Sénatoriales : dix candidats et la droite en force pour les cinq sièges de sénateurs de l’Isère

sep article
Le Grand challenge le plus grand parcours d

EN BREF – Dix candidats vont ce dimanche 24 septembre, lors des sénatoriales, se disputer les cinq sièges de sénateurs de l’Isère, élus par un collège de 3 022 grands électeurs. Exception faite de l’extrême gauche, tous les courants sont peu ou prou représentés, avec toutefois une certaine constance à la chambre haute : une assez nette tendance à occuper la droite de l’échiquier politique.

 

 

Ce dimanche 24 septembre, lors des sénatoriales, dix candidats vont se disputer les cinq sièges de sénateurs de l'Isère. Avec une droite surreprésentée… @ Wikimedia Commons - Rama

@ Wikimedia Commons – Rama

Dix listes s’affrontent pour ces élections sénatoriales en Isère (cf. encadré). A l’extrême droite, on retrouve la liste FN emmenée par Gérard Dezempte. Après avoir été recalé au poste de député, le maire de Charvieu-Chavagneux, qui est aussi conseiller départemental, s’attaque au Palais du Luxembourg. En lice également, le sénateur LR sortant Michel Savin. Le maire de Domène se tient prêt, lui, à rempiler pour six ans à la tête d’une liste LR-UDI.

 

 

Des marcheurs, des socialistes et des hamonistes

 

 

Un peu plus à « gauche », le maire du Grand Lemps et conseiller départemental Didier Rambaud. L’ex-socialiste fut un des premiers en Isère à passer marcheur, coiffant la casquette de référent pour la campagne des législatives. Il a donc assez logiquement été investi par La République en marche, écartant un certain nombre de prétendants comme le conseiller régional centriste Stéphane Gemmani.

 

Du côté des socialistes, le sénateur sortant André Vallini brigue un nouveau mandat après une parenthèse ministérielle. Désigné tête de liste par le PS en Isère, l’ancien secrétaire d’État de François Hollande se serait visiblement bien passé d’une telle investiture, ne faisant pas mystère de ses affinités avec Emmanuel Macron.

 

En mêlant socialistes et divers gauche, sa liste vient en tout cas quelque peu marcher sur les plates-bandes d’une autre liste estampillée à gauche. Celle conduite par le maire du Percy, Guillaume Gontard, rassemblement plutôt inédit de communistes, d’écologistes et de socialistes tendance hamonistes (nom de code M1717).

 

 

La « diversité en panne » ?

 

 

Les autres listes se présentent comme « apolitiques ». Comprendre qu’elles ne bénéficient de l’investiture d’aucun parti. C’est le cas de la liste emmenée par Mickaël Julian. Le candidat à la députation, investi alors par Debout la France, n’a cette fois pas été suivi par le parti de Nicolas Dupont-Aignan.

 

Ce dimanche 24 septembre, lors des sénatoriales, dix candidats vont se disputer les cinq sièges de sénateurs de l'Isère. Avec une droite surreprésentée…C’est le cas également d’Andrée Rabilloud. La conseillère régionale, ex-maire de Saint-Agnin-sur-Bion (parti radical) aura notamment à ses côtés le maire des Abrets François Boucly (Modem). Autre liste sans étiquette, mais tendance centre-divers droite, celle conduite par la conseillère régionale ex-Modem Michèle Cédrin.

 

À droite toujours, on retrouve aussi Gérard Simonet, le maire LR de Moirans en lice aux côtés notamment de la conseillère régionale Virginie Pfanner (PRV-UDI).

 

Enfin, une autre liste conduite par Vincent Sintive, adjoint à Pontcharra, entend réunir les divers droite et les LR dissidents ou constructifs.

 

 

Une profusion de listes et de tendances qui ne satisfait pas tout le monde. Le délégué Force ouvrière Cherif Boutafa, candidat proclamé aux élections municipales de Grenoble de 2020, dénonce ainsi dans un communiqué une « diversité en panne ». « La faible représentation politique des minorités visibles en France et en Isère constitue une situation accablante qui, en outre, ne cesse de se dégrader », accuse-t-il.

 

PC et FM

 

 

LES SÉNATORIALES EN BREF

 

Le vote pour les élections sénatoriales en Isère se tiendra ce dimanche 24 septembre de 9 à 15 heures. Les sénateurs sont élus à la proportionnelle par des “grands électeurs” ayant obligation de voter. Ils sont 3 022 en Isère : 5 sénateurs, 10 députés, 34 conseillers régionaux, 58 conseillers municipaux et 2 915 délégués des conseils municipaux.

 

Les sièges des sénateurs sont renouvelés par moitié tous les trois ans. Cette année 2017, ce sont les sénateurs de série 1 qui cèdent ou repartent à la conquête de leurs fonctions. Sont ainsi concernés les cinq sénateurs de l’Isère : la communiste Annie David, les socialistes Jacques Chiron et André Vallini, et les Républicains Bernard Saugey et Michel Savin.

 

LES DIX LISTES CANDIDATES EN ISÈRE

 

L’Isère au Sénat 2017 : Michel Savin, Frédérique Puissat, Christian Rival, Isabelle Dugua, Michel Champon, Catherine Simon, Lionel Filippi.

 

Osez le nord-Isère : Andrée Rabilloud, François Boucly, Carine Kopferschmitt, Patrick Durand, Odile Barret, Patrick Ferraris, Nicole Bernard.

 

Un engagement commun : Guillaume Gontard, Simone Torres, Pierre Baruzzi, Myriam Laïdouni-Denis, Bernard Bourgier, Maryvonne Boileau, Fabrice Serrano.

 

La République en Marche : Didier Rambaud, Joëlle Hours, Sylvain Laignel, Florence Jay, Fabien Fortoul, Aline Blanc-Tailleur, Michel Imbert.

 

Au Sénat, ensemble du Nord au Sud pour l’Isère : Michèle Cédrin, Pierre Balme, Lucette Girardon-Tournier, Frédéric Cappe, Claudette Fayolle, Jean-Christophe Dura, Asra Wassfi

 

Ensemble pour le respect de nos communes et de nos clochers : Gérard Dézempte, Muriel Burgaz, Gil Descamps, Marie de Kervereguin, Pierre Meurin, Nathalie Germain, Alexis Jolly.

 

L’Isère et ses territoires au cœur du Sénat : Gérard Simonet, Virginie Pfanner, Thomas Guillet, Marie-Claire Nepi, Romain Perriolat, Françoise Gauthier, François Gillabert.

 

Ensemble pour l’Isère et ses communes : André Vallini, Maryse Barthelemi, Christophe Mayoussier, Angéline Apprieux, Alexandre Bolleau, Nadine Roy, Francis Gimbert.

 

Isère volontaire : Vincent Sintive, Delphine Hartmann, Joseph Benedetto, Christelle Polsinelli, Gérard Prudhomme, Sylvie de Palatis, Christophe Lanseur.

 

Citoyens, levez-vous : Mickaël Julian, Maria Spataro-Scheidel, Thierry Colombier, Margaux Louis, Sylvain Koenigsberg, Sandrine Poncet, Jérôme Lambert.

 

 

commentez lire les commentaires
2452 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.