Center parcs de Roybon : après Ségolène Royal et Nicolas Hulot, les élus écologistes à la Région Auvergne Rhône-Alpes interpellent François De Rugy.

Center parcs : l’Office natio­nal des forêts sommé de com­mu­ni­quer ses échanges avec Pierre & Vacances

Center parcs : l’Office natio­nal des forêts sommé de com­mu­ni­quer ses échanges avec Pierre & Vacances

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – L’Office natio­nal des forêts va devoir com­mu­ni­quer à la Frapna ses échanges avec Pierre & Vacances. Depuis 2015, la fédé­ra­tion régio­nale des asso­cia­tions de pro­tec­tion de la nature récla­mait en effet que la trans­pa­rence soit faite sur les mesures com­pen­sa­toires mises en œuvre dans le cadre du pro­jet de Center parcs à Roybon. Le Conseil d’État vient de lui don­ner raison.

Depuis trois ans, la Frapna réclamait les échanges entre l'ONF et Pierre & Vacances promoteur du Center parcs. Le Conseil d'État vient de lui donner raison.

Manifestation des oppo­sants au Center parc des Chambaran lors du démar­rage des tra­vaux. © Patricia Cerinsek – pla​ce​gre​net​.fr

Le Conseil d’État a rejeté le pour­voi en cas­sa­tion de l’Office natio­nal des forêts. Dans un arrêt rendu ce 21 février 2017, la plus haute juri­dic­tion admi­nis­tra­tive a suivi le rap­por­teur public et débouté l’ONF de sa demande d’an­nu­la­tion de la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon dans l’af­faire l’op­po­sant à la fédé­ra­tion des asso­cia­tions de pro­tec­tion de la nature (Frapna)*.

La Frapna récla­mait depuis 2015 que lui soient com­mu­ni­qués les échanges entre l’é­ta­blis­se­ment public et les pro­mo­teurs du Center parcs à Roybon concer­nant les mesures à mettre en œuvre pour com­pen­ser la des­truc­tion de zones humides dans la forêt des Chambarans.

Le juge lyon­nais avait, le 3 avril der­nier, imposé la com­mu­ni­ca­tion de ses docu­ments avant que l’ONF ne se pour­voie en cas­sa­tion, esti­mant que ces infor­ma­tions, recueillies dans le cadre de ses acti­vi­tés com­mer­ciales, ne rele­vaient pas de ses mis­sions de ser­vice public.

Plus de 150 hec­tares de zones humides com­pen­sés par­fois très loin

L’ONF avait été chargé par Pierre & Vacances de recen­ser les zones humides à com­pen­ser, en échange de la des­truc­tion de près de 80 hec­tares de zones humides. D’après nos infor­ma­tions, plus de 150 hec­tares ont été ciblés en Isère mais aussi dans l’Ain, la Savoie, la Haute-Savoie et l’Ardèche. Des sur­faces par­fois pro­priété de… l’ONF.

Ces mesures com­pen­sa­toires sont au cœur du dos­sier. Leur insuf­fi­sance a notam­ment conduit la cour d’ap­pel de Lyon à juger illé­gal le pro­jet de Center parcs, le 16 décembre 2016. Pierre & Vacances ayant fait appel, le Conseil d’État devra sta­tuer là aussi en der­nier ressort.

PC

* L’ONF a éga­le­ment été condamné à ver­ser 3 000 euros à la Frapna.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir
La rave party sur l’an­cienne Zad de Roybon a pris fin avec l’é­va­cua­tion des der­niers “teu­feurs” le 3 août au soir

FLASH INFO — Fin de (rave) party à Roybon? Alors que plusieurs milliers de “teufeurs” ont investi l'ancienne Zad iséroise dans la nuit du samedi Lire plus

La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir
Encore plu­sieurs cen­taines de per­sonnes pré­sentes à la rave party sau­vage orga­ni­sée sur l’an­cienne Zad de Roybon

FLASH INFO — Trois jours après le lancement de la rave party sauvage sur l'ancienne Zad de Roybon, plusieurs centaines de “teufeurs” restent présents sur Lire plus

La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir
Plusieurs mil­liers de « teu­feurs » réunis au cours d’une rave party sau­vage sur l’ancienne Zad de Roybon

FIL INFO - Une rave party sauvage ayant démarré samedi 31 juillet 2021 aux environs de 22 heures sur l’ancienne Zad de Roybon s'est poursuivie Lire plus

La statue de la liberté de Roybon. © Ville de Roybon
En Isère, les col­lec­ti­vi­tés rachètent les ter­rains du Center parcs : un nou­veau cadeau pour Pierre & Vacances ?

  ENQUÊTE - À Roybon, les collectivités locales ont remis la main sur les terrains du Center parcs. Mais les élections en ligne de mire Lire plus

Réactions scan­da­li­sées de la classe poli­tique après les actes de van­da­lisme qui ont frappé la com­mune de Roybon

  FOCUS - Les dégradations commises à Roybon par un groupe d'individus dans la nuit du 3 au 4 décembre 2020 ont sidéré les habitants Lire plus

La gendarmerie procède à l'évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin
La gen­dar­me­rie pro­cède à l’é­va­cua­tion de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin

  FLASH INFO – La Zad de Roybon, bientôt de l'histoire ancienne? C'est en tout cas ce qu'espère la préfecture de l'Isère, qui a lancé Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin