Charvieu-Chavagneux : le préfet demande le retrait de la délibération !

sep article

BLOG JURIDIQUE – Un groupe de juristes citoyens avait, très tôt, déposé une demande de déferrement préfectoral de la délibération très contestée sur les réfugiés adoptée par la commune de Charvieu-Chavagneux. Ils obtiennent satisfaction.

 

 

 

Les drapeaux sur le fronton de la mairie de Charvieu-Chavagneux dans le Nord-Isère.

Les dra­peaux sur le fron­ton de la mai­rie de Charvieu-Chavagneux dans le Nord-Isère.

C’est une vic­toire ! Dans un pré­cé­dent article du 13 sep­tembre 2015, nous nous étions émus, avec beau­coup d’autres, de l’illégalité mani­feste de la déli­bé­ra­tion votée par la com­mune de Charvieu-Chavagneux réser­vant l’accueil poten­tiel de réfu­giés à des familles chré­tiennes.

 

 

Un groupe de citoyens enga­gés, Clara Durand, Alicia Goncalves, Leïla Ismailil, Prisca Keo, Océane Locqué, Marie Mazenot, Emilie Naton, Romain Rambaud, Reyman Remtola et Marine Roche, avait rédigé, envoyé à la pré­fec­ture et publié sur le pré­sent blog une demande de défer­re­ment pré­fec­to­ral de cette déci­sion, consi­dé­rant qu’elle était contraire au prin­cipe d’égalité, contraire au prin­cipe de laï­cité et frap­pée d’incompétence.

 

Jean-Paul Bonnetain, ancien préfet de police des Bouches-du-Rhône, et nouveau préfet de l'Isère, en remplacement de Richard Samuel. © INHESJ

Jean-Paul Bonnetain, INHESJ

Ces argu­ments, semble-t-il, ne sont pas tom­bés dans l’oreille d’un sourd. D’après le Dauphiné libéré, au cours d’une ren­contre avec les médias, ce matin à Grenoble, le pré­fet de l’Isère, Jean-Paul Bonnetain, a annoncé qu’il allait deman­der au maire de Charvieu-Chavagneux, Gérard Dezempte, de reti­rer la déli­bé­ra­tion. « La déli­bé­ra­tion de Charvieu-Chavagneux me paraît s’exposer à une double cri­tique sur le ter­rain de la dis­cri­mi­na­tion et de la rup­ture de l’égalité. Je vais le faire savoir au maire, ce qui peut lui per­mettre de reti­rer cette déli­bé­ra­tion ou de la main­te­nir », a expli­qué Jean-Paul Bonnetain. Avant de pré­ci­ser que si le maire refu­sait de reti­rer la déli­bé­ra­tion, il pour­rait être amené à « faire dire le droit sur le ter­rain du contrôle de léga­lité de cette déli­bé­ra­tion ».

 

Le groupe de citoyens enga­gés a donc gagné ! Peut-on le dire main­te­nant ? Il s’agit aussi d’étudiants en deuxième année de droit à la Faculté de droit de Grenoble… Bravo à eux… Ils sont déjà presque prêts !

 

 

Romain Rambaud

 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3017 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour,
    Il y a un pré­fet a GRENOBLE ? Nous avons essayé de le contac­ter pour les dif­fé­rents pro­blèmes de ges­tion de struc­tures sociales dans les quar­tiers populaires.Nous n’avons trouvé per­sonne……… BIZARRE BIZARRE 

    BENYOUB ABDELKADER

    sep article