Enseigne verte de nuit Gaz et électricité de Grenoble © GEG

Éclairage public : le plan lumière éclipse GEG

Éclairage public : le plan lumière éclipse GEG

FOCUS – La muni­ci­pa­lité de Grenoble vient de dévoi­ler son “plan lumière” pour la ges­tion de l’élec­tri­cité publique en 2023. Après plu­sieurs mois de dis­cus­sions, les syn­di­cats de la société d’é­co­no­mie mixte (Sem) GEG se résignent à la tran­si­tion, cet été, avec le nou­vel opé­ra­teur Citéos.

La ville de Grenoble voit loin avec son plan lumière. Il ne s’a­git plus uni­que­ment de vali­der le contrat rem­porté par le grou­pe­ment privé Citéos – Vinci éner­gies – Bouygues éner­gies, au détri­ment de GEG, mais aussi d’an­non­cer un ser­vice public de l’é­clai­rage à l’ho­ri­zon 2023. Pour ce faire, la mai­rie pré­voit de créer, dès juin 2015, une régie muni­ci­pale “lumière”, confor­mé­ment aux enga­ge­ments de cam­pagne de l’an­née dernière.

Le point numéro 40 “Réaliser un plan lumière” est lancé. Il devra per­mettre d’a­mé­lio­rer la qua­lité du réseau grâce aux 17,6 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment sur les huit pro­chaines années.

Un calen­drier pour la transition

Enseigne verte de nuit Gaz et électricité de Grenoble © GEG

Gaz Electricité de Grenoble © GEG

Le conseil muni­ci­pal devra tout de même vali­der par un vote la créa­tion de la régie “lumière” au conseil muni­ci­pal de mai et voter le bud­get en juillet. La tran­si­tion entre GEG et Citéos devrait s’ef­fec­tuer cet été « en dou­ceur », selon les termes de la mai­rie. En revanche, pas de pré­ci­sions de la mai­rie sur les pro­chaines moda­li­tés de tran­si­tion entre le nou­vel opé­ra­teur Citéos et le ser­vice public de l’é­clai­rage à venir.

D’après Bruno Catelin, délé­gué syn­di­cal CFE-CGC à GEG, neuf per­sonnes sont affec­tées par la perte du contrat à Grenoble. Et celui-ci de pré­ci­ser que des contrats sub­sistent dans l’ag­glo­mé­ra­tion. Les négo­cia­tions internes se pour­suivent jus­qu’au 8 mai, avec un objec­tif : ne pas sup­pri­mer d’emplois. Parmi les pistes explo­rées, des créa­tions ou d’ex­ten­sions de postes au sein de GEG mais aussi des départs anti­ci­pés volontaires.

De son côté, l’op­po­si­tion de gauche et du pro­grès, menée par Jérôme Safar, a dénoncé dans un com­mu­ni­qué, ce 28 avril, le choix de la muni­ci­pa­lité « ET d’attribuer le mar­ché de l’éclairage public à Citéos ET de créer une régie char­gée de veiller à l’exécution du mar­ché attri­bué à Citeos ». Une “non déci­sion” « symp­to­ma­tique des dys­fonc­tion­ne­ments per­ma­nents de cette équipe ».

Un goût amer pour les syndicats

« Je ne vois pas ce que les agents de GEG y gagnent, estime Laurent Moyet, secré­taire géné­ral du syn­di­cat FO GEG. S’il y a quelque chose de posi­tif, on ne le voit pas. » Bien que le contrat perdu ne repré­sente pas plus de 2 % du chiffre d’af­faires de la Sem, c’est tout un sym­bole qui tombe puisque l’é­clai­rage public est géré par GEG depuis 1851.

Si les dis­cus­sions entre GEG et la mai­rie ont bien eu lieu, Laurent Moyet pré­fère rete­nir le côté posi­tif des actions de l’in­ter­syn­di­cale. « Ça nous a per­mis de gagner du temps et de conser­ver du bou­lot aux gars jusqu’au 1er sep­tembre. »

Manifestants salariés de GEG derrière une banderole dans les rues de Grenoble suite à la perte annoncée du marché de l'éclairage public par la Sem Gaz et électricité de Grenoble. © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Les syn­di­cats CGT, FO et FCE-CGC de GEG le 20 octobre 2014. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

GEG pour­suit, mal­gré tout, ses autres mis­sions de four­ni­ture de gaz et d’élec­tri­cité. À terme, la société d’é­co­no­mie mixte devrait rejoindre le pôle public de l’éner­gie qui sera géré par Grenoble-Alpes Métropole.

Ludovic Chataing

LC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Une partie des technologies développées chez Orange à Meylan s'appuie sur des outils déjà existants, tels les tablettes numériques. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Orange : un salon “recherche et inno­va­tion” orga­nisé à Meylan pour envi­sa­ger le futur

REPORTAGE - Réunir ses équipes ainsi que quelques invités, et donner une idée de ce que pourraient être les technologies et applications numériques du futur. Lire plus

Hausse des prix, des crédits et des coûts... Les promoteurs immobiliers craignent une année 2023 difficile sur la métropole
Hausse des prix, des cré­dits et des coûts… Les pro­mo­teurs immo­bi­liers craignent une année 2023 dif­fi­cile sur la métro­pole grenobloise

FOCUS - Si le marché de l'immobilier 2022, vu par les promoteurs immobiliers au travers de la FPI Alpes, présente quelques points de stabilité sur Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

La Ville de Grenoble a procédé à un contrôle des enseignes lumineuses la nuit, en attendant des verbalisations?
La Ville de Grenoble a pro­cédé à un contrôle des enseignes lumi­neuses la nuit… avant des verbalisations ?

FLASH INFO - La question des enseignes lumineuses restant allumées la nuit continue de s'imposer à Grenoble. Alors que les militants de l'association Extinction Rebellion Lire plus

Flash Info

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !