Piétonnisation et chan­ge­ments de cir­cu­la­tion en centre-ville de Grenoble dès le 18 avril

Piétonnisation et chan­ge­ments de cir­cu­la­tion en centre-ville de Grenoble dès le 18 avril

FOCUS – Un centre-ville sans voi­tures ? À comp­ter du 18 avril, le chan­ge­ment du plan de cir­cu­la­tion du centre-ville de Grenoble va modi­fier bien des habi­tudes. Un chan­ge­ment qui s’ins­crit dans le pro­jet de la Métro Cœurs de ville, cœurs de Métropole, sou­tenu par le maire de Grenoble et accom­pa­gné par le SMTC.

« Nous sommes au début d’une nou­velle page de notre Histoire. » Pour Éric Piolle, le chan­ge­ment du plan de cir­cu­la­tion dans le centre-ville de Grenoble n’a rien d’a­nec­do­tique. Les tra­vaux, ins­crits dans le pro­jet de la Métro Cœurs de ville, cœurs de Métropole (CVCM), com­men­ce­ront le mardi 18 avril. Et entraî­ne­ront notam­ment la pié­ton­ni­sa­tion de la place Grenette

Lucille Lheureux, Yann Mongaburu, Éric Piolle et Ludovic Bustos, à l'occasion de la présentation du nouveau plan de circulation © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lucille Lheureux, Yann Mongaburu, Éric Piolle et Ludovic Bustos, à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion du nou­veau plan de cir­cu­la­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Un « exemple emblé­ma­tique » pour le maire de Grenoble. « La place Grenette, qui était cou­pée en deux, va enfin avoir l’am­bi­tion patri­mo­niale et com­mer­ciale qu’elle mérite », juge-t-il. Car, pour Éric Piolle, le but est bien de « don­ner une nou­velle enver­gure au centre-ville de Grenoble », tout en lut­tant contre les nui­sances, la pol­lu­tion, « l’om­ni­pré­sence des voi­tures et l’ab­sence de conti­nuité urbaine ».

Ce chan­ge­ment d’ha­bi­tudes se pro­duira à l’oc­ca­sion des tra­vaux réa­li­sés… par la Compagnie de chauf­fage de Grenoble. En débu­tant le 18 avril sur les bou­le­vards Agutte-Sembat, Édouard-Rey et Maréchal-Liautay, ils donnent le départ concret du pro­jet CVCM au sein de Grenoble.

« De la péda­go­gie et de la communication »

« L’objectif est vrai­ment que le cœur de la ville soit rendu à un usage tourné vers ses objec­tifs : être un quar­tier d’ha­bi­ta­tion, mais aussi le cœur d’une Métropole et d’une aire urbaine de 680 000 habi­tants. Ça ne peut pas être orga­nisé comme un quar­tier ordi­naire, à la fois en termes d’en­ver­gure et d’ac­cès », insiste Éric Piolle.

Des voitures circulant parmi les piétons Place Grenette, une image du passé à compter du 18 avril ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Voitures cir­cu­lant parmi les pié­tons, place Grenette. Une image du passé à comp­ter du 18 avril ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

Et le maire de Grenoble de pro­mettre un accom­pa­gne­ment des usa­gers et des auto­mo­bi­listes à l’oc­ca­sion de ce chan­ge­ment. « Ça passe par de la péda­go­gie, de la com­mu­ni­ca­tion pour per­mettre à cha­cun d’an­ti­ci­per, et ça va se pour­suivre puisque la concer­ta­tion conti­nue, sec­teur par sec­teur. »

L’enjeu ? De « nou­velles liber­tés », selon Éric Piolle, que repré­sen­te­raient par exemple les offres de dépla­ce­ments en vélo ou en trans­ports en commun.

Métromobilité pour connaître l’é­tat de la circulation

Plan de circulation adapté aux travaux. DR

Plan de cir­cu­la­tion adapté aux tra­vaux. DR

« Il y en a pour tous les goûts et nous sommes là pour vous faci­li­ter le chan­ge­ment de mode de dépla­ce­ment, ou la faci­li­ta­tion du mode de dépla­ce­ment, quel qu’il soit ! », clame de son côté Yann Mongaburu.

Le pré­sident du SMTC pré­sente le site – et appli­ca­tion mobile – Métromobilité. Un site conçu pour « tes­ter le mode de dépla­ce­ment le plus adapté à son par­cours, y com­pris avec les modi­fi­ca­tions appor­tées par le nou­veau plan de cir­cu­la­tion ».

Un outil y per­met en effet de cal­cu­ler son iti­né­raire, et de com­pa­rer les temps de par­cours selon un mode de dépla­ce­ment en trans­port en com­mun, en vélo, à pied ou en voi­ture. Rien de nou­veau tou­te­fois pour les inter­nautes usa­gers des trans­ports en com­mun : l’ef­fi­cace simu­la­teur d’i­ti­né­raires de Métromobilité est le même que celui du site de la Tag.

Métromobilité pro­pose éga­le­ment d’autres infor­ma­tions. A com­men­cer par l’é­tat de la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, mais aussi des capa­ci­tés de sta­tion­ne­ment en temps réel. Une don­née impor­tante puisque le SMTC mise sur les par­kings dans le cadre du nou­veau plan de cir­cu­la­tion. Ainsi, un nou­veau par­king-relais va voir le jour à Domène, tan­dis que celui du Fontanil va s’é­qui­per de 100 places supplémentaires.

Un rabais de 50 % pour inci­ter aux trans­ports en commun

« Pour tous les goûts » encore avec le vélo. Yann Mongaburu met ainsi en avant les 1 150 places pré­sentes dans le parc à vélo devant la gare. Et note que le plan ce cir­cu­la­tion offre de nou­veaux accès cyclables sur les rues Félix-Viallet et Lesdiguières, avant de pré­ci­ser que Métrovélo conti­nue de s’é­qui­per de nou­veaux véhi­cules « pour être à la hau­teur de la demande ».

Enfin, en matière de trans­ports en com­mun, le pré­sident du SMTC sou­ligne l’a­mé­lio­ra­tion des voies de cir­cu­la­tion pour les lignes de bus Chrono 1, 3 et 4, « des lignes qui per­mettent de péné­trer au cœur de l’ag­glo­mé­ra­tion ». Et indique que le Département a modi­fié lui-même cer­taines des­sertes de ses lignes de cars pour per­mettre de meilleures cor­res­pon­dances avec le réseau Tag.

Yann Mongabura, président du SMTC © Florent Mathieu - Place Gre'net

Yann Mongabura, pré­sident du SMTC. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Yann Mongaburu ne cache pas son espoir de voir les auto­mo­bi­listes, refroi­dis par les nou­velles condi­tions de cir­cu­la­tion, se tour­ner vers le tram ou le bus. « Tous ceux qui vou­dront s’a­bon­ner à comp­ter du 20 avril béné­fi­cie­ront d’un tarif de moins 50 % par rap­port au tarif nor­mal », annonce-t-il. Une offre pro­mo­tion­nelle des­ti­née à inci­ter les usa­gers à décou­vrir les trans­ports en commun.

Les tra­vaux des bou­le­vards et le nou­veau plan de cir­cu­la­tion marquent la pre­mière phase du pro­jet CVCM sur Grenoble. La pié­ton­ni­sa­tion suc­ces­sive d’autres sec­teurs de la ville devrait se dérou­ler à comp­ter de l’au­tomne 2017, sui­vie par une « ana­lyse des nou­veaux usages ». Les grands tra­vaux de fina­li­sa­tion doivent pour leur part se tenir entre fin 2018 et 2019.

Florent Mathieu

RECOURS DE GRENOBLE À CŒUR : 

« UNE RÉSISTANCE AU CHANGEMENT » POUR ÉRIC PIOLLE

Le 3 avril, en pré­vi­sion du com­men­ce­ment des tra­vaux le 18, l’as­so­cia­tion Grenoble à cœur dépo­sait un recours en référé au tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Ce sont les condi­tions de mise en œuvre du pro­jet CVCM que contestent les plai­gnants, qui espèrent bien obte­nir l’an­nu­la­tion des tra­vaux pour enta­mer de nou­velles discussions.

« Certains font le choix d’al­ler sur le plan juri­dique, c’est leur droit et c’est légi­time », com­mente Éric Piolle. Pour le maire de Grenoble, ce recours sym­bo­lise sur­tout « une cer­taine résis­tance au chan­ge­ment assez poin­tue ». « Tout le monde est tourné vers l’a­ve­nir, en com­pre­nant le fil de l’Histoire et en voyant que cela bouge par­tout », estime encore Éric Piolle.

Ludovic Bustos, vice-président de la Métro délégué aux espaces publics et à la voirie. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Ludovic Bustos, vice-pré­sident de la Métro délé­gué aux espaces publics et à la voi­rie. © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Il faut voir cela avec séré­nité », consi­dère pour sa part Ludovic Bustos. Le vice-pré­sident de la Métro, délé­gué aux espaces publics et à la voi­rie, ne mani­feste aucune inquié­tude : « Nous avons bien fait les choses. Nous avons tra­vaillé sérieu­se­ment sur le pro­jet, tant avec les élus locaux qu’a­vec les ser­vices de la Métro ou de l’État. Nous allons lais­ser les choses suivre leur cours et l’a­ve­nir posera son ver­dict. »

La date de juge­ment du recours est fixée au 20 avril. La déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif devrait être ren­due soit le jour même, soit dans les jours suivants.

Dans un com­mu­ni­qué adressé à la presse, Grenoble à cœur juge « extrê­me­ment cho­quant pour tout citoyen d’ap­prendre ce mardi 11 avril que la com­mu­ni­ca­tion de La Métro et de la Ville annoncent le pas­sage en force par la fer­me­ture du bou­le­vard Agutte Sembat et des rues République-Montorge la veille même du jugement ! »

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Conflit de voi­si­nage en Isère : un homme gra­ve­ment blessé à coups de cou­teau, deux sus­pects en garde à vue

FLASH INFO - Un homme de 40 ans a été gravement blessé de plusieurs coups de couteau lors d'un conflit de voisinage, dans la nuit Lire plus

Trafic fami­lial déman­telé : le couple ven­dait le can­na­bis cultivé à Saint-Martin-d’Uriage par les parents de la jeune femme

EN BREF - Quatre personnes, soupçonnées d'être à la tête d'un trafic familial de stupéfiants dans l'agglomération grenobloise, ont été interpellées, lundi 15 juillet 2024. Lire plus

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !