A480-Rondeau : la commission d’enquête donne un avis favorable moyennant une seule réserve

sep article

FIL INFO – La commission d’enquête a donné un avis favorable au projet de réaménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau. Moyennant une seule réserve qu’Area devra lever : la continuité des écrans phoniques. La limitation de la vitesse à 70 km/h et le renforcement du verrou Nord, réclamés par la Ville de Grenoble, sont relégués au rang de recommandations.

 

 

La commission d'enquête a émis une réserve au projet de réaménagement de l'A480. Les points majeurs qui posaient question sont relégués en recommandations.Pour lever les bouchons sur l'A480 dans la traversée de Grenoble, Area propose de passer à deux fois trois voies. Sans alternative possible…

© Manuel Pavard

La commission d’enquête a rendu un avis favorable* au projet de réaménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau. Les trois commissaires enquêteurs avaient remis leurs conclusions le 12 mars dernier au préfet de l’Isère. Le représentant de l’État s’était donné un maximum de quinze jours pour se prononcer sur le dossier, qui prévoit notamment de porter à trois le nombre de voies dans la traversée de Grenoble.

 

Finalement, sept jours plus tard, Lionel Beffre a validé les conclusions de la commission d’enquête sur le projet. Moyennant une seule réserve : que la continuité des écrans phoniques soit assurée en bordure de l’A480 au droit des établissements Eurotungstène et Point P.

 

La totalité des points qui posaient question, notamment à la Ville de Grenoble qui avait émis de fortes réserves, a donc été reléguée au rang de simples recommandations. Lesquelles n’ont, contrairement aux réserves, pas force de réalisation. Pas moins de dix-sept recommandations ont été édictées par les commissaires-enquêteurs.

 

 

La vitesse limitée à 70 km/h recommandée par les commissaires enquêteurs

 

Recommandée, l’adoption par le préfet d’une vitesse maximale limitée à 70 km/h sur la totalité des aménagements entre le pont de l’Isère et le Rondeau. Recommandé, le renforcement du verrou Nord avec la création d’une voie réservée aux véhicules à occupation multiple entre le péage de Voreppe et l’entrée de Grenoble.

 

Area est également incité à ce que le réaménagement du square Vallier et la protection contre les nuisances du groupe scolaire Vallier permettent d’améliorer la qualité des airs intérieurs et extérieurs, ainsi que l’isolation phonique des bâtiments. Les commissaires enquêteurs recommandant par ailleurs que les travaux aient lieu avant le début des aménagements sur l’A480 et le plus souvent possible durant les vacances scolaires.

 

La commission d'enquête a émis une réserve au projet de réaménagement de l'A480. Les points majeurs qui posaient question sont relégués en recommandations.Abords du quartier Mistral, écran acoustique et enfoussement de la ligne haute-tension. © Area

Abords du quartier Mistral, écran acoustique et enfouissement de la ligne haute-tension. © Area

Quant aux collectivités territoriales, il leur est recommandé d’adapter leur réseau de voies de communication du quartier Navis à Echirolles afin de travailler à l’amélioration de sa desserte.

 

Reste donc, avant la déclaration d’utilité publique qui devrait intervenir d’ici la fin de l’année, à lever l’unique réserve. Ce qui ne devrait guère poser de problèmes et entraver le projet. Ses principaux promoteurs se sont, eux, dits satisfaits.

 

Dans un communiqué, le préfet de l’Isère, le président du Conseil départemental de l’Isère, le président de la Métro et les deux maîtres d’ouvrage, auxquels la ville de Grenoble ne s’est donc pas associée, se félicitent de la décision de la commission d’enquête. Laquelle souligne dans son rapport, après avoir analysé 1 280 contributions : « Il s’agit d’un projet porteur de fluidification et de fiabilisation des temps de parcours et donc d’une sécurité accrue pour ses usagers quotidiens. Il est également porteur de développement économique et d’emplois comme d’une amélioration de la protection de l’environnement et de la qualité de l’air. »

 

 

PC

 

 

* Le rapport et les conclusions de l’enquête publique sont consultables sur le site internet de la préfecture de l’Isère. À l’heure de la publication de l’article, les documents n’étaient pas encore mis en ligne.

 

 

commentez lire les commentaires
2774 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.