Alliance : une concertation biaisée selon le collectif Touchez pas à nos bibliothèques

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

REPORTAGE – La troisième et dernière phase de la concertation des habitants portant sur le contenu de la bibliothèque Alliance qui doit devenir un « troisième lieu » a démarré ce mardi 11 mars au soir par une intervention impromptue du collectif Touchez pas à nos bibliothèques. Le collectif, qui s’est battu bec et ongles contre la fermeture de l’Alliance, annonce qu’il claque la porte, dénonçant un « déni de concertation ». 

 

 

 

Le Collectif Touchez pas à nos bibliothèque claque la porte de la concertation portant sur la transformation d'Alliance en bibliothèque troisième lieu © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le Collectif Touchez pas à nos bibliothèque claque la porte de la concertation portant sur la transformation d’Alliance en bibliothèque troisième lieu. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Devant une petite vingtaine de personnes présentes, et sous l’œil inquiet des animateurs de la concertation – issus de la structure Kaleido’Scop missionnée par la Ville de Grenoble – les membres du collectif Touchez pas à nos bibliothèques ont demandé à intervenir.

 

Ce mardi 11 avril, vers 18 heures, dans une salle du lycée Guynemer, s’apprête à démarrer le troisième et dernier atelier de concertation. Objectif : produire des propositions pour transformer Alliance en bibliothèque de « troisième lieu ».

 

Au préalable, place au collectif Touchez pas à nos bibliothèques, dont l’intervention n’était pas prévue au programme. Deux militantes se relaient pour énoncer un texte critique listant un certain nombre d’écueils invalidant, de leur point de vue, la concertation en cours, sur le fond et la forme. Et de pointer ainsi une erreur d’appréciation sur le nombre d’habitants à venir dans le quartier, un nombre d’agents de la Ville trop important par rapport à celui des habitants du secteur lors de la précédente réunion, des habitants sommés d’abréger leurs interventions au cours des échanges, un précédent compte-rendu difficile d’accès, etc.

 

 

« On ne veut pas être instrumentalisés, on quitte le concertation… »

 

 

Le collectif s’en prend aussi aux « méthodes et outils imposés », empêchant le débat ou même « infantilisant » dixit l’un des contestataires. Un exemple ? Le « jeu de vignettes », où il s’agit de placer et coller, « comme en maternelle », des images de « services » et d’« ambiances » sur un plan de bibliothèque…

 

Extrait du compte rendu de l'un des ateliers de participation autour de la transformation de la bibliothèque Alliance en troisième lieu UNE Le Collectif Touchez pas à nos bibliothèque claque la porte de la concertation portant sur la transformation d'Alliance en bibliothèque troisième lieu © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Extrait du compte rendu de l’un des ateliers de participation autour de la transformation de la bibliothèque Alliance en troisième lieu © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Ces méthodes permettent de collecter des idées » tentait d’expliquer l’animateur qui, manifestement, ne comprenait pas les motivations des frondeurs…

 

Ce n’est du reste pas à l’animation que s’en prend le collectif, mais bien à la Ville, qui « fait miroiter monts et merveilles » . A contrario, les éléments importants sont mis sous le tapis, assènent les contestataires. 

 

« Quand on demande quel est le budget de ce projet, on nous répond : on verra plus tard !, étaye une membre du collectif. […] C’est une pseudo concertation. On ne veut pas être instrumentalisés, on la quitte donc… parce que, quelle que soit l’issue, la Ville pourra ensuite se targuer d’avoir fait une concertation, d’un montant de 10 000 euros. Une dépense malvenue, considère aussi le Collectif, quand la Ville décide de fermer trois bibliothèques, puis finalement deux, mais en décidant quoiqu’il en soit d’affecter moins d’agents pour la future bibliothèque de troisième lieu…

 

 

 

« Est-ce qu’on continue la méthodologie ? »

 

 

L’assistance n’est pas restée de marbre durant l’intervention du collectif frondeur. Un membre du conseil consultatif indépendant E a profité de l’occasion pour distribuer un formulaire à tous les participants, dans l’idée de recueillir notamment leurs impressions sur la concertation…

 

Lors du coup de gueule du Collectif Touchez pas à nos bibliothèques, un membre du conseil consultatif indépendant intervient pour distribuer des formulaires aux participants © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Lors du coup de gueule du Collectif Touchez pas à nos bibliothèques, un membre du conseil consultatif indépendant intervient pour distribuer des formulaires aux participants © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Une personne s’est immiscée dans l’échange entre le collectif et les animateurs pour émettre à son tour des doutes sur la tournure de la concertation.

 

Après le départ du collectif, l’animateur a fait mine de d’hésiter à poursuivre, testant en fait l’assistance : « Est-ce qu’on continue la méthodologie ? ».

 

Personne ne s’y oppose, surtout pas ce jeune homme qui semble brûler d’impatience de présenter cette fois-ci son projet, ou cette jeune femme sa vision du coin café auquel elle pense depuis un bon bout de temps… Une dame, probablement remuée par l’intervention, glisse tout de même avant la reprise de l’atelier : « Il ne faut pas oublier que si on est là, c’est parce que ce collectif s’est battu pour que l’Alliance reste ouverte. »

 

 

 

« Une concertation devrait démarrer avec un groupe et se terminer avec lui »

 

 

Après cet atelier, le projet va continuer à prendre forme au sein d’un comité de suivi, constitué de trois habitants volontaires, de l’adjointe aux Cultures Corinne Bernard et de l’élu de secteur René de Céglié, ainsi que de trois agents des bibliothèques.

 

Le Collectif Touchez pas à nos bibliothèque claque la porte de la concertation portant sur la transformation d'Alliance en bibliothèque troisième lieu © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le Collectif Touchez pas à nos bibliothèque claque la porte de la concertation portant sur la transformation d’Alliance en bibliothèque troisième lieu. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

La mise en place de ce comité est également rejeté par les militants de Touchez pas à nos bibliothèques. Pour l’une des mamans du Collectif, venue avec ses enfants « cette concertation entonnoir ne peut pas fonctionner » car « une concertation devrait démarrer avec un groupe et se terminer avec tout le groupe ! »

 

 

Séverine Cattiaux

 

 

 

LES TRAVAUX DÉMARRERONT PENDANT L’ÉTÉ

BibliothequeAlliancePlanDeSauvegardeCreditSeverineCattiaux

 

La bibliothèque Alliance fermera ses portes le 1er juillet pour cause de travaux et de relooking. Entre septembre et la fin de l’année, les bibliothécaires s’organiseront avec les écoles du secteur pour apporter les livres aux scolaires…

 

L’Alliance, sous la forme d’un troisième lieu, rouvrira début 2018. On devrait toujours pouvoir emprunter des livres et faire tout un tas d’autres choses… Quoi précisément ? Il est encore trop tôt pour le dire. La réunion publique du 28 juin prochain devrait toutefois lever le voile sur le contenu de la future bibliothèque.

 

 

commentez lire les commentaires
3336 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.