Clinatec développe des implants cérébraux et des neuroprothèses. Une alliance des technologies et des neurosciences non sans risques selon ses détracteurs.

Transhumanisme, culture du secret, risques cli­niques… Clinatec en six polémiques

Transhumanisme, culture du secret, risques cli­niques… Clinatec en six polémiques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

CLINATEC ÉPISODE 5 - Depuis l'origine du projet en 2006, Clinatec, centre de recherche biomédicale grenoblois spécialisé dans le développement de dispositifs technologiques implantables dans le cerveau, fait l’objet de vives controverses. Que penser de cette alliance des technologies et des neurosciences, la “techno-médecine” pouvant apporter le meilleur – la réparation de l’homme – comme le pire, avec les risques de dérives qu'elle comporte ? Éléments de réponse à travers six polémiques.

 

 

 

Accepteriez-vous qu'on vous introduise des électrodes dans le cerveau pour vous soigner ? Certains ont d'ores et déjà tranché, préférant vivre avec la maladie plutôt que de "se voir implanter des émetteurs dans la tête ».

 

transhumanisme-une1

La “techno-médecine” peut apporter le meilleur – la réparation de l’homme – comme le pire, avec les risques de dérives qui déchaînent l'imagination humaine.

Clinatec, centre de recherche biomédicale grenoblois spécialisé dans les dispositifs technologiques implantables dans le cerveau, vient pourtant de recueillir dix millions d'euros de dons pour ses recherches.

 

Une course en avant des neurotechnologies envers et contre l'acceptabilité sociétale ? Une chose est sûre, depuis l’origine du projet en 2006, Clinatec n'a cessé de faire l'objet de vives controverses alimentées par ses opposants locaux : Pièces et main d’œuvre (PMO), le groupe Écologie & solidarité, l’Association démocratie écologie solidarité (Ades) ou encore le journal satirique Le Postillon.

 

 

La peur de l’homme “augmenté”

 

 

Ces polémiques portent, d’une part, sur son financement public, à hauteur de 20 millions d’euros[1], qui a échappé au moins pour partie au contrôle des élus, selon l'Ades. D'autre part, sur la méthode consistant à déplacer “l'hôpital” pour le rapprocher des technologues : ingénieurs en micro-électronique, micro-fréquence, micro-nanotechnologies, packaging médical… Ainsi, l’externalisation d’un bloc opératoire dédié aux essais cliniques (premiers essais sur l'homme) hors d’un centre hospitalier et, qui plus est, au sein du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives de Grenoble (CEA Grenoble), fait débat.

 

Des critiques portent aussi sur l'objet des recherches, notamment sur le fait que Clinatec développe et implante des dispositifs médicaux invasifs dans le cerveau, « petite maison de l'âme » de Démocrite et organe le plus sacralisé du corps humain.

 

Bloc opératoire en arrière-plan. © Clinatec

Bloc opératoire. © Clinatec

Autres sujets de débat : l'usage de nanomatériaux dans les structures au contact du système nerveux, la peur de l’homme “augmenté” cher aux transhumanistes et l'effrayante perspective du contrôle de la pensée par la technologie. Ou encore un manque de transparence sur les recherches menées à Clinatec.

 

La campagne de financement publique lancée par le Fonds de dotation de Clinatec en février 2016 explique peut-être qu'après quatre ans d’existence le centre de recherches accepte de s'expliquer. Mais pas trop quand même… De peur d'ouvrir la boîte de Pandore ? Voyage au centre de Clinatec jusqu’aux frontières de l’avenir, avec pour fil rouge les six polémiques qui ont marqué son histoire.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 85 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Véronique Magnin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Salariée de l'entreprise Becton-Dickinson à Pont-de-Claix © BD
Becton-Dickinson : 60 ans de pro­duc­tion en Isère… et de mana­ge­ment à l’américaine

FOCUS - Le groupe Becton Dickinson (BD) spécialisé dans les technologies médicales fête ses 60 ans d'implantation en France et plus précisément en Isère. Après Lire plus

© Xerox
Cession du centre de recherche gre­no­blois de Xerox au sud-coréen Naver : un rachat gagnant-gagnant ?

FOCUS - L’américain Xerox vient de céder son centre de recherche européen de Grenoble (XRCE) à Naver, premier portail internet de la Corée du Sud. Lire plus

Le Postillon condamné en appel pour diffamation contre le responsable d'Emmaüs Grenoble
Jugement en demi-teinte pour le pro­cès en appel de Ferrari contre Le Postillon

FOCUS - La cour d'appel de Grenoble a, ce lundi 30 janvier, relaxé partiellement des chefs d'injures et de diffamation le bimestriel Le Postillon dans Lire plus

Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...
Soirée « dom­mages et inté­rêts » orga­ni­sée par le Postillon lundi 30 janvier

Après un « vernissage judiciaire » ou le soutien affiché de « cent intellos à lunettes », Le Postillon n'a pas l'intention de déposer les armes, ni son sens Lire plus

Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...
Procès en appel du Postillon : le juge­ment mis en déli­béré au 30 janvier

Le journal satirique, condamné le 26 septembre dernier pour injures et diffamation envers Christophe Ferrari, maire de Pont-de-Claix et président de la Métro, et sa Lire plus

Plusieurs start-up iséroises spécialisées dans les technologies médicales ont réalisé d’importantes levées de fonds en 2016.
La filière isé­roise des tech­no­lo­gies médi­cales a levé plus de 22 mil­lions d’euros en 2016

Plusieurs jeunes pousses iséroises spécialisées dans les technologies médicales ont réalisé d’importantes levées de fonds cette année, dont deux en novembre, UroMems et Aryballe Technologies. Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin