Sénatoriales : la gauche iséroise tente de se rassembler pour contrer Rambaud (LREM) et déborder Vallini (PS)

sep article



Malgré la trêve estivale, les état-majors de certains des partis de la gauche iséroise s’activent en vue des prochaines élections sénatoriales qui se dérouleront le dimanche 24 septembre 2017. Un scrutin incertain mais qui reste très ouvert après les bouleversements qui ont secoué la classe politique lors de l’élection présidentielle et des législatives. 

 

 

Palais du Luxembourg, la salle du Sénat. DR

Palais du Luxembourg, la salle du Sénat. DR

Qui seront les cinq séna­teurs ou séna­trices qu’é­li­ront ce 24 sep­tembre les 3 022 grands élec­teurs du dépar­te­ment de l’Isère ? Bien malin qui pour­rait le dire.

 

Mais une coa­li­tion réunis­sant des mou­ve­ments et des élus « d’une gauche enga­gée et citoyenne, éco­lo­giste et huma­niste » s’est consti­tuée en Isère, selon un com­mu­ni­qué publié le 29 juillet.

 

Une coa­li­tion qui espère insuf­fler « une dyna­mique vic­to­rieuse » lors des pro­chaines élec­tions. L’ambition de cette liste, résu­mée dans une décla­ra­tion com­mune publiée le même jour, consis­te­rait ainsi à « refaire gagner la gauche et l’écologie, diverse mais ras­sem­blée, sur un pro­jet com­mun en Isère. »

 

Comment ? En débor­dant sur la gauche l’an­cien ministre André Vallini, le can­di­dat dési­gné par le PS, tout en contre­car­rant Didier Rambaud, maire du Grand-Lemps, le can­di­dat de la République en marche (LREM) qui pour­rait bien pro­fi­ter de l’ap­pel d’air des der­nières élec­tions.

 

 

Combattre « l’offensive macroniste et la concentration de tous les pouvoirs »

 

 

Parmi les six signa­taires, la pre­mière à sou­te­nir la démarche est la com­mu­niste Annie David, séna­trice sor­tante. Dans sa ligne de mire, « l’of­fen­sive macro­niste et la concen­tra­tion de tous les pou­voirs » mais aussi « une droite qui se radi­ca­lise et s’é­loigne des valeurs répu­bli­caines ». Quant au Parti socia­liste (PS), il ne trouve guère plus grâce à ses yeux puisque la séna­trice consi­dère « qu’il a failli dans la défense de ses valeurs ».

 

Un flo­ri­lège de griefs qui jus­ti­fient « [qu’il soit] grand temps de se ras­sem­bler et [de] pro­po­ser un pro­jet pour nos droits sociaux, pour un déve­lop­pe­ment des ter­ri­toires soli­daire et éco­lo­gique, pour la démo­cra­tie et les col­lec­ti­vi­tés locales », selon Annie David.

 

A gauche, Annie David, sénatrice PCF de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net

A gauche, Annie David, séna­trice PCF de l’Isère. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Cette démarche a d’ores et déjà reçu le sou­tien d’Europe éco­lo­gie – Les Verts (EELV), du Parti com­mu­niste fran­çais (PC), du mou­ve­ment du 1er juillet de Benoît Hamon ainsi que de « beau­coup d’élus sans éti­quette par­ti­sane », pré­cise encore le com­mu­ni­qué. Quant à la liste com­plète des sept can­di­dats et can­di­dates, elle ne sera dévoi­lée qu’en août.

 

La rai­son ? « Pour per­mettre à d’autres mou­ve­ments et d’autres res­pon­sables poli­tiques de rejoindre la dyna­mique d’ici-là. » Une manière sans doute de voir com­ment va réagir la France insou­mise. À la lumière de ce qui s’est passé durant les légis­la­tives, tout porte à croire que ce n’est pas gagné d’a­vance…

 

JK

 

Qui sont les autres signataires de cette déclaration ?

 

Guillaume Gontard , maire du Percy (DVG), élu à la com­mu­nauté de com­munes du Trièves.

Simone Torres, conseillère muni­ci­pale PCF au Pont-de-Claix.

Jean-Bernard Griotier, vice-pré­sident de la com­mu­nauté d’agglomération des Portes de l’Isère et conseiller muni­ci­pal de l’Isle‑d’Abeau (Mouvement du 1er juillet)

Gaël Roustan , Saint-Hilaire-du-Touvet, res­pon­sable aux élec­tions EELV

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4746 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.