Piétonnisation et changements de circulation en centre-ville de Grenoble dès le 18 avril

Piétonnisation et changements de circulation en centre-ville de Grenoble dès le 18 avril

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Un centre-ville sans voitures ? À compter du 18 avril, le changement du plan de circulation du centre-ville de Grenoble va modifier bien des habitudes. Un changement qui s’inscrit dans le projet de la Métro Cœurs de ville, cœurs de Métropole, soutenu par le maire de Grenoble et accompagné par le SMTC.

 

 

 

« Nous sommes au début d’une nou­velle page de notre Histoire. » Pour Éric Piolle, le chan­ge­ment du plan de cir­cu­la­tion dans le centre-ville de Grenoble n’a rien d’a­nec­do­tique. Les tra­vaux, ins­crits dans le pro­jet de la Métro Cœurs de ville, cœurs de Métropole (CVCM), com­men­ce­ront le mardi 18 avril. Et entraî­ne­ront notam­ment la pié­ton­ni­sa­tion de la place Grenette

 

Lucille Lheureux, Yann Mongaburu, Éric Piolle et Ludovic Bustos, à l'occasion de la présentation du nouveau plan de circulation © Florent Mathieu - Place Gre'net

Lucille Lheureux, Yann Mongaburu, Éric Piolle et Ludovic Bustos, à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion du nou­veau plan de cir­cu­la­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Un « exemple emblé­ma­tique » pour le maire de Grenoble. « La place Grenette, qui était cou­pée en deux, va enfin avoir l’am­bi­tion patri­mo­niale et com­mer­ciale qu’elle mérite », juge-t-il. Car, pour Éric Piolle, le but est bien de « don­ner une nou­velle enver­gure au centre-ville de Grenoble », tout en lut­tant contre les nui­sances, la pol­lu­tion, « l’om­ni­pré­sence des voi­tures et l’ab­sence de conti­nuité urbaine ».

 

Ce chan­ge­ment d’ha­bi­tudes se pro­duira à l’oc­ca­sion des tra­vaux réa­li­sés… par la Compagnie de chauf­fage de Grenoble. En débu­tant le 18 avril sur les bou­le­vards Agutte-Sembat, Édouard-Rey et Maréchal-Liautay, ils donnent le départ concret du pro­jet CVCM au sein de Grenoble.

 

 

 

« De la pédagogie et de la communication »

 

 

« L’objectif est vrai­ment que le cœur de la ville soit rendu à un usage tourné vers ses objec­tifs : être un quar­tier d’ha­bi­ta­tion, mais aussi le cœur d’une Métropole et d’une aire urbaine de 680 000 habi­tants. Ça ne peut pas être orga­nisé comme un quar­tier ordi­naire, à la fois en termes d’en­ver­gure et d’ac­cès », insiste Éric Piolle.

 

Des voitures circulant parmi les piétons Place Grenette, une image du passé à compter du 18 avril ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Voitures cir­cu­lant parmi les pié­tons, place Grenette. Une image du passé à comp­ter du 18 avril ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Et le maire de Grenoble de pro­mettre un accom­pa­gne­ment des usa­gers et des auto­mo­bi­listes à l’oc­ca­sion de ce chan­ge­ment. « Ça passe par de la péda­go­gie, de la com­mu­ni­ca­tion pour per­mettre à cha­cun d’an­ti­ci­per, et ça va se pour­suivre puisque la concer­ta­tion conti­nue, sec­teur par sec­teur. »

 

L’enjeu ? De « nou­velles liber­tés », selon Éric Piolle, que repré­sen­te­raient par exemple les offres de dépla­ce­ments en vélo ou en trans­ports en commun.

 

 

 

Métromobilité pour connaître l’état de la circulation

 

 

Plan de circulation adapté aux travaux. DR

Plan de cir­cu­la­tion adapté aux tra­vaux. DR

« Il y en a pour tous les goûts et nous sommes là pour vous faci­li­ter le chan­ge­ment de mode de dépla­ce­ment, ou la faci­li­ta­tion du mode de dépla­ce­ment, quel qu’il soit ! », clame de son côté Yann Mongaburu.

 

Le pré­sident du SMTC pré­sente le site – et appli­ca­tion mobile – Métromobilité. Un site conçu pour « tes­ter le mode de dépla­ce­ment le plus adapté à son par­cours, y com­pris avec les modi­fi­ca­tions appor­tées par le nou­veau plan de cir­cu­la­tion ».

 

Un outil y per­met en effet de cal­cu­ler son iti­né­raire, et de com­pa­rer les temps de par­cours selon un mode de dépla­ce­ment en trans­port en com­mun, en vélo, à pied ou en voi­ture. Rien de nou­veau tou­te­fois pour les inter­nautes usa­gers des trans­ports en com­mun : l’ef­fi­cace simu­la­teur d’i­ti­né­raires de Métromobilité est le même que celui du site de la Tag.

 

Métromobilité pro­pose éga­le­ment d’autres infor­ma­tions. A com­men­cer par l’é­tat de la cir­cu­la­tion auto­mo­bile, mais aussi des capa­ci­tés de sta­tion­ne­ment en temps réel. Une don­née impor­tante puisque le SMTC mise sur les par­kings dans le cadre du nou­veau plan de cir­cu­la­tion. Ainsi, un nou­veau par­king-relais va voir le jour à Domène, tan­dis que celui du Fontanil va s’é­qui­per de 100 places supplémentaires.

 

 

 

Un rabais de 50 % pour inciter aux transports en commun

 

 

« Pour tous les goûts » encore avec le vélo. Yann Mongaburu met ainsi en avant les 1 150 places pré­sentes dans le parc à vélo devant la gare. Et note que le plan ce cir­cu­la­tion offre de nou­veaux accès cyclables sur les rues Félix-Viallet et Lesdiguières, avant de pré­ci­ser que Métrovélo conti­nue de s’é­qui­per de nou­veaux véhi­cules « pour être à la hau­teur de la demande ».

 

Enfin, en matière de trans­ports en com­mun, le pré­sident du SMTC sou­ligne l’a­mé­lio­ra­tion des voies de cir­cu­la­tion pour les lignes de bus Chrono 1, 3 et 4, « des lignes qui per­mettent de péné­trer au cœur de l’ag­glo­mé­ra­tion ». Et indique que le Département a modi­fié lui-même cer­taines des­sertes de ses lignes de cars pour per­mettre de meilleures cor­res­pon­dances avec le réseau Tag.

 

Yann Mongabura, président du SMTC © Florent Mathieu - Place Gre'net

Yann Mongabura, pré­sident du SMTC. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Yann Mongaburu ne cache pas son espoir de voir les auto­mo­bi­listes, refroi­dis par les nou­velles condi­tions de cir­cu­la­tion, se tour­ner vers le tram ou le bus. « Tous ceux qui vou­dront s’a­bon­ner à comp­ter du 20 avril béné­fi­cie­ront d’un tarif de moins 50 % par rap­port au tarif nor­mal », annonce-t-il. Une offre pro­mo­tion­nelle des­ti­née à inci­ter les usa­gers à décou­vrir les trans­ports en commun.

 

Les tra­vaux des bou­le­vards et le nou­veau plan de cir­cu­la­tion marquent la pre­mière phase du pro­jet CVCM sur Grenoble. La pié­ton­ni­sa­tion suc­ces­sive d’autres sec­teurs de la ville devrait se dérou­ler à comp­ter de l’au­tomne 2017, sui­vie par une « ana­lyse des nou­veaux usages ». Les grands tra­vaux de fina­li­sa­tion doivent pour leur part se tenir entre fin 2018 et 2019.

 

 

Florent Mathieu

 

 

 

RECOURS DE GRENOBLE À CŒUR : 

« UNE RÉSISTANCE AU CHANGEMENT » POUR ÉRIC PIOLLE

 

 

Le 3 avril, en pré­vi­sion du com­men­ce­ment des tra­vaux le 18, l’as­so­cia­tion Grenoble à cœur dépo­sait un recours en référé au tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble. Ce sont les condi­tions de mise en œuvre du pro­jet CVCM que contestent les plai­gnants, qui espèrent bien obte­nir l’an­nu­la­tion des tra­vaux pour enta­mer de nou­velles discussions.

 

« Certains font le choix d’al­ler sur le plan juri­dique, c’est leur droit et c’est légi­time », com­mente Éric Piolle. Pour le maire de Grenoble, ce recours sym­bo­lise sur­tout « une cer­taine résis­tance au chan­ge­ment assez poin­tue ». « Tout le monde est tourné vers l’a­ve­nir, en com­pre­nant le fil de l’Histoire et en voyant que cela bouge par­tout », estime encore Éric Piolle.

 

Ludovic Bustos, vice-président de la Métro délégué aux espaces publics et à la voirie. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Ludovic Bustos, vice-pré­sident de la Métro délé­gué aux espaces publics et à la voi­rie. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Il faut voir cela avec séré­nité », consi­dère pour sa part Ludovic Bustos. Le vice-pré­sident de la Métro, délé­gué aux espaces publics et à la voi­rie, ne mani­feste aucune inquié­tude : « Nous avons bien fait les choses. Nous avons tra­vaillé sérieu­se­ment sur le pro­jet, tant avec les élus locaux qu’a­vec les ser­vices de la Métro ou de l’État. Nous allons lais­ser les choses suivre leur cours et l’a­ve­nir posera son ver­dict. »

 

La date de juge­ment du recours est fixée au 20 avril. La déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif devrait être ren­due soit le jour même, soit dans les jours suivants.

 

Dans un com­mu­ni­qué adressé à la presse, Grenoble à cœur juge « extrê­me­ment cho­quant pour tout citoyen d’ap­prendre ce mardi 11 avril que la com­mu­ni­ca­tion de La Métro et de la Ville annoncent le pas­sage en force par la fer­me­ture du bou­le­vard Agutte Sembat et des rues République-Montorge la veille même du jugement ! »

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Un « projet d’urbanisme transitoire » de trois ans pour le quartier de l’Abbaye de Grenoble

  FOCUS - En attendant le déploiement du plan de réhabilitation du quartier de l'Abbaye adopté en mars 2019, la Ville de Grenoble annonce un "projet Lire plus

Des mesures pour la circulation sur le réseau TAG et l'accès aux commerces avant les fêtes
Transports publics dans l’agglomération grenobloise : la difficile équation entre contraintes économiques et mobilité des soignants

  FOCUS – La décision de réduire un peu plus l'offre de transports publics dans l'agglomération grenobloise pour cause de crise sanitaire et financière fait Lire plus

© Limatech
Grenoble : la suppression de la piste cyclable Tempovélo des quais de l’Isère relance le débat

  FOCUS - La piste cyclable Tempovélo des quais de la rive gauche de l’Isère à Grenoble a été supprimée le 2 novembre 2020. En Lire plus

COUV Logements et bâtiments vides... nouveaux terrains de jeux pour l'urbanisme tactique à Grenoble ? © Joël Kermabon - Place Gre'net
Logements et bâtiments vides… nouveaux terrains de jeu pour l’urbanisme tactique à Grenoble ?

FOCUS - Votée le 17 mai 2021, la nouvelle stratégie pour l’urbanisme tactique de Grenoble doit permettre de résorber une partie de la vacance tout Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin