Précarité énergétique, coupures d’énergie dans les squats : GEG répond aux accusations

sep article
2,50 € par mois pour prendre le bus et le tram : et si c

Rassemblée devant les locaux de Gaz électricité de Grenoble (GEG) ce mercredi 15 novembre, une vingtaine de militants de différents collectifs entendaient notamment dénoncer les coupures d’électricité dans deux squats grenoblois. L’entreprise mise en cause a réagi dans la soirée, via un communiqué passablement agacé rappelant son engagement contre la précarité énergétique.

 

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Gaz électricité de Grenoble (GEG) n’a pas apprécié le rassemblement qui s’est tenu devant ses locaux place Robert-Schuman à Grenoble, ce mercredi 15 novembre. Autour d’une tente et d’un brasero, des militants du Dal, de l’Assemblée des mal-logés ou encore des Lanceurs de tuiles dénonçaient la précarité énergétique, et notamment les coupures d’électricité dans deux squats grenoblois, rue Jay et rue des Alliés.

 

Rassemblement devant GEG le 15 novembre 2017 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Rassemblement devant GEG le 15 novembre 2017 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« GEG considère qu’il est important de ne pas tirer de ces deux cas particuliers des conclusions qui ne représentent pas la réalité de ses engagements », écrit l’entreprise dans un communiqué, diffusé dans la soirée du 15 novembre. GEG veut mettre en valeur, en réponse aux accusations des associations, son « rôle actif et reconnu nationalement […] dans la lutte contre la précarité énergétique. »

 

 

« Des actions variées et adaptées à la diversité des situations »

 

Et l’entreprise de mettre en avant ses dispositifs d’aide ou de prévention à l’intention de ses clients en difficultés. Des « actions variées et adaptées à la diversité des situations » : conseils sur les démarches, échelonnement des paiements, accès aux tarifs sociaux, ou encore réalisation de diagnostics énergétiques en partenariat avec Ulisse.

 

Siège de GEG place Robert Schuman © Florent Mathieu - Place Gre'net

Siège de GEG place Robert Schuman © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Ainsi qu’elle l’avait fait en mai 2017 à l’occasion d’une présentation à la presse et aux acteurs de la solidarité, GEG rappelle encore l’existence de son pôle Énergie solidaire, auxquels sont attachés trois salariés. « GEG est le seul fournisseur d’énergie français à offrir un tel niveau d’accompagnement de ses clients en précarité », clame-t-elle enfin, passablement remontée.

 

 

Les deux squats en question

 

Quid de la situation des deux squats ? Si le communiqué précise que GEG respecte « à la lettre » la loi Brottes, interdisant des coupures d’énergie chez les particuliers durant la trêve hivernale, elle rappelle que les coupures sur les branchements frauduleux ne sont pas concernées. De surcroît lorsque les branchements « mettent en péril la sécurité des habitants ». Ce qui serait le cas pour le squat de la rue des Alliés, « branchement illégal et dangereux ».

 

Intervention de la police durant toute une journée au squat du 106 de la rue des Alliés, lundi 30 octobre 2017. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

L’intervention de GEG rue des Alliés a dû se faire sous escorte policière © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Quant à la rue Jay, « il s’agit d’une coupure réalisée suite à un impayé très élevé (plus d’un an de factures non honorées) et d’un non-respect de l’échelonnement de dettes, contractualisé entre le client et GEG », écrit l’entreprise. Un élément de réponse que le président de Gaz électricité de Grenoble et adjoint à la Ville Vincent Fristot nous avait déjà confié en octobre.

 

« Toutefois, les échanges ne sont pas rompus et GEG a reçu et entendu le collectif, le 7 novembre dernier », fait encore savoir l’entreprise. Avant de mettre en valeur son « métier d’accueil [et] de conseils », « travail exigeant [qui] requiert professionnalisme, discernement et humanité dans le traitement des situations ». Et de conclure par une formule lapidaire : « GEG tient à souligner le sérieux et l’engagement dont font preuve ses salariés au quotidien. Rien d’autre. »

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
1189 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.