Droit d'interpellation : avec sa pétition citoyenne le collectif Touchez pas à nos bibliothèques tentera de ressusciter Prémol, Hauquelin et garder Alliance

Bibliothèques : une péti­tion citoyenne va relan­cer le débat au conseil muni­ci­pal du 22 mai

Bibliothèques : une péti­tion citoyenne va relan­cer le débat au conseil muni­ci­pal du 22 mai

FOCUS – Le col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques a remis ce ven­dredi 14 avril au matin une épaisse liasse de for­mu­laires réunis­sant 3 159 signa­tures com­plètes (avec adresses, numé­ros de télé­phone et mails de leurs auteurs). Cette péti­tion citoyenne ayant atteint les 2 000 signa­tures requises, elle ouvre le droit d’in­ter­pel­ler les élus. Le col­lec­tif devrait donc inter­ve­nir lors du conseil muni­ci­pal du 22 mai pro­chain. Coup de théâtre, la Ville de Grenoble dévoile en fin de jour­née, dans un com­mu­ni­qué, que le pré­fet demande la sup­pres­sion de ce droit d’interpellation…

Vendredi 14 avril, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques remet ses 3159 signatures complètes (et 4161 au total) à la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Vendredi 14 avril, le col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques a remis ses 3159 signa­tures com­plètes (sur 4161 au total) à la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Aux 3 159 signa­tures de Grenoblois (com­plètes avec mail, adresse et télé­phone) recueillies par le col­lec­tif Touchez pas aux biblio­thèques et trans­mises ce ven­dredi 14 avril au matin à la Ville, s’a­joutent 1 002 signa­tures enre­gis­trées sur le site dédié.

Au total, la péti­tion des oppo­sants à la fer­me­ture des biblio­thèques Prémol, Hauquelin et pour le main­tien d’Alliance aura réuni 4 161 signa­tures « iden­ti­fiables » de Grenoblois en quatre mois dont qua­si­ment un mois de vacances, pré­cisent les péti­tion­naires. Ces der­niers auraient, par ailleurs, bien voulu que la Ville puisse pro­lon­ger la péti­tion citoyenne en ligne.

« Ce n’est tech­ni­que­ment pas pos­sible de véri­fier les signa­tures et, en même temps, de pour­suivre la péti­tion » leur a‑t-on fait savoir ce matin. Les ser­vices de la Ville s’ac­cordent désor­mais un mois au maxi­mum pour pro­cé­der à la véri­fi­ca­tion des signa­tures (par tirage au sort). « Nous nous y sommes pris suf­fi­sam­ment à l’a­vance [dans le dépôt de la péti­tion citoyenne, ndlr] pour pour­voir inter­ve­nir au conseil muni­ci­pal du 22 mai pro­chain », assure Philippe, l’un des mili­tants du Collectif.

« Le maire ne nous a jamais reçus ! »

Le col­lec­tif a demandé à ren­con­trer des élus d’ici le 22 mai, afin de pré­pa­rer le débat, qu’il sou­haite construc­tif. Régis, mili­tant du col­lec­tif, trouve tout de même sidé­rant que « le maire Eric Piolle ne [les] [ait] jamais reçus ! Ce sera donc une occa­sion unique de repar­ler des biblio­thèques en conseil muni­ci­pal et, espère-t-il, de trou­ver des solu­tions ensemble et de sor­tir par le haut… »

Vendredi 14 avril, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques remet ses 3159 signatures complètes (et 4161 au total) à la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Vendredi 14 avril, le col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques remet ses 3159 signa­tures com­plètes (et 4161 au total) à la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le col­lec­tif caresse l’i­dée que la Ville aura tiré les leçons de la pré­cé­dente inter­pel­la­tion, qui por­tait sur le sta­tion­ne­ment. Les échanges en conseil muni­ci­pal avec les péti­tion­naires d’a­lors n’a­vaient pas réel­le­ment fait pro­gres­ser le débat

S’en était sui­vie une vota­tion citoyenne en octobre 2016, laquelle s’est sol­dée « par une situa­tion où per­sonne n’est satis­fait », observe Régis. A la dif­fé­rence des biblio­thèques, l’op­po­si­tion de gauche s’é­tait empa­rée du sujet sta­tion­ne­ment, pour avoir fina­le­ment gain de cause, tout au moins sur l’ob­jet de sa contestation.

Le maire créera-t-il la sur­prise le 22 mai prochain ? 

La Ville s’est fen­due d’un com­mu­ni­qué ce ven­dredi 14 avril, en fin de jour­née, afin d’acter la récep­tion de cette nou­velle péti­tion citoyenne, preuve que les Grenoblois « recon­naissent ainsi l’utilité de ce dis­po­si­tif » dont elle est l’instigatrice. Sur la teneur des échanges du 22 mai pro­chain, la Ville invite les péti­tion­naires à « pré­sen­ter leur pro­po­si­tion aux élus et [à] échan­ger avec eux ».

Le maire ou l’adjointe à la Culture devraient quant à eux sai­sir l’occasion de cette confron­ta­tion pour « appro­fon­dir le débat sur l’avenir du réseau des biblio­thèques à Grenoble et les enjeux de lec­ture publique », fait savoir le communiqué.

Éric Piolle lors du conseil municipal du 21 mars 2016. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Éric Piolle lors du conseil muni­ci­pal du 21 mars 2016. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Que pour­rait-il se pro­duire lors du conseil muni­ci­pal du 22 mai pro­chain ? Que le maire de Grenoble, Eric Piolle, et son adjointe Corinne Bernard adjointe aux Cultures décident, tout compte fait, de réou­vrir Prémol, Hauquelin et de main­te­nir la biblio­thèque Alliance en l’é­tat, après avoir exa­miné, ou pas d’ailleurs, d’autres pos­si­bi­li­tés de réduc­tion budgétaire ?

Scénario très peu pro­bable. Interviewée par Place Gre’net, Corinne Bernard adjointe aux Cultures moti­vait déjà son refus d’un mora­toire : « On ne peut […] pas arrê­ter nos pro­jets, ne plus rien faire et attendre. » Les biblio­thèques Prémol et Hauquelin sont donc désor­mais vidées de leurs livres et de tout maté­riel, et leurs locaux prêts à ser­vir à d’autres usages dans les semaines qui viennent.

Quant à la biblio­thèque Alliance, les agents pro­cèdent actuel­le­ment à un tri, afin d’en démé­na­ger une par­tie. La concer­ta­tion bien que contes­tée, autour de la conver­sion d’Alliance en « troi­sième lieu » est désor­mais ter­mi­née. La fer­me­ture de la biblio­thèque du sec­teur 4 est pré­vue au 1er juillet pour cause de tra­vaux et rou­vrira début 2018, avec un fonc­tion­ne­ment différent.

Tout laisse donc pen­ser que la ques­tion de la réou­ver­ture des biblio­thèques sera ren­voyée à la vota­tion citoyenne… d’oc­tobre 2017.

Séverine Cattiaux

VERS LA FIN DU DISPOSITIF D’INTERPELLATION ?

PascalClouaire5AssisesCitoyennesActes2CreditSeverineCattiauxCoup de théâtre, le droit d’in­ter­pel­la­tion « expé­ri­men­tal », qui « per­met aux col­lec­ti­vi­tés d’être en avance sur leur temps » serait sérieu­se­ment dans le col­li­ma­teur de la pré­fec­ture de l’Isère, selon Pascal Clouaire, adjoint à la Démocratie locale.

« Le pré­fet nous demande de reti­rer le dis­po­si­tif, esti­mant que le maire accorde un pou­voir exces­sif aux péti­tion­naires sur l’ordre du jour du conseil muni­ci­pal, que le seuil de signa­tures est trop faible et que ce droit ne devrait être ouvert qu’aux élec­teurs ins­crits sur les listes électorales. »

La pré­fec­ture a d’ailleurs saisi le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif (déféré du 21 mars 2017). L’adjoint compte, pour sa part, por­ter la ques­tion au niveau national.

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !