Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. © Christelle Viviant

Center Parcs : J‑J Queyranne demande la sus­pen­sion des travaux

Center Parcs : J‑J Queyranne demande la sus­pen­sion des travaux

Alors que la mobi­li­sa­tion des oppo­sants contre le chan­tier du Center Parcs des Chambarans se dur­cit, le pré­sident de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne appelle le pré­fet à sus­pendre les tra­vaux dans l’attente de la déci­sion du juge des réfé­rés, le 12 décembre prochain. 

Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. © Christelle Viviant

Jean-Jack Queyranne, pré­sident de la région Rhône-Alpes. © Christelle Viviant

Nouveau rebon­dis­se­ment dans la polé­mique crois­sante qui entoure le pro­jet de Center Parcs des Chambarans. Le pré­sident socia­liste de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, a appelé ce lundi 2 décembre le pré­fet de l’Isère à sus­pendre les travaux.

Alors qu’à Roybon les tra­vaux, démar­rés le 20 octobre der­nier, ont été momen­ta­né­ment inter­rom­pus suite à la mobi­li­sa­tion des oppo­sants au pro­jet porté par le groupe Pierre et Vacances, la balle est une nou­velle fois dans le camp de la justice.
C’est en effet le ven­dredi 12 décembre que le juge des réfé­rés de Grenoble doit se pro­non­cer sur la demande de plu­sieurs asso­cia­tions de sus­pendre les tra­vaux de ce com­plexe aqua­tico-tou­ris­tique d’un mil­lier de cot­tages, en atten­dant que la jus­tice décide de la suite à don­ner aux recours dépo­sés par les opposants.

Collectivités : de l’en­ga­ge­ment à l’attentisme

Le pro­jet qui, jusque-là, avait la faveur des col­lec­ti­vi­tés locales qui y ont investi 37 mil­lions d’euros, ne semble aujourd’­hui plus béné­fi­cier du sou­tien total des poli­tiques. L’aide de 7 mil­lions d’eu­ros du Conseil géné­ral de l’Isère, ini­tia­le­ment pré­vue pour aider les acqué­reurs de cot­tages, a été aban­don­née. Le dépar­te­ment a pré­féré inves­tir son argent dans l’ac­qui­si­tion des par­ties com­munes pour le même mon­tant et la réa­li­sa­tion de tra­vaux de réseaux et voi­rie à hau­teur de 8 mil­lions d’euros.
Quant à l’aide de la région, de 7 mil­lions d’euros, elle fait pour l’heure l’objet de dis­cus­sions au sein de l’exécutif, où les éco­lo­gistes demandent sa suppression.

Plus de mille per­sonnes mobi­li­sées dimanche

Dimanche 30 novembre, envi­ron mille per­sonnes se sont ras­sem­blées sur le site et ont décidé d’oc­cu­per la mai­son fores­tière, fai­sant craindre aux auto­ri­tés un nou­veau Sivens. Elles s’opposent à la déci­sion du pré­fet de l’Isère d’autoriser le pro­jet alors que la com­mis­sion d’enquête – dont l’avis est pour rap­pel consul­ta­tif – avait una­ni­me­ment donné un avis défa­vo­rable, poin­tant l’impact néfaste du Center Parcs sur les zones humides. Pour les oppo­sants, les réponses appor­tées par Pierre & Vacances, ainsi que leur vali­da­tion par le pré­fet posent question.
Manifestation du 30 novembre contre le projet de Center Parcs à Roybon - DR

Manifestation du 30 novembre contre le pro­jet de Center Parcs à Roybon – DR

Alors que le pro­jet pré­senté par le pro­mo­teur fai­sait état de 70 hec­tares tou­chés, les experts mis­sion­nés par la com­mis­sion d’enquête l’évaluaient entre 110 et 120 hec­tares… La sur­face rete­nue est fina­le­ment de 76 hec­tares, très loin donc des esti­ma­tions des hydrogéologues.
Ces chiffres ont-ils été volon­tai­re­ment sous-éva­lués ? Aujourd’hui, Jean-Jack Queyranne estime « néces­saire » que le pré­fet dili­gente « une mis­sion pour appré­cier les condi­tions de réa­li­sa­tion de ce pro­jet au regard des contraintes environnementales. »

“Un pro­jet pré­his­to­rique” selon Eric Piolle

Au-delà des atteintes à l’environnement, les oppo­sants dénoncent un pro­jet à contre-cou­rant des évo­lu­tions socié­tales, rejoints en cela par le maire de Grenoble Eric Piolle qui, en marge d’une confé­rence de presse, repris par l’AFP, a fus­tigé « un pro­jet pré­his­to­rique en termes de modèle glo­bal ».
« C’est du bâti­ment financé par la défis­ca­li­sa­tion pour un modèle envi­ron­ne­men­tal désas­treux (…), pour un tou­risme qui n’est pas le tou­risme de demain, avec des emplois qui ne sont pas des emplois de qualité. »
Patricia Cerinsek
A lire éga­le­ment sur Place Gre’net :
- Center Parcs : « la dyna­mi­sa­tion des ter­ri­toires est un leurre »
- Center Parcs : la mobi­li­sa­tion se durcit
-Les zadistes appellent à la mobilisation
- Center Parcs : la FRAPNA Isère mena­cée suite à ses actions
- Désobéissance civile pour les anti-Center Parcs
-Center Parcs : lé démo­cra­tie bâillonnée ?

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

"Je vais assumer plus clairement ma sensibilité social-démocrate": Émilie Chalas candidate sur la troisième circonscription de l'Isère
« Je vais assu­mer plus clai­re­ment ma sen­si­bi­lité social-démo­crate » : Émilie Chalas can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Émilie Chalas annonce avoir reçu l'investiture de la majorité présidentielle pour se porter candidate aux élections législatives sur la troisième circonscription de l'Isère. Lire plus

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Après avoir quitté la majorité grenobloise, Maude Wadelec annonce sa candidature sur la troisième circonscription de l'Isère
Après avoir quitté la majo­rité gre­no­bloise, Maude Wadelec annonce sa can­di­da­ture sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère

FLASH INFO - La conseillère municipale de Grenoble Maud Wadelec, qui a récemment quitté les rangs de la majorité sans donner d'explications officielles, a annoncé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !