Eric Piolle, maire de Grenoble et Hakim Sabri adjoint aux finances © Paul Turenne - placegrenet.fr

La ville de Grenoble dévoile son audit bud­gé­taire interne

La ville de Grenoble dévoile son audit bud­gé­taire interne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Eric Piolle, maire de Grenoble, et Hakim Sabri, adjoint aux finances, ont rendu public, ce mardi 2 décembre, un audit bud­gé­taire interne réa­lisé par les ser­vices de la ville. Une rétros­pec­tive finan­cière de 2004 à 2013 qui met en évi­dence la situa­tion ten­due du bud­get municipal.

Couverture de l'audit budgétaire interne réalisé par les services de la Ville de Grenoble et paru en novembre 2014 - Rétrospective financière 2004 - 2013

L’audit bud­gé­taire interne, dis­tri­bué à l’en­semble des élus gre­no­blois ce lundi 1er décembre, sera mis en ligne sur le site de la ville.

C’est un rap­port de près d’une cen­taine de pages et il n’a pas fini de faire par­ler de lui. Réalisé sous le contrôle de la Direction géné­rale des ser­vices de la Ville de Grenoble, suite à une com­mande d’Eric Piolle en mai der­nier, cet audit bud­gé­taire interne fait état d”« une situa­tion finan­cière ten­due ».

Très forte baisse des dota­tions de l’État avec plus de 40 mil­lions d’eu­ros en moins d’ici 2017, volonté de ne pas aug­men­ter la fis­ca­lité locale déjà éle­vée, néces­sité de maî­tri­ser un endet­te­ment impor­tant, dépenses sala­riales dont une par­tie de l’é­vo­lu­tion est contrainte… Autant de fac­teurs qui augurent d’ef­forts impor­tants sur le pro­chain budget.

Effet ciseaux

« Outre le niveau élevé des impôts et de la dette pour une ville de cette taille, il y a eu un effet ciseaux avec, ces der­nières années, une forte aug­men­ta­tion des dépenses d’in­ves­tis­se­ment au détri­ment de l’en­tre­tien et de la mise en œuvre des ser­vices publics », a pré­cisé en pré­am­bule Eric Piolle. Quand on ne s’oc­cupe que de la loco­mo­tive, petit à petit les wagons décrochent… »

Une cri­tique en creux de la pré­cé­dente muni­ci­pa­lité, même si le maire a loué « la poli­tique publique et les efforts finan­ciers menés qui ont eu une tra­duc­tion posi­tive ». Notamment au sein du CCAS, qui a retrouvé l’é­qui­libre, ou bien encore au niveau des loge­ments sociaux, où Grenoble a dépassé la barre des 20 %. « Très clai­re­ment, sur les dix-sept ans de man­dat de Michel Destot, un effort a été fait, a abondé Hakim Sabri, adjoint aux finances. Malheureusement, les trois der­nières années, cela a été assez catas­tro­phique. »

Eric Piolle, maire de Grenoble et Hakim Sabri adjoint aux finances © Paul Turenne - placegrenet.fr

Eric Piolle, maire de Grenoble, et Hakim Sabri, adjoint aux finances, lors de la pré­sen­ta­tion de l’au­dit. © Paul Turenne – pla​ce​gre​net​.fr

Baisse des dépenses d’investissement

Le maire a, par ailleurs, déploré la poli­tique « tour­née à l’ex­cès vers le rayon­ne­ment de la ville » de la pré­cé­dente muni­ci­pa­lité. « Au moment où il aurait fallu don­ner une nou­velle impul­sion, du fait de l’in­ver­sion des recettes de fonc­tion­ne­ment, c’est le contraire qui a été fait. De nou­veaux équi­pe­ments ont été finan­cés au détri­ment de ceux exis­tants. Il faut se recen­trer sur les Grenoblois. »

Et le maire d’ap­pe­ler à conser­ver le cap poli­tique et à « tour­ner la ville vers l’a­ve­nir », que ce soit en matière d’emploi ou de tran­si­tion éner­gé­tique. « Pour rap­pel, Grenoble a signé une conven­tion avec la Caisse des dépôts, lors du Congrès de l’Union sociale pour l’ha­bi­tat à Lyon. Cela va notam­ment per­mettre d’ac­com­pa­gner les inves­tis­se­ments en faveur de la tran­si­tion éner­gé­tique. Une pre­mière ! » s’est-il félicité.

Autre constat : la hausse de la masse sala­riale, de plus de 15 mil­lions d’eu­ros entre 2011 et 2014, est appe­lée méca­ni­que­ment à se pour­suivre à rai­son de 1,5 à 2 % par an. Quid des bud­gets à sabrer, alors que la muni­ci­pa­lité s’est enga­gée à ne pas aug­men­ter les impôts ? « Cela sera évo­qué au moment du débat d’o­rien­ta­tion bud­gé­taire, lors du conseil muni­ci­pal de jan­vier, ainsi que lors des réunions publiques préa­lables. » Patienter pour mieux sauter ?

Paul Turenne

HakimSabri©NilsLouna020

A lire aussi sur Place Gre’net :

Hakim Sabri : l’investissement sera réduit de moi­tié en 2015”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PT

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le conseil municipal de Grenoble du 27 septembre 2021. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Budget pri­mi­tif 2022 : la Ville de Grenoble accu­sée d’a­voir voté un bud­get insincère

FOCUS - La Ville a voté, ce lundi 13 décembre 2021, un budget primitif 2022 contraint, tout en misant sur la dynamique "Capitale verte 2022" Lire plus

Saisi par Alain Carignon, le préfet de l'Isère ne voit "à ce stade" aucune illégalité dans le budget 2022 de la Ville de Grenoble
Grenoble : un bud­get 2022 dopé par des ces­sions d’ac­tions sur fond d’en­det­te­ment persistant

DÉCRYPTAGE - "Capitale verte", plan écoles, travaux de la Tour Perret, rénovation de gymnases, renouvellement urbain à Mistral, à la Villeneuve… Autant de démarches et Lire plus

Réunion publique Île Verte Grenoble 26 juin © Florent Mathieu - Place Gre'net
Grenoble : la forte hausse de la taxe d’ha­bi­ta­tion pour les rési­dences secon­daires fait débat

FOCUS - La Ville de Grenoble a adopté une majoration de 60 % de la taxe d'habitation pour les résidences secondaires qui représente une hausse Lire plus

Retour sur les finances 2020 : la crise sanitaire a mis Grenoble KO
Retour sur les finances 2020 : la crise sani­taire a mis la Ville de Grenoble KO

FOCUS - Malgré la crise sanitaire, la Ville de Grenoble se félicite d’avoir su s’adapter à l’imprévu et d’avoir maintenu ses projets d’investissement. Mais, force Lire plus

Budget : les finances de la Ville de Grenoble fra­gi­li­sées par les effets de la crise sani­taire du Covid-19

  FOCUS - La crise sanitaire replonge les finances de la Ville de Grenoble dans une situation très fragile, avec une épargne nette attendue négative. Lire plus

L'élu grenoblois Alan Confesson s'installe au poste de président de la Compagnie de chauffage
L’élu gre­no­blois Alan Confesson s’ins­talle au poste de pré­sident de la Compagnie de chauffage

  FLASH INFO – De la lumière à la chaleur? Tel est le parcours d'Alan Confesson. Ancien président de la Régie lumière de Grenoble sous Lire plus

Flash Info

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin