Les antibiotiques dans l’impasse ?

sep article



DÉCRYPTAGE – Trop prescrits, mal prescrits, les antibiotiques ont contribué à renforcer les bactéries qu’ils étaient censés éliminer. Alors que l’Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d’alarme, des médecins pointent les modalités d’évaluation du médicament en France. Peu rentable, délaissé par les laboratoires pharmaceutiques, l’antibiotique est le parent pauvre de la recherche. Faut-il changer les règles du jeu ?

 

 
 
 

 

Crédit INSERM/P.Latron

Les mala­dies infec­tieuses se mul­ti­plient car les bac­té­ries résistent de plus en plus aux anti­bio­tiques conven­tion­nels.        © Inserm – P. Latron

Les bac­té­ries multi-résis­tantes se pro­pagent. Paludisme, mala­dies res­pi­ra­toires, sep­ti­cé­mies à répé­ti­tion mais aussi infec­tions uri­naires chro­niques se mul­ti­plient par­tout dans le monde, pous­sant l’Organisation mon­diale de la santé à tirer la son­nette d’alarme dans un rap­port.
 
Les bac­té­ries se sont adap­tées, ont évo­lué. Face aux anti­bio­tiques tra­di­tion­nel­le­ment admi­nis­trés, qui eux ne se sont guère renou­ve­lés, elles ont désor­mais une lon­gueur d’avance. 
 
« Les anti­bio­tiques ont été trop pres­crits, notam­ment à des patients qui n’en avaient pas besoin, et on conti­nue ! », pointe Jean-Paul Stahl, infec­tio­logue au CHU de Grenoble. « Il n’y a qu’à voir le pic de consom­ma­tion des anti­bio­tiques quand il y a la grippe ! ».
 
 
[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2116 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La poule aux oeufs d’or s’auto-détruit ?
    Pourquoi depuis des dizaines d’an­nées la méde­cine allo­pa­thique a déni­gré et tenté de détruire toutes les méde­cines tra­di­tion­nelles et méde­cines alter­na­tives ? Pourquoi les labo­ra­toires ont fait tel­le­ment d’argent au détri­ment de la santé des popu­la­tions ? pour­quoi tous les poli­tiques de tous les pays ont laissé faire les lob­bys des labo­ra­toires ?
    Je ne pleure pas, même si je suis catas­tro­phée par les consé­quences de ces bac­té­ries deve­nues multi-résis­tantes. On a que ce qu’on mérite à détruire l’é­qui­libre natu­rel, l’oc­ci­den­ta­li­sa­tion à outrance n’a pas que du bon, il faut savoir com­po­ser.
    Il est grand temps de tirer la son­nette d’a­larme ! mais com­ment répa­rer les dégâts cau­sés par l’ap­pât du gain ? les méde­cins n’ont été que des marion­nettes bien édu­qués au ser­vice des lob­bys.

    sep article