Le socialiste André Vallini parmi les fondateurs d’un club macroniste

sep article



L’ancien secrétaire d’État de François Hollande et ex-président socialiste du Conseil général de l’Isère André Vallini est l’un des fondateurs de Démocratie vivante, un club de réflexion pro-Macron de gauche dont la naissance doit être officiellement rendue publique ce mercredi 5 juillet.

 

 

André Vallini président du conseil général de l'Isère CG 38

André Vallini CC Phœnix rouge – Wikipédia

La nou­velle a été annon­cée par L’Express ce mardi 4 juillet. A l’origine de ce club qui réunit des poli­tiques et des syn­di­ca­listes, pour la plu­part issus ou encore membres du parti socia­liste ? L’avocat fis­ca­liste, membre de la pro­mo­tion Voltaire de l’Ena Dominique Villemot, qui a long­temps sou­tenu François Hollande avant de ral­lier les rangs d’Emmanuel Macron.

 

Démocratie vivante compte éga­le­ment dans ses rangs le pré­sident de la région Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, des syn­di­ca­listes comme Jacky Bontems et Marie-Françoise Leflon (res­pec­ti­ve­ment ex-numéro 2 de la CFDT et de la CFE-CGC) et est sou­tenu par Jean-Yves Le Drian, le ministre de l’Europe et des Affaires étran­gères.

 

Le club entend ni plus ni moins contri­buer à la réus­site du quin­quen­nat d’Emmanuel Macron, en sou­te­nant ses déci­sions et en pro­po­sant des réformes. Le 11 mai der­nier, dans les colonnes du Dauphiné libéré, André Vallini avait com­mencé à avan­cer quelques pions dans ce sens.

 

« Je connais Emmanuel Macron pour avoir siégé au gou­ver­ne­ment deux ans avec lui et nous sommes tou­jours en contact. Je sais qu’il vient de la gauche, il l’a dit, mais il se situe main­te­nant au-delà des cli­vages tra­di­tion­nels, et lorsqu’il dénonce les blo­cages de la vie poli­tique, il me rap­pelle ce que j’écrivais en 2008 dans mon livre Justice pour la République. »

 

 

« Je resterai fidèle à mon idéal socialiste »

 

 

En avril der­nier, à quelques jours du pre­mier tour de la pré­si­den­tielle, André Vallini avait pour­tant clai­re­ment annoncé son sou­tien au can­di­dat vain­queur de la pri­maire à gauche, Benoît Hamon. « Et parce que je crois à la fidé­lité, même en poli­tique, je res­te­rai fidèle à mon idéal socia­liste en votant pour le can­di­dat sou­tenu par le Parti socia­liste », sou­li­gnait-il alors dans Le Dauphiné libéré. L’ex-député de l’Isère avait par ailleurs lors du pre­mier tour des légis­la­tives apporté son sou­tien au can­di­dat de la gauche éco­lo­giste Patrick Cholat sur la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère.

 

Quelle sera l’attitude du PS ? Après avoir exclu les ex-socia­listes Olivier Véran, Fabrice Hugelé et Hugo David *, les rangs sont de plus en plus clair­se­més alors que se des­sinent les élec­tions séna­to­riales en sep­tembre pro­chain. Des élec­tions où André Vallini a été dési­gné tête de liste en Isère par le PS… L’ex-secrétaire d’État chargé des rela­tions avec le par­le­ment est en effet de retour au Palais du Luxembourg, siège qu’il avait momen­ta­né­ment délaissé le temps d’officier au gou­ver­ne­ment.

 

 

PC

 

 

  • * Les ex-socia­listes Olivier Véran et Fabrice Hugelé avaient rejoint les rangs d’Emmanuel Macron. Hugo David, ani­ma­teur fédé­ral du mou­ve­ment des Jeunes socia­listes, qui avait fait “dis­si­dence” pour les légis­la­tives au sein du mou­ve­ment Ensemble pour gagner a rejoint les rangs des mili­tants du M1717, le mou­ve­ment du 1er juillet lancé par Benoît Hamon. Dissidente éga­le­ment, la can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion Soukaïna Larabi avait aussi été exclue (article modi­fié le 5 juillet).

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
6534 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Merci pour ce nou­vel oxy­more
    « un club de réflexion pro-Macron de gauche »
    oxy­more : figure de style qui réunit deux mots en appa­rence contra­dic­toires – Wikipedia
    dans le cas pré­sent : Macron et gauche
    et je ne crois pas qu’ils soient contra­dic­toires seule­ment en appa­rence

    sep article
  2. sep article