge-verte de la ville qui, pendant l’enquête publique, avait haussé le ton. « Cette extension dans un secteur sensible est contraire aux objectifs du protocole d’améliorer la compacité des échangeurs et en particulier celui de Catane », avait pointé la Ville dans son avis.

 

La commission d’enquête n’a suivi qu’à moitié. Et la Ville a transigé. Lundi 26 mars, les élus grenoblois ont voté la convention liant Area à la ville de Grenoble. Un contrat sur cinq ans qui prévoit des travaux de réaménagement pour limiter les effets de la pollution sonore et atmosphérique sur les écoliers et les usagers. Plantations, murs végétalisés, revêtements dans les cours d’école, isolation phonique et ventilation dans les bâtiments sont au menu. Quand ?

 

Initialement, les travaux étaient prévus à compter de 2020, après le démarrage du chantier de l’A480 donc. Devant la levée de bouclier des parents d’élèves – quelque peu remontés après avoir été mis devant le fait accompli malgré la promesse de co-construction –, la Ville de Grenoble a avancé le calendrier à 2019. Les travaux s’échelonneront donc de 2019 à 2022.

 

 

Des mesures de la qualité de l’air prévues

 

Les écoliers et les usagers de Vallier vont-ils y gagner au change ? On n’en sait rien. En attendant, la Ville a empoché d’Area un chèque de 4,5 millions d’euros pour procéder aux aménagements. Ce qui a eu le don d’amuser le chef de file de l’opposition de droite républicaine lors du conseil municipal.

 

Vincent Fristot. Conseil municipal de Grenoble. 6 mars 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Vincent Fristot © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

« On se souvient de votre émotion quant au rapprochement du diffuseur Catane du gymnase et de l’école, soulevait Matthieu Chamussy (Les Républicains). À vous écouter, grands risques sur la santé publique ! […] Est-ce que vous pouvez affirmer qu’avec ces travaux, les risques que vous évoquiez sont désormais dissipés ? Cette délibération, elle ne peut pas être seulement de prendre un chèque ! Elle lève toutes les inquiétudes, toutes les interrogations, tous les risques que vous évoquiez ? »

 

Quels effets auront ces aménagements sur les niveaux de pollution, sonores comme atmosphériques ? Des mesures de la qualité de l’air en amont, pendant et après les travaux seront réalisées et communiquées, a promis le maire de Grenoble Eric Piolle.

 

« Le débat que nous avons conduit a permis de nourrir le débat public, a défendu Vincent Fristot, l’adjoint  en charge de l’urbanisme. Est-ce que ça a levé toutes les inquiétudes ? Nous avançons dans le bons sens avec une réduction des impacts des nuisances. Et bien sûr, il faut poursuivre le travail… »

 

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
2246 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.