Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.

Les excuses « bidons » des frau­deurs de la démocratie

Les excuses « bidons » des frau­deurs de la démocratie

TRIBUNE LIBRE – Citoyen gre­no­blois, Samuel Chopin réagit à l’ar­ticle sur « Les excuses “bidons” des frau­deurs comme thème d’une nou­velle cam­pagne contre la fraude », paru le 30 octobre der­nier sur Place Gre’net. La Sémitag mène en effet actuel­le­ment une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion de lutte contre la fraude qui reprend sur un ton humo­ris­tique les excuses four­nies aux contrô­leurs par les contre­ve­nants. Rappelant les pro­messes de cam­pagne de l’é­quipe muni­ci­pale de Grenoble, Samuel Chopin en appelle, lui, à la fraude.

Citoyen grenoblois, Samuel Chopin dénonce la campagne contre la fraude et rappelle les promesses sur la gratuité des transports et la démocratie locale.Arrivée du tram A à l'arrêt Alsace-Lorraine, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'netIl y a trois ans, mon fils en avait 9 et comme je fai­sais par­tie des mil­liers d’électeurs enthou­sias­més par le pro­gramme des élu-es de la mai­rie actuelle, je lui ai annoncé très fiè­re­ment que, bien­tôt, il irait au col­lège en tram’ sans tickets ni contrôles, parce que la majo­rité des citoyen-nes votant-es de notre ville en avait décidé ainsi, devant les pics de pol­lu­tions et les crises d’asthme que beau­coup trop des copains de son âge subissent.

Comme c’est l’âge où l’instruction civique com­mence, j’ai donc aussi expli­qué à mon fils la démo­cra­tie, et aussi le régime repré­sen­ta­tif. Je lui ai parlé de la consti­tu­tion, cette loi qui prime sur toutes les autres, même celle de la Métro, dans laquelle il y a l’article 2 qui dit : « La devise de la République est “Liberté, Égalité, Fraternité”. Son prin­cipe est : gou­ver­ne­ment du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

Cette cam­pagne est un véri­table scandale

Ce qu’on apprend donc à nos enfants, et ce que dit la per­sonne âgée évo­quant le Conseil natio­nal de la Résistance dans la vidéo de nos élu-es, c’est que rien, abso­lu­ment rien, n’est oppo­sable à une déci­sion col­lec­tive et démo­cra­tique, rien… sauf la dic­ta­ture, que ce soit celle d’un unique lea­der suprême ou celle d’une plé­thore de bureau­crates locaux bête­ment dis­ci­pli­nés et cachés der­rière « les ordres de leur hiérarchie ».

C’est pour­quoi cette cam­pagne de com’ contre la soit-disant « fraude » est un véri­table scan­dale : alors que nos élu-es locaux ne cessent de coui­ner qu’on a pas assez d’argent public, on dépense cet argent pour culpa­bi­li­ser les habi­tant-es de ne pas payer les trans­ports au moment d’y accé­der alors qu’ils ont sou­ve­rai­ne­ment décidé de les payer uni­que­ment par leurs impôts, tout en offrant l’accès libre à l’embarquement.

Qu’on arrête mas­si­ve­ment de payer ces tickets !

Beaucoup plus grave : cette cam­pagne fait oublier à la popu­la­tion que l’on refuse d’appliquer une déci­sion du peuple, par le peuple, pour le peuple. Il n’y a plus à ergo­ter pour savoir si c’est une bonne mesure ou pas : la déci­sion d’expérimenter la gra­tuité d’accès à été votée et déci­dée par la majo­rité votante. Peut-être que dans quelques années futures les habi­tant-es revien­dront des­sus, qu’importe : pré­sen­te­ment, on doit tenir parole et appli­quer nos déci­sions collectives.

Il est grand temps que les citoyen-nes de Grenoble entrent en résis­tance pour faire appli­quer leurs droits civiques et consti­tu­tion­nels. Qu’on arrête mas­si­ve­ment de payer ces tickets et ces machines inutiles ! Et que les employés de la Sémitag prennent leur res­pon­sa­bi­lité de citoyens plu­tôt que de spo­lier la démo­cra­tie et de racket­ter en uni­formes nos enfants et les jeunes de moins de 25 ans à qui nous avons pro­mis la gra­tuité d’accès aux trans­ports publics, la démo­cra­tie locale et une bonne santé dans une cuvette moins polluée !

***

Rappel : Les tri­bunes publiées sur Place Gre’net ont pour voca­tion de nour­rir le débat et de contri­buer à un échange construc­tif entre citoyens d’o­pi­nions diverses. Les pro­pos tenus dans ce cadre ne reflètent en aucune mesure les opi­nions des jour­na­listes ou de la rédac­tion et n’engagent que leur auteur.

Vous sou­hai­tez nous sou­mettre une tri­bune ? Merci de prendre au préa­lable connais­sance de la charte les régis­sant.

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Démocratie locale : la par­ti­ci­pa­tion des habi­tants « dys­fonc­tionne » à Grenoble selon Bruno de Lescure

FOCUS - Lors du conseil municipal du 13 mai 2024, Bruno de Lescure du conseil citoyen indépendant du secteur 1 a tenu à revenir sur Lire plus

Grenoble : sept nou­veaux bus élec­triques mis en cir­cu­la­tion sur les lignes C3 et C4 du réseau M Tag

FOCUS - Le Smmag et M Tag ont présenté, lundi 22 avril 2024, au dépôt d'Eybens, les sept nouveaux bus électriques mis en circulation prochainement Lire plus

Nouvelle opération Tous en règle de M Tag, avec la lutte contre la fraude (toujours) en ligne de mire
Nouvelle opé­ra­tion Tous en règle de M Tag, avec la lutte contre la fraude (tou­jours) en ligne de mire

FLASH INFO - Alors que des voix syndicales se font entendre contre le projet de déployer des contrôleurs en civil sur son réseau, la société Lire plus

Les opposants au métrocâble interpellent les candidats aux législatives et organisent une réunion publique le 9 juin
Métrocâble : la com­mis­sion d’en­quête rend un avis défa­vo­rable sur la liai­son entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux

DÉCRYPTAGE - C'est un vrai coup dur pour le Métrocâble. Dans son rapport rendu mardi 26 mars 2024, la commission d'enquête publique a émis un Lire plus

Tribune libre: "un observatoire de l’eau ne peut être au service d’une vision politique, encore moins d’une industrie"
Tribune libre : « un obser­va­toire de l’eau ne peut être au ser­vice d’une vision poli­tique, encore moins d’une industrie »

TRIBUNE LIBRE - À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, vendredi 22 mars 2024, la branche grenobloise du collectif Scientifiques en rébellion signe une Lire plus

Tribune libre: "Montrons notre reconnaissance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex"
Tribune libre : « Montrons notre recon­nais­sance ainsi que notre amour au cinéma Le 6 Rex »

TRIBUNE LIBRE - Alors que le cinéma grenoblois historique le 6 Rex va fermer ses portes le mardi 26 mars 2024 à minuit, le militant Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !