Eric Campos, directeur général adjoint en charge du développement au Crédit agricole Sud Rhône-Alpes, en pleine présentation de l'application carte connectée. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Le Crédit agricole SRA connecte ses cartes bancaires aux mobiles

Le Crédit agricole SRA connecte ses cartes bancaires aux mobiles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le Crédit agricole Sud Rhône-Alpes vient de lancer une application pour périphériques mobiles permettant de suivre précisément et simplement les dépenses effectuées par carte bancaire. Objectif de cet outil baptisé “Carte connectée” : faciliter la gestion des dépenses des ménages au quotidien. Une application accessible gratuitement aux utilisateurs d’Androïd depuis le 10 décembre, après ceux de l’Apple Store, le 26 novembre dernier.

 

 

Comment don­ner des infor­ma­tions claires, pré­cises et faci­le­ment com­pré­hen­sibles aux per­sonnes ne fai­sant par leurs comptes mais sou­hai­tant, mal­gré tout, suivre leurs dépenses ? C’est pour répondre à ce défi que le Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes vient de lan­cer une appli­ca­tion mobile “connec­tée” aux cartes ban­caires de ses clients, quelles qu’elles soient.

 

L'application Carte connectée développée par le Crédit agricole Sud Rhône-Alpes, permet de visualiser les dépenses de façon synthétique. DR

L’application Carte connec­tée déve­lop­pée par le Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes per­met de visua­li­ser les dépenses de façon syn­thé­tique. DR

 

Le prin­cipe est simple : pou­voir visua­li­ser, n’im­porte où et rapi­de­ment, l’en­semble de ses dépenses carte par carte ou en cumul, avec les prin­ci­paux postes de dépenses par caté­go­rie et par commerçant.

 

 

 

Montée en puissance des nouveaux usages en ligne

 

 

« Les cartes ban­caires déma­té­ria­lisent énor­mé­ment la dépense, pré­cise François Guillebert, direc­teur rela­tion clients au Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes. Si l’on ne garde pas ses reçus ban­caires et qu’on ne les suit pas sur un car­net de posi­tion, il est dif­fi­cile de savoir où l’on en est, a for­tiori avec des cartes à débit dif­féré ou sur un compte commun. »

 

Sans comp­ter un autre constat effec­tué par la Caisse régio­nale : la nette mon­tée en puis­sance de nou­veaux usages en ligne, qui oblige la banque à inno­ver dans ce domaine.

 

Eric Campos, directeur général adjoint en charge du développement au Crédit agricole Sud Rhône-Alpes, en pleine présentation de l'application carte connectée. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Eric Campos, direc­teur géné­ral adjoint en charge du déve­lop­pe­ment au Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes, pré­sente l’ap­pli­ca­tion carte connec­tée. © Paul Turenne – pla​ce​gre​net​.fr

« En quelques années, la consul­ta­tion d’Internet sur les outils mobiles – y com­pris pour les comptes ban­caires – qui était quasi inexis­tante est deve­nue très impor­tante, à hau­teur de 40 %. »

 

Pourtant, la moi­tié des 600.000 clients de la caisse régio­nale n’u­ti­li­saient pas les outils de banque en ligne tra­di­tion­nels mis à leur dis­po­si­tion. « Lorsque nous les avons inter­ro­gés à ce sujet, ils nous ont dit que ces outils clas­siques ne leur conve­naient pas car ils com­por­taient trop d’in­for­ma­tions », sou­ligne Éric Campos, direc­teur géné­ral adjoint en charge du déve­lop­pe­ment au Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes.

 

Bref, des outils par­faits pour des clients ayant plu­tôt un pro­fil de ges­tion­naire, mais trop com­plexes pour les autres. D’où l’i­dée de créer une appli­ca­tion pour répondre à ce besoin.

 

 

 

Un développement « en mode startup »

 

 

L'application Carte connectée développée par le Crédit agricole Sud Rhône-Alpes, permet de classer les dépenses par catégorie et par commerçants. DR

L’application Carte connec­tée déve­lop­pée par le Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes, per­met de clas­ser les dépenses par caté­go­ries et par com­mer­çants. DR

Un déve­lop­pe­ment un peu par­ti­cu­lier puisque “Carte connec­tée” a été conçue avec cinq employés, en lien avec dif­fé­rents par­te­naires, dans un esprit star­tup. « C’est quelque chose d’as­sez inno­vant, sou­ligne Gaëlle Collomb, res­pon­sable du ser­vice digi­tal au Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes. Nous sommes par­tis d’une feuille blanche et, en cinq ou six mois, nous avons réussi à livrer un pro­jet fini, dans un esprit et un mode de fonc­tion­ne­ment dif­fé­rent de ce que l’on connaît d’ha­bi­tude. »

 

Au final, l’application réca­pi­tule toutes les dépenses des cartes rat­ta­chées à un même compte, les classe par com­merces et caté­go­ries (ali­men­ta­tion, santé, loi­sirs, retraits…). Le tout, en indi­quant le solde du compte, voire en aver­tis­sant le client si celui-ci dépasse un bud­get préa­la­ble­ment défini en amont. Les diverses cartes pou­vant être faci­le­ment connec­tées ou décon­nec­tées, l’u­ti­li­sa­teur peut prendre connais­sance en temps réel de la situa­tion de son compte ou de celui-ci de ses enfants, ce qui lui per­met d’exer­cer un cer­tain contrôle.

 

D’ores et déjà dis­po­nibles pour les clients du Crédit agri­cole Sud Rhône-Alpes, l’appli devrait être pro­po­sée d’ici quelques mois par d’autres caisses régio­nales, sans comp­ter une ver­sion dédiée aux pro­fes­sion­nels. Objectif prin­ci­pal, cette fois-ci : sim­pli­fier la ges­tion des notes de frais, tant pour le pos­ses­seur de la carte pro­fes­sion­nelle que pour les ser­vices comptables.

 

 

Paul Turenne

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PT

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Rentrée des classes, mardi 1er septembre 2020, avec port du masque pour les adultes, école Malherbe à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Innovations et transfert : le CEA lance le projet Magellan pour favoriser l’émergence de startups

  FOCUS - Le CEA vient de présenter son programme Magellan lancé en 2020 pour soutenir des entreprises partenaires et encourager le lancement de startups. Lire plus

La chambre du commerce et de l'industrie (CCI) à Grenoble
Création d’entreprises : Grenoble en queue de peloton du Top 50 des villes françaises

  FLASH - Grenoble arrive 46e sur 50 villes de France en matière de création d'entreprises sur l'année 2020. Ce, dans un classement réalisé par Lire plus

Les trois présidents
Aryballe, BGene et Enerbee aménagent ensemble dans l’écoquartier Bouchayer-Viallet

  FOCUS – Trois start-up grenobloises, Aryballe, BGene et Enerbee, inauguraient, mardi 10 décembre, leurs locaux au cœur de Bouchayer-Viallet. Cette ancienne friche industrielle transformée en Lire plus

Pass French Tech 2019 : trois nouvelles entreprises alpines reçoivent le label d’excellence

  EN BREF - La French Tech In The Alps vient de décerner le label d’excellence « Pass French Tech » aux entreprises Skiply, Skaping et IPM Lire plus

Transfert de technologie réussi pour les fondateurs de la startup grenobloise Moïz avec ses capteurs connectés autonomes

FIL INFO - Lauréat du grand prix au concours i-Lab 2018, le projet grenoblois de startup Moïz compte commercialiser en 2019 des capteurs connectés tout Lire plus

Une startup grenobloise présente Arcadrone, attraction mêlant drone et réalité augmentée

FIL INFO – La startup grenobloise Drone Interactive a présenté son Arcadrone, attraction ludique mélangeant maniement de drone et réalité augmentée, au dernier CES de Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin