Dimanche 9 avril 2017, les militants de Nuit debout Grenoble fête leur un an. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Un an après, que devient Nuit debout Grenoble ?

Un an après, que devient Nuit debout Grenoble ?

REPORTAGE - Pour célébrer la première année d’existence de leur mouvement, les militants de Nuit debout Grenoble se sont réunis ce dimanche 9 avril en fin de journée, devant la MC2. Ces forces vives, dormantes en apparence, sont bien toujours en veille, voire même aux aguets.

 

 

 

Dimanche 9 avril 2017, les militants de Nuit debout Grenoble fête leur un an. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Dimanche 9 avril 2017, les militants de Nuit debout Grenoble fête leur un an. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Il y a tout juste un an, le 9 avril, les militants de Nuit debout Grenoble plantaient leur tente sur la pelouse de la MC2. Les prémices d'un campement qui allait servir de base de lancement à différentes actions pour « s’opposer à la loi travail et à son monde ».

 

Débutait alors une sorte d'insurrection citoyenne locale d'un nouveau genre – galvanisant les uns, agaçant les autres – jalonnée d'événements, de festivités, d’opérations coups de poing avec parfois un succès assez retentissant. Le tout ponctué de très nombreuses manifestations souvent accompagnées de violentes confrontations avec la police.

 

 

 

Les militants ont eu beaucoup à faire, ces derniers mois 

 

 

Ce dimanche, une soixantaine de militants de Nuit debout ont répondu à l'invitation. Les visages étaient souriants et la joie de se retrouver sincère.

 

Dimanche 9 avril 2017, les militants de Nuit debout Grenoble fête leur un an. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Avant l'assemblée générale marquant le premier anniversaire de Nuit debout Grenoble, dimanche 9 avril 2017, les militants se rassemblent vers le Jardin de boue. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Se retrouver ? La plupart ne se sont pas perdus de vue, restés actifs dans leurs différents cercles et domaines, que ce soit au travers de l'assemblée des mal-logés, pour l'autosuffisance alimentaire, ou pour entretenir le jardin de boue ou le jardin des utopies.

 

Des commissions ont même continué à fonctionner : la commission « communication », « poésie debout », la commission « des communs » à la Bobine notamment... Bien sûr, certains ont pris leurs distances avec Nuit debout, les syndicalistes sont retournés à leurs luttes. D'aucuns se sont investis dans la politique, présidentielle oblige. D’autres ont vraisemblablement tourné la page.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouveau rassemblement devant le rectorat de Grenoble contre la baisse des moyens du collège Lucie-Aubrac... et d'autres établissements
Nouveau ras­sem­ble­ment à Grenoble contre la baisse des moyens du col­lège Lucie-Aubrac… et d’autres établissements

FOCUS - Alors que le collège Lucie-Aubrac continue de se battre contre la baisse annoncée de ses moyens à la rentrée de septembre 2023, d'autres Lire plus

Un débat d'orientation budgétaire 2023 de Grenoble houleux sur fond d'opposition à la hausse de la taxe foncière
Un débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire 2023 de Grenoble hou­leux sur fond d’op­po­si­tion à la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Les échanges ont été longs autour de la hausse annoncée de la taxe foncière à Grenoble, à l'occasion du débat d'orientation budgétaire durant Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de plu­sieurs coups de cou­teau, son com­pa­gnon interpellé

FLASH INFO - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu plusieurs coups de couteau, ce mercredi 1er février Lire plus

Grenoble : le parc Marliave label­lisé « refuge LPO » pour favo­ri­ser la venue des oiseaux et sen­si­bi­li­ser le public

FOCUS - Le refuge LPO, nouvellement créé, du parc Marliave a été inauguré, samedi 28 janvier 2023, à Grenoble. Avec ce label, la Ville et Lire plus

Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, présidente de l'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes
Disparition de Marie-Françoise Proust-Baudry, pré­si­dente de l’Observatoire isé­rois de la parité entre les femmes et les hommes

FLASH INFO - L'Observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes (OIP) pleure sa présidente. Marie-Françoise Proust-Baudry s'est en effet éteinte à Lire plus

Entre 20 000 et 40 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraite le 31 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Mobilisation en hausse contre la réforme des retraites : des dizaines de mil­liers de mani­fes­tants à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 20 000 et 40 000 personnes120 000 pour les autorités, 40 000 pour les syndicats. sont descendues dans la rue à Lire plus

Flash Info

|

01/02

17h34

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !