En Isère, 19 espèces en danger critique d’extinction

sep article



EN BREF – Sur les dix-neuf espèces proches de l’extinction en Isère, quinze sont des oiseaux. En France, les volatiles paient un lourd tribu à la dégradation de l’environnement. État des lieux complet des espèces menacées dans le département.

 

 

 

Une espèce sur quatre est menacée de disparition en Isère. Parmi elles, le lynx boréal pourraient rapidement s'éteindre. Crédit Denis Simonin

Une espèce sur quatre est mena­cée de dis­pa­ri­tion en Isère. Parmi elles, le lynx boréal pour­rait rapi­de­ment s’é­teindre. © Denis Simonin

Après le grand tétras et le gypaète barbu, tous deux rayés du ter­ri­toire isé­rois, le milan royal et le lynx boréal vont-ils connaître le même sort ? Comme dix-sept autres espèces, ils sont en dan­ger cri­tique d’extinction. Et c’est dans la caté­go­rie “oiseaux” que plane la plus grande menace.

 

Bientôt éteints, l’alouette calan­drelle, le bruant des roseaux, le busard cen­dré et le busard des roseaux, le cis­ti­cole des joncs, le cour­lis cen­dré, la fau­vette pas­se­ri­nette et les locus­telles (lus­ci­nioïde et tâche­tée).

 

Tout aussi mal en point, le moi­neau cis­al­pin et le moi­neau soul­cie, de même que le pouillot fitis, le râle des genêts et le van­neau huppé. Sur les dix-neuf espèces qui pour­raient rapi­de­ment dis­pa­raître en Isère, quinze sont des oiseaux.

 

C’est le triste tableau que dresse l’in­ven­taire conduit par la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux de l’Isère. Un état des lieux de la bio­di­ver­sité qui, depuis 1996 et deux réac­tua­li­sa­tions, vise à mettre en place des mesures de pro­tec­tion adap­tées.

 

 

 

L’aigle royal, le grand duc et le loup classés « vulnérables »

 

 

Près d’une espèce sur quatre est ainsi mena­cée dans le dépar­te­ment. En dan­ger, par­fois cri­tique, ou “seule­ment” vul­né­rable. L’inventaire com­plet est désor­mais dis­po­nible et pré­sente le risque de dis­pa­ri­tion de cha­cune des 326 espèces réper­to­riées en Isère.

 

Liste des espèces menacées de disparition en Isère. Doc LPO

Cliquer sur l’i­mage pour consul­ter le docu­ment au for­mat PDF.

Dix-neuf espèces ont déjà dis­paru du ter­ri­toire et dix-neuf autres pour­raient rapi­de­ment leur emboî­ter le pas. Vingt-six sont en dan­ger, comme la cis­tude d’Europe, une variété de tor­tue, le fau­con péle­rin, ou encore la loutre d’Europe. Un peu moins mena­cés mais suf­fi­sam­ment pour être sur­veillés, l’aigle royal, le grand duc d’Europe, le lago­pède alpin ou le loup sont, eux, consi­dé­rés comme des espèces vul­né­rables.

 

Les oiseaux paient aussi un lourd tribu à la dégra­da­tion de l’environnement. Ainsi, la moi­tié des rapaces noc­turnes et des oiseaux vivant dans les zones humides est mena­cée dans le dépar­te­ment. Comme par­tout en France.

 

Le der­nier rap­port de l’Union inter­na­tio­nale pour la conser­va­tion de la nature (UICN) dresse d’ailleurs un état des lieux alar­mant par rap­port au reste du monde. Dans l’Hexagone, 11,2 % des espèces d’oi­seaux sont en dan­ger ou en dan­ger cri­tique, contre 6 % dans le monde. 9,4 % sont quasi mena­cées (contre 8 % dans le monde) et 15,2 % sont vul­né­rables (7 % dans le monde).

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
3664 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.