En Isère, les oisillons sont recueillis par la ligue de protection des oiseaux et pris en charge dans un centre de sauvegarde de la faune sauvage.

Un appel aux dons pour sau­ver les busards cen­drés mena­cés par la fauche agricole

Un appel aux dons pour sau­ver les busards cen­drés mena­cés par la fauche agricole

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Parce que l’es­pèce fait son nid dans les prai­ries et les champs de céréales, le busard cen­dré est menacé quand vient le temps des mois­sons. Depuis trente ans, en France et notam­ment en Isère, la ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO) s’emploie à mettre en place des mesures de pro­tec­tion afin que l’oi­seau, dans un état de conser­va­tion très défa­vo­rable, ne soit pas tout sim­ple­ment rayé du paysage.

« Selon les années, envi­ron 70 % des couples s’installent en milieu céréa­lier et les deux tiers des jeunes se retrouvent ainsi mena­cés », sou­ligne la LPO dans un com­mu­ni­qué. « Cette espèce rend de nom­breux ser­vices aux agri­cul­teurs, notam­ment car elle est un des pré­da­teurs impor­tant des cam­pa­gnols des champs qui causent d’im­por­tants dégâts aux cultures. »

En Isère, les jeunes busards cendrés sont recueillis par la ligue de protection des oiseaux et élevés dans un centre de sauvegarde de la faune sauvage.

Parce qu’il niche au sol, le busard cen­dré est menacé quand vient le temps des mois­sons. © Jean-Baptiste Strobel

En Isère, de nom­breux pous­sins ont pu être sau­vés grâce au centre de sau­ve­garde de la faune sau­vage Le Tichodrome.

L’élevage des oisillons en milieu natu­rel n’é­tant pas tou­jours pos­sible, c’est le centre qui prend le relais. Une opé­ra­tion qui réclame à la fois des moyens humains et financiers.

Soixante-cinq jeunes busards sauvés

Depuis 2012, l’élevage des busards est assuré sur les fonds propres du centre. La LPO reçoit l’appui du Département et de la Région Auvergne Rhône-Alpes, mais les aides reçues sont bien infé­rieures aux dépenses enga­gées. D’où l’ap­pel aux dons lancé par l’as­so­cia­tion et le Tichodrome pour finan­cer les emplois de soi­gneuses sala­riées mais aussi per­mettre d’ac­qué­rir du maté­riel adapté. Le coût des soins appor­tés est estimé à 550 euros par oiseau.

Depuis 2012, soixante-cinq jeunes busards cen­drés ont été éle­vés au centre de sau­ve­garde de la faune sau­vage avant d’être relâ­chés. En 2017, onze oiseaux ont déjà été pris en charge.

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un appel aux dons pour sauver le Busard cendré 
La ligue de pro­tec­tion des oiseaux lance un appel aux dons pour sau­ver le Busard cendré

  FIL INFO - La Ligue de protection des oiseaux (LPO) de la région Auvergne-Rhône-Alpes lance un appel aux dons. Objectif de cet appel à Lire plus

En Savoie, un maire a aux côtés d'un industriel développé une visière de protection comme alternative aux masques en tissu.
La visière de pro­tec­tion, alter­na­tive aux masques ? En Savoie, un maire déve­loppe une solu­tion avec un industriel

  EN BREF - En Savoie, un maire et un industriel ont développé une visière de protection grand public comme alternative aux masques en tissu. Lire plus

Depuis 2001, les populations d'oiseaux des villes et villages mais aussi des milieux agricoles ont chuté de près de 15 % en Auvergne Rhône-Alpes.
Le déclin des oiseaux des villes et vil­lages se pour­suit en Auvergne Rhône-Alpes alerte la LPO

  FIL INFO - Depuis 2001, les populations d'oiseaux des villes et villages mais aussi des milieux agricoles ont chuté de plus de 15 % Lire plus

La LPO demande l’in­ter­dic­tion de la chasse au lago­pède alpin en Isère, Savoie et Haute-Savoie

FIL INFO — La Ligue de protection des oiseaux attaque devant la justice les arrêtés préfectoraux d'autorisation de la chasse au lagopède alpin. En Isère, Lire plus

Réouverture de la chasse au cour­lis cen­dré : Émilie Chalas demande au gou­ver­ne­ment d’ex­pli­quer sa décision

FIL INFO — L'autorisation d'abattre 6 000 courlis cendré, espèce considérée en danger sur le territoire français, suscite nombre de critiques contre le gouvernement. Parmi les Lire plus

Le nombre de loups en France devrait dépasser le chiffre de cinq cents. Et donc le seuil de viabilité de l'espèce que s'était fixé le gouvernement.
Loup : 21 dépu­tés de la majo­rité font bar­rage au plan de Nicolas Hulot

FIL INFO - Alors que le plan loup doit être adopté d'ici la fin du mois, vingt et un députés de la majorité plaident pour Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin