A mi-mandat, l'épreuve du grand oral se corse pour Eric Piolle. La démocratie participative à la sauce grenobloise a peu convaincu son auditoire.

Troisième grand oral d’Eric Piolle : le man­dat avance, les car­tons rouges tombent

Troisième grand oral d’Eric Piolle : le man­dat avance, les car­tons rouges tombent

FOCUS - Votation citoyenne, budgets participatifs… La démocratie participative à la sauce grenobloise convainc-t-elle encore ? Les explications de son maire Eric Piolle n'ont en tout cas pas vraiment satisfait son auditoire lors de la troisième édition du grand oral organisé par Sciences Po Grenoble au théâtre de la ville.

 

 

L’exercice, louable – bien que limité –, devient périlleux. Pour son troisième grand oral face aux Grenoblois, c’est peu dire qu’Eric Piolle n’a pas complètement convaincu son auditoire. Celui installé à la table du jury, cinq universitaires grenoblois*, experts des questions politiques, économiques ou juridiques. Celui, plus nombreux – un demi-millier de spectateurs – assis dans les fauteuils du théâtre de Grenoble.

 

Grand oral d'Eric Piolle organisé par Sciences Po Grenoble : à mi-mandat, l'exercice devient plus périlleux.

Grand oral d'Eric Piolle organisé par Sciences Po Grenoble : à mi-mandat, l'exercice devient plus périlleux. © Patricia Cerinsek

 

Les premiers étaient chargés de valider ou non les réponses fournies par le maire aux questions posées par des étudiants**, moyennant carton vert ou rouge et argumentation à la clé. Les seconds, sans droit à la parole, pouvaient seulement agiter semblables cartons.

 

 

« Il y a méprise », selon Eric Piolle

 

La difficulté n'est pas tant venue des sujets des commerces de proximité ou du marché de l’Estacade. Là, le débat, quoique discuté, allait même ronronnant. Mais le débat a été beaucoup plus rude lorsqu’on été évoquées la piétonisation du centre-ville, – sujet brûlant s’il en est –, l’interpellation et la votation citoyenne et, derrière, les bibliothèques. Un sujet presque tout aussi brûlant…

 

Sans compter le sujet de la démocratie participative et du choix de gouvernance du maire écolo de Grenoble. La voie qu’il entend suivre est-elle bien comprise ? Au vu de cette troisième grande messe, visiblement non. Les cartons rouges ont d’ailleurs fleuri sur ces questions, et notamment sur celle du dispositif d’interpellation et de votation citoyenne***. « Il y a méprise », a d’ailleurs répondu Eric Piolle.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Changement cli­ma­tique : la métro­pole de Grenoble dédie un fonds d’aide à l’in­ves­tis­se­ment des communes

FLASH INFO - Le conseil métropolitain vient de voter un Pacte financier et fiscal de solidarité, permettant l'aide à l'investissement des communes. Ce fonds d'aide Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Les associations de lutte contre le VIH portent un message en faveur de l'égalité à l'occasion du 1er décembre
Lutte contre le VIH : les chiffres de conta­mi­na­tion en baisse depuis 2018 sur l’arc alpin

FOCUS - Comme chaque année, le 1er décembre marque la Journée mondiale de lutte contre le VIH. Un temps que les associations et la Ville Lire plus

Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen et syndicaliste au Snes-FSU, était jugée pour injure et diffamation, ce lundi 28 novembre 2022, à Grenoble, pour des tweets visant l'enseignant de Sciences Po Grenoble Vincent Tournier, qu'elle nie avoir écrits. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : une pro­fes­seur de Rouen jugée pour des tweets visant Vincent Tournier, l’un des deux ensei­gnants de l’IEP accu­sés d’islamophobie

FOCUS - Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen, comparaissait ce lundi 28 novembre 2022 devant le tribunal judiciaire de Grenoble pour des soupçons d'injure et Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !