Un chantier de 30 millions d’euros pour réhabiliter le quartier Champberton

sep article



EN BREF – Ce mercredi 5 juillet, le constructeur et bailleur social Pluralis lançait les travaux de réhabilitation des logements du quartier Champberton, situé au cœur de Saint-Martin‑d’Hères. L’ouverture d’un « chantier de grande taille » à près de 30 millions d’euros qui vise, en plus de la restructuration immobilière menée par Pluralis et l’entreprise BLB, à requalifier l’espace public du quartier.

 

 

D’ici trois ans, le quar­tier Champberton aura changé de visage : 350 loge­ments réno­vés de fond en comble, façades des immeubles repeintes, espaces exté­rieurs com­plè­te­ment amé­na­gés… Tels sont, entre autres, les tra­vaux de réha­bi­li­ta­tion que Pluralis, en col­la­bo­ra­tion avec la ville de Saint-Martin-d’Hères et Grenoble-Alpes Métropole, entend mettre en place dans le cadre du pro­jet « Champberton 2017 – 2020 ».

 

« Un chan­tier de grande taille, issu d’une col­la­bo­ra­tion posi­tive, qui ambi­tionne de trans­for­mer le cadre de vie des habi­tants, tout en pre­nant en compte leurs besoins et leurs dif­fi­cul­tés », pré­cise Didier Monnot, direc­teur géné­ral de Pluralis. L’entreprise BLB, délé­guée aux tra­vaux, s’oc­cu­pera quant à elle de gérer au quo­ti­dien les pro­blèmes des habi­tants.

 

travaux dans le quartier Champberton.

Pluralis et la ville de Saint-Martin-d’Hères ont prévu des ani­ma­tions pour célé­brer le lan­ce­ment offi­ciel des tra­vaux dans le quar­tier Champberton. © Giovanna Crippa – Place Gre’net

 

Si le crédo de la société est d’être à l’écoute de loca­taires, alors pour­quoi ne pas leur offrir des moments de diver­tis­se­ment et de détente ? De fait, ce mer­credi 5 juillet, une cin­quan­taine de rési­dents du quar­tier s’étaient ras­sem­blés aux pieds des immeubles pour célé­brer le début des tra­vaux dans une atmo­sphère fes­tive, au rythme des per­cus­sions de la Batucada Les Frappadingues. Parmi les ani­ma­tions pro­po­sées, en plus des spec­tacles de clowns de la com­pa­gnie de Théâtre du Réel, de nom­breuses acti­vi­tés spor­tives allant de la zumba jusqu’à la gym acro­ba­tique.

 

 

Une reconstruction de fond en comble de Champberton

 

 

Depuis 2014, après avoir racheté l’en­semble immo­bi­lier Champberton, Pluralis met un point d’hon­neur à reva­lo­ri­ser ce quar­tier prio­ri­taire. Un pro­jet de requa­li­fi­ca­tion qui passe non seule­ment par l’a­mé­lio­ra­tion de l’ha­bi­ta­bi­lité et de la sécu­rité des loge­ments, mais aussi, grâce au par­te­na­riat avec la ville de Saint-Martin‑d’Hères, par le chan­ge­ment des espaces exté­rieurs.

 

Lancement des travaux à Champberton

Le lan­ce­ment des tra­vaux à Champberton en pré­sence de Christine Garnier, vice-direc­trice de Grenoble-Alpes Métropole, de Davis Queiros, maire se Saint-Martin-d’Hères et Didier Monnot, direc­teur de Pluralis. © Giovanna Crippa – Place Gre’net

D’un côté, donc, la mai­rie se char­gera de l’a­mé­na­ge­ment de l’es­pace public. Avec comme prio­ri­tés de struc­tu­rer les places de sta­tion­ne­ment et d’as­su­rer une bonne ges­tion des ordures ména­gères.

 

De l’autre, Pluralis inter­vien­dra sur quelque 350 loge­ments, dont 120 en copro­priété avec d’autres entre­prises. Son objec­tif ? Proposer aux loca­taires des loge­ments sociaux pro­fon­dé­ment réno­vés, en envi­sa­geant, dans l’avenir, la pos­si­bi­lité de les faire pas­ser en acces­sion sociale sécu­ri­sée.

 

Les bâti­ments seront donc trans­for­més grâce à l’isolation des façades, la restruc­tu­ra­tion des halls d’entrée, ou encore l’ajout de bal­cons. De plus, la créa­tion de six ascen­seurs per­met­tra d’améliorer l’accessibilité des immeubles. Quant aux tra­vaux à l’intérieur des loge­ments, outre le rem­pla­ce­ment des portes et des fenêtres ou la réfec­tion des murs, ils consis­te­ront sur­tout en l’installation d’un chauf­fage col­lec­tif et au rem­pla­ce­ment du sys­tème élec­trique.

 

 

Rénovation et réhabilitation… sans toucher les loyers

 

 

Autant de chan­ge­ments radi­caux et cou­teux qui, pour­tant, ne devraient pas avoir d’impacts immé­diats sur les contrats de bail : « Nous avons choisi de ne pas tou­cher les loyers des anciens loca­taires en main­te­nant un tarif fixe sur le mètre carré. Le gain sera lié à la tran­si­tion ther­mique », explique Didier Monnot.

 

Les travaux de réhabilitation du quartier Champberton

Les tra­vaux de réha­bi­li­ta­tion du quar­tier Champberton ont démarré le mer­credi 5 juillet, à Saint-Martin-d’Hères. © Giovanna Crippa – Place Gre’net

S’ils ont échappé à la hausse des loyers, les habi­tants vont devoir en revanche subir les désa­gré­ments liés aux tra­vaux. Dans la plu­part des cas, ces der­niers se dérou­le­ront en site occupé. Pour des rai­sons de chan­tier, quelques relo­ge­ments tem­po­raires pour­raient être tou­te­fois envi­sa­gés, notam­ment pour les per­sonnes âgées.

 

Pour le moment, un loge­ment témoin com­plè­te­ment mis à neuf est à dis­po­si­tion des loca­taires.

 

 

« Un lieu d’accueil et ouvert à tous où les habi­tants peuvent jouir d’un moment de répit et de tran­quillité », pré­cise le direc­teur de Pluralis. Lieu d’é­va­sion ou vitrine pour décou­vrir en quoi consis­tera le résul­tat final ?

 

 

Giovanna Crippa, cor­res­pon­dante à Saint-Martin-d’Hères

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2708 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.